jeudi 23 avril 2009

GENTLE Mary R(osalyn) (Gb)
Née en 1956 dans le Sussex, en Angleterre, Mary Gentle a effectué les métiers les plus divers avant de reprendre ses études à l’université de Bournemouth où elle a acquis de précieuses connaissances littéraires, historiques et géographiques. En 1995, elle obtenait une maîtrise d’étude des tactiques de guerre, des bases qui, avec l’aide de son compagnon spécialiste en histoire médiévale, lui permettront d’écrire ses plus grands succès comme la série des « Livres de Cendres » ou « L’énigme du cadran solaire »
◊ Les machines sauvages (Roman) Fantasy Médiévale / Uchronie
Gallimard-Folio SF 325, 1/2009 — 544 p., 8,60 € — Ser. : Le Livre de Cendres 3 — The book of Ash 3. The wild machine, HarperCollins Eos, 8/2000 — Tr. : Patrick Marcel— Couv. : Alain Brion
Précédente publication : Denoël-Lunes d’Encre, 10/2004 — 448 p., 21 € — Couv. : Guillaume Sorel
Critiques :
www.actusf.com (Tony Sanchez) ; Bifrost 36 (Patrick Imbert) ; L’Express du 22/11/04 (Jean-Claude Dunyach-Cendres fiction)
→ Ne comprenant toujours pas pourquoi la disparition de la Bourgogne revêt une importance primordiale auprès des Machines Sauvages, Cendres est parvenue à rejoindre le reste de sa compagnie de mercenaires réfugiée dans la ville de Dijon assiégée par les troupes de la Faris, tandis que seul le territoire de la Bourgogne échappe à la nuit éternelle qui recouvre l’Europe. Cendres a appris de la bouche des Machines Sauvages qu’elles sont à l’origine de ces pénombres en aspirant de formidables masses d’énergie puisées dans le soleil. Ayant repris en main sa Compagnie quelque peu déboussolée, prenant une part active dans la défense des remparts de Dijon, lors d’une entrevue avec La Faris, elle s’efforce de convaincre la générale wisigothe, qu’elle n’est qu’un instrument des démoniaques Machines. Malgré elle, son impitoyable sœur jumelle semble ébranlée par ses révélations. Désormais elle refuse de faire appel à laide de la machina rei militaris. Mais le duc de Bourgone est mourrant. Or son trépas pourrait sonner le glas de la mystérieuse protection dont bénéficie le territoire placé sous sa juridiction. Selon la tradition une chasse au cerf est organisée afin de désigner son successeur avant qu’il ne rende le dernier soupir. Contre toute attente c’est Fiona del Guiz qui hérite de la couronne. En même temps Cendres découvre enfin pourquoi la Bourgogne est si importante pour les Machines Sauvages à la recherche d’un miracle pour éradiquer toute créature vivante de la Terre se heurtant au roc formé par ce royaume qui représente le réel en ce monde. Le troisième volume d’une histoire fascinante qui recouvre le reste de la traduction du manuscrit Fraxinus, ainsi que des copies des correspondances des auteurs d’origines tendant à apporter à cet ouvrage une crédibilité supplémentaire qui confère à cette fresque brutale et sensuelle la rigueur des récits historiques. Assurément une œuvre amenée à devenir l’un des classiques du genre.
Les autres titres de la série :
1.La guerrière oubliée
2.La puissance de Carthage
3.Les machines sauvages
4.La dispersion des ténèbres

Aucun commentaire: