dimanche 5 avril 2009

MARPHIL Ménéas (Fr)
Né en 1952 au Grau du Roi, dans le Gard, Ménéas Marphil, après des études en psychologie et un parcours dans l’action humanitaire, a fini par installer à Madagascar, sur l’île de Nattes. C’est là que tout en eseignant le français et en organisant des excursions pour découvrir les baleines à bosses, il a commence rà mettre en place les divers éléments de l’univers des « Iles de Pandor » dont les éditions Au Diable Vauvert ont offert aux lecteurs l’enchanteresse lecture.
◊ Le sceau de Cyané (Roman) Jeunesse / Fantasy Mythologique Au Diable Vauvert-Jeunesse, 2/2009 — 407 p., 18 € — Ser. : La fabuleuse histoire des lunes de Pandor 2 — Couv. & cartes : Didier Graffet
→ Dans le premier roman du cyle Abracadgascar (paru chez le même éditeur) nous avions fait la connaissance d’Epiphane, jeune orphelin de quinze ans vivant sur l’îlot de Nat, en plein cœur de l’Océan Infini. Bravant tous les interdits il va partir à la recherche de son père et, au hasard de ses rencontres, il se découvrira les pouvoirs d’un grand magicien, apprendra l’existence d’un dangereux Magicien Noir et finira par intégrer une fabuleuse école de magie située sur un arbre immense dans l’île d’Abragadagascar. Dans ce second tome, nous le retrouvons parvenu à mi-chemin de son initiation sur l'île d'Abracadagascar, où créatures réelle et magiques coexistent dans une nature luxuriante. Dans les pages de ce second roman, d’un futur cycle en 4 volumes, brisé par les révélations des maîtres d’Elatha, il n’est plus sûr de vouloir apprendre la magie. Dés lors, il suit l’oiseau Sîmorh jusqu’au cœur de son antre. Car les pensées se bousculent dans sa tête depuis qu’il a découvert que Kimyan, son ami d’enfance, était en réalité son frère jumeau engendré sous la férule du sombre Seigneur Sarpédon. Mais il également appris qu’il devait pour sa part sa propre naissance à sa mère Gaïa, qui l’avait enfanté seule à l’instar des déesses primitives, afin qu’il devienne un enfant de lumière capable de s’opposer à celui des ténèbres. Grâce à son voyage dans l’antre du Sîmorgh, Piphan’ a compris toutes les implications de sa tumultueuse destinée. C’est pourquoi il revient à l’Arbre-Mère afin de terminer son éducation de maître et qu’il finit par accepter de partie avec de nouveaux compagnons vers le sud d’Abracadagascar afin de rapporter un précieux artefact, la partie manquante du sceau de Cyané, un talisman transmis par sa mère. Quittant ainsi els contrées luxuriantes de l’île, il se retrouvera en des lieux sauvages où il devra combattre les grouillants arbres-pieuvres, les gargouilles des sables et même un genka, redoutable dragon noir des Karpathes à travers lequel s’est matérialisé Kimyan. Et ceci n’est que le pélude à une bien plus terrible menace car, partout sur la planète, d'étranges mutations se produisent. La suite d’un cycle de fantasy pour adolescent ayant fait l’effet d’un véritable Ovni littéraire grâce à l’impressionnante et subtile érudition de son auteur qui a su conjuguer le folklore malgache avec les mythologies de l’ensemble de la planète, celtique, scandinaves et gréco-latines réunies tout en puisant son inspiration dans les supports du cinéma, de l’illustration, de la littérature et de la bande dessinée, dont son imaginaire s’est nourri. C’est ainsi qu’on y découvre certaines analogies avec le cycle d’Harry Potter à travers le parcours initiatique du jeune Epiphane qui nous transporte au sein de l’univers enchanté des lunes de Pandor. A noter que l’on peut consulter une véritable d’informations, ainsi que des reproductions d’affiches de Didier Graffet sur le site : www.abracadagascar.com
Les autres titres de la série :
1.Abracadagascar
2.Le sceau de Cyané

Aucun commentaire: