dimanche 26 avril 2009

LUMLEY Brian (Gb)
Auteur britannique né en 1937 dans le nord de l’Angleterre. Fortement influencé par l’œuvre de H. P. Lovecraft, il a tiré la série « Titus Crow » qui puise ses racines dans le célèbre mythe de Cthulhu initié par l’ermite de Providence. On lui doit également la trilogie des « Terres du Rêve », inspirée par les récits oniriques du même Lovecraft, ainsi que le cycle du « Necroscope », adaptation moderne de la thématique vampirique révisée à l’aune de la guerre froide
◊ Necroscope (Roman) Dark Fantasy
Bragelonne-L’Ombre, 3/2009 — 406 p., 20 € — Ser. : Necroscope 1 — Necroscope, 1986— Tr. : François Truchaud — Couv. : Stéphane Collignon — Sommaire : Préface. Brian Lumley, le voyageur de l’inconcevable, de Denis Labbé
Précédentes publications :
● Claude Lefrancq-Attitudes Best Sellers, 7/1996 — 472 p., 19,67 € — Couv. : Bob Eggleton
● Pocket-Terreur 9215, 2/1999 — 481 p, 6,50 € — Couv. : Pierre-Olivier Templier
● Fleuve Noir-Thriller Fantastique 9215, 2004 — Couv. : Eric Scala
Critiques : Bifrost 35 (Cid Vicious) ;
www.nossfere.com (Pascal Patoz) ; Ténèbres 6 (Claude Ecken)
→ L’histoire se situe dans les années 70, lors de la guerre froide. Harry Keogh, un nécroscope, entendez par là un individu doté du pouvoir exceptionnel de prêter une oreille attentive aux confidences des morts, aidant parfois ces derniers à finaliser des projets non aboutis de leur vivant, et s’abreuvant en retour de leurs connaissances. Une talent qui attire l’attention du Réseau-E, une organisation britannique para-gouvernementale qui, comme ceux de l’autre bord, les Russes en l’occurrence, s’efforce dé débusquer des êtres douées de pouvoirs psychiques particuliers, comme la télékinésie ou la télépathie, par exemple. Or le KGB semble avoir touché le gros lot en ralliant à sa cause Dragosani, un redoutable nécromancien capable d’arracher leurs secrets aux morts en humant simplement leurs organes. Choisi par le célèbre Vlad Dracula pour briser les chaînes d’argent qui retiennent prisonnier sous terre le prince des vampires, ce dernier espère profiter du pacte qui lie à l’ancien seigneur de la Valachie pour acquérir de fabuleuses connaissances sur l’engeance des buveurs de sang. Heureusement Harry sera là pour contrecarrer ses démoniaques tout le long d’un roman qui nous invite à partager les florilège d’émotions des deux personnages principaux à travers l’évocation de leur enfance, puis de leur adolescence, ainsi que de la découverte de leurs dons respectifs qui les entraîne dans une mutuelle quête des origines. Le premier tome d’une série dont jusque là seuls trois volumes ont été traduits en français, qui peut se rattacher à la Fantasy par le biais de la nécromancie, mais qui ressort plutôt du triptyque thriller-espionnage-fantastique, en nous comptant les aventures d’une sorte de anti James Bond au pays des morts-vivants.
Les autres titres de la série :
1.Nécroscope
2.Vamphyri
3.La source

Aucun commentaire: