jeudi 2 avril 2009

JUBERT Hervé (Fr)
Né en 1970, Hervé Jubert s‘est très vite imposé comme une valeur sûre de la littérature de l’imaginaire française avec ses récits de SF (Les aventures de Pierre Pèlerin chez J’Ai Lu), ses récits fantastiques (La Bibliothèque noire au Masque) et ses séries à connotation steampunk (La trilogie Morgenstein et La trilogie Blanche chez Albin Michel)
◊ Le palais des mirages (Roman) Fantasy Detective / Fantasy Mythologique
Albin Michel Jeunesse-Wiz, 2/2009 — 357 p., 13.50 € — Couv.. : Shelly Wan
→ Lors de l’exposition universelle de 1900 à Paris Clara Charpentier, une jeune acrobate de Quinze ans, joue le rôle d’une fée dans le palais des Mirages, une illusion d’optique créée par son père. Mais, elle est victime d’un accident en pleine représentation, et c’est Lucas Sandström, un jeune et mystérieux ténor suédois, qui lui sauve la vie en la rattrapant au vol. Un accident, du moins en apparence, car il s’agit en fait d’une véritable tentative d’assassinat. Bientôt, elle découvre que son agresseur est lié à un groupe de fanatiques religieux russes qui veulent libérer sur Paris Loki, le dieu scandinave de la guerre et du chaos. Avec l’aide de Lukas, Clara compte bien les en empêcher. Mais peut-elle vraiment se fier à cet étranger qui semble dissimuler un sombre secret ? Entraîné dans un trou billon d’événements ayant pour toile de fond le Palais des Expositions et pour protagonistes des industriels de la guerre et d’autres individus guère recommandables, Clara sera au centre d’une intrigue dont l'issue décidera de la couleur du XX° siècle. Sera-t-il blanc comme la paix ou rouge du sang de la guerre ? Nous l’apprendrons dans ce roman qui louvoyer entre policier et fantastique, avec en prime une pincée de mythologie, ouvrant aux yeux de ses lecteurs fascinés le catalogue d’une Exposition à laquelle Hervé Jubert a su redonner par le talent de ses descriptions la couleur absente des vielles cartes postales. De quoi redonner envie en refermant ce livre de se replonger dans la trilogie de Blanche (Blanche ou la triple contrainte de l’enfer, Blanche et l’œil du grand Khan et Blanche et le vampire de Paris), une héroïne parfois très proche de Clara, qu’Hervé Jubert nous a présenté dans cette même collection où il est également l’auteur de la trilogie démoniaque de Roberta Morgentsen (Le quadrille des assassins, Un tango du diable et Sabbat samba). A noter que La palais des Mirages est une véritable attraction créée par Eugène Hénard à l’occasion de la dite exposition. Racheté par le Musée Grévin, il a été entièrement rénové en 2006 sous le parrainage d’Arturo Brachetti et se présente sous la forme d’un kaléidoscope géant.

Aucun commentaire: