mercredi 18 mars 2009

HODGSON William Hope (Gb)
Né en 1877 à Blackmore dans le Comté d’Essex en Angleterre, William Hope Hodgson s’enrôle en 1891 dans la marine marchande à l’âge de 14 ans. Il en retira toute son expérience de la vie sur les océans que l’on retrouve dans ses célèbres récits d’horreur maritime consacré par l’accueil favorable de la critique des « Canots du Glen Carrig » en 1907. Il est également le créateur du personnage de Carnacki, le chasseur de fantôme, précurseur des célèbres détectives de l’étrange tels que Jules Grandin ou Harry Dickson. Engagé dans l’artilleri en 1915, il meurt, frappé par un obus, sur le Mont Kemmel, prés d’Ypres, en Belgique
◊ Carnacki le chasseur de fantômes (Recueil) Fantasy Detective
Terre de Brume-Terres Fantastiques, 1/2008 — 288 p., 19 € — Carnacki the ghost finder, Eveleigh Nash, 1913 (6 nouvelles avec en plus The thing invisible et en moins The haunted jarvee et The hog/Mycroft and Moran, Sauk City, 1947, 9 nouvelles avec en plus The thing invisible et The find — Tr. : Emile Chardonne & Gérard Dôle — Sommaire :
● Préface : François Ducos
La porteThe gateway of the monster, in The Idler, 1910
La maison parmi les lauriersThe house among the laurel, in The Idler, 1910
La chambre qui sifflaitThe whistling room, in The Idler, 1910
Le mystère de la maison hantéeThe searcher of the end house, in The Idler, 1910
Le cheval de l’invisibleThe horse of the invisible, in The Idler, 1910
Le jarveeThe haunted jarvee, in The Idler, 1910
Le verratThe hog, in The Idler, 1910
Précédentes publications :
● Sous le titre Carnacki et les fantômes, Librairie des Champs Elysées-Le Masque Fantastique 1er série n°14, 1/1977 — 283 p., 6 € — Couv. : Anonyme — Sommaire : Préface de François Truchaud (W. H. Hodgson ou la quête du surnaturel)
● Sous le titre Carnacki et les fantômes Néo-Fantastique/Science-Fiction/Aventures 44, 5/1982 — 283 p., 3.80 € — Couv. : Nicollet — Sommaire : Préface de François Truchaud (W. H. Hodgson ou la quête du surnaturel)
● Sous le titre Carnacki et les fantômes, 10/18-Grands Détectives 2625, 6/1995 — Tr. : François Truchaud
→ Spécialiste incontesté de l’horreur maritime mort trop jeune dans les tranchées françaises de la guerre de 14, William Hope Hodgson est également le précurseur des détectives du surnaturel tels que Jules Grandin ou le célèbre Harry Dickson avec son personnage de Carnacki le chasseur de fantômes. Il avait conçu ce personnage de détective de l’étrange afin de répondre à une commande de Jerome K. Jerome et Robert Barr, alors responsables d’un mensuel littéraire, The Idler, qu’ils avaient fondé. Cinq aventures de Carnacki paraîtront entre janvier et juin 1910, quatre furent réfusées pour des raisons de calibrage, et la revue cessa de paraître en mars 1911. En France la plupart de ces textes furent repris dans le n°14 de la première mouture du Masque Fantastique en 1977, puis chez Néo/SF en 1982. Deux nouvelles manquaient par rapport au recueil original US, La chose invisible et Bibliophilie. Deux textes que Néo ont pris le soin d’inclure dans leur recueil La chose dans les algues (Néo/Fantastique 3, 1979). Aujourd’hui cette reprise dans la collection Terres Fantastiques des éditions Terre de Brume présente de fort intéressantes particularités. En effet, Pour la première fois, les nouvelles sont présentées dans l'ordre chronologique de parution initiale, avec les annonces et illustrations originales réalisées en 1910 pour la revue londonienne The Idler. Une des aventures, " La Porte du monstre ", figure ici dans sa rarissime traduction française de 1924, plus conforme au ton de l'édition anglaise, ne serait-ce qu'en raison de sa proximité dans le temps. L'attrait de ce recueil réside aussi dans la richesse de ses compléments : " Carnacki, le chasseur de fantômes " également titre d'un récit promotionnel réalisé par Hodgson lui-même pour se faire connaître du marché américain ; " La Déesse de la mort ", texte traduit spécialement par Gérard Dôle, une nouvelle de Hodgson totalement inédite en français et, en quelque sorte, une aventure de Carnacki sans Carnacki. A noter que dans Les spectres de Cheyne Walk (Terre de Brume), Gérard Dôle nous fait revivre les débuts de ce personnage dans neuf mésaventures situées entre 1883 et 1893. A préciser également que la nouvelle La chambre qui sifflait a connu une première édition française sous le titre La chambre qui siffle dans le recueil d’Alfred Hitchcock Histoires à ne pas lire la nuit (Robert Laffont 1963, puis Livre de poche 1976) dans une traduction différente d’Odette Ferry, ainsi que Le verrat dans l’anthologie des éditions Opta Fiction Spécial 10, Histoires d’horreur, dans une traduction de Michel Deutsch.
Les divers titres du cycle
Bibliophilie (Nouvelle)
Carnacki et les fantômes (Recueil)
*Carnacki le chasseur de fantômes (Recueil)
La chambre qui sifflait (Nouvelle)
*La chambre qui siffle (Nouvelle)
Le cheval de l’invisible (Nouvelle)
Le jarvee (Nouvelle)
La maison parmi les lauriers (Nouvelle)
Le mystère de la maison hantée (Nouvelle)
La porte (Nouvelle)
Le verrat (Nouvelle)

Aucun commentaire: