dimanche 26 avril 2009

MASTERTON Graham (Gb)
Né à Edimbourg en 1946, Graham Masterton est devenu l’un des meilleurs représentants mondial de la littérature d’horreur au même titre que Stephen King ou Dean Koontz. Auteur de nombreux romans fantastiques, il a également écrit des romans policiers, des récits pour la jeunesse et un manuel d’érotisme qui a recueilli un remarquable succès
Série
◊ Les guerriers de la nuit intégrale (Recueil) Dark Fantasy / Univers parallèles
Bragelonne-L’Ombre, 1/2009 — 852 p., 30 € — Ser. : Les guerriers de la nuit — Tr. : François Truchaud — Couv. : Vincent Chong — Sommaire :
● Les guerriers de la nuit — Night warriors, Sphere 1986 — Ser. : Les guerriers de la nuit 1
Précédente publication :
Pocket-Terreur 9146, 6/1995 — 420 p., 7 € — Couv. : P.O. Templier
Pocket-Terreur 9146, 1/2000 — 420 p., 7 € — Couv. : P.O. Templier (différente de celle de l’édition de 1996)
● Les rivages de la nuit — Death dream, Tor, 1988 — Ser. : Les guerriers de la nuit 2
Précédente publication : Pocket-Terreur 9147, 2/1996 — 381 p., 6,50 € — Couv. : P.O. Templier
● Le fléau de la nuit —Night plague, Tor, 1991 — Ser. : Les guerriers de la nuit 3
Précédentes publications :
Pocket-Terreur 9148, 9/1996 — 358 p., 6,50 € — Couv. : P.O. Templier
Pocket-Terreur 9148, 11/1999 — 358 p., 6,50 € — Couv. : P.O. Templier (différente de celle de l’édition de 1996)
→ Le jour, il dévore votre chair. La nuit, il dévore vos rêves... Henry Watkins, Gil Muller et Susan Szabreka découvrent sur une plage le corps d'une jeune fille apparemment dévoré par des anguilles, qui disparaissent dans le sable après avoir agressé un policier. Quelques heures plus tard, ils sont contactés par Springer, un mystérieux personnage androgyne. Celui-ci leur révèle que Yaomanitl, l’empereur des cauchemars de la nuit emprisonné durant des siècles s'est échappé et parcourt de nouveau le monde, s'insinuant dans les rêves et les cauchemars des gens, pour croître et se multiplier. Springer leur propose de rejoindre l'ordre des " Guerriers de la Nuit ". Devenus des chevaliers d’Ashappola, entité bénéfique, ennemie ancestrale de Yaomanitl, ils sont Investis de pouvoirs surnaturels et auront pour mission de pénétrer dans le monde des rêves, pour y traquer le Démon et le détruire. Devenus les guerriers Kasyx, Tebulot et Samena, les trois adolescents affrontent dés lors les anguilles, les futurs fils du démon qui insémine ainsi les corps des mortels. Mais Samena est capturée dans le monde des rêves, et son corps plonge dans le coma. Pendant ce temps Kasyx et Tebulot retrouvent au Mexique la tombe dont est sorti el démon et récupèrent auprès d’un prêtre les sept sceaux qui permettraient de l’emprisonner à nouveau. Plongeant dans les rêves d’Andrea, l’ex-femme de Springer, ils s’enfoncent dés lors dans le monde des rêves afin de livrer un féroce combat contre un Yaomanitl régnant sur, un univers de cauchemar où tout devient possible. Tel est le thème des Guerriers de la Nuit, premier volet d’un omnibus qui réunit les trois premiers volumes des la série publié par les éditions Bragelonne à l’occasion de la sortie du quatrième tome inédit, La guerre de la nuit. Dans le second volet, Les Rivages de la Nuit, les fabuleux guerriers poursuivent de génération en génération leur lutte contre le mal. Cette fois-ci ce dernier a décidé de ressurgir par l’intermédiaire de Lenny, un petit garçon de neuf ans qui ne cesse de voir en rêve sa vraie mère défunte. Après une série de massacres qui ensanglantent l’entourage de l’enfant les Clay, deux jumeaux policiers, l’un noir et l’autre blanc, mènent l’enquête. Des investigations qui les amènent à penser qu’une créature d’ombre utilise Leny comme canal pour commettre ses exactions. Et celles-ci continuent de se produire, déclenchant l’intervention de Henry, le leader des Guerriers de la Nuit, qui devra plonger dans les rêves de Lenny avec tous les risques que cela comporte. Un deuxième tome plus tourné vers l’horreur où se mélanges les thèmes mastertoniens habituels, l’influence des Marvels Comics, des connivences avec l’univers du terrible Freddy Krueger, et même l’intervention du fameux Cthulhu cher à Lovecraft & Others. Enfin Le fléau de la nuit, troisième volet du cycle, nous conduit à Londres où le violoniste Stanley Eisner a contracté à la suite d’une agression sexuelle une maladie médiévale sexuellement transmissible créé par Satan en personne qui pousse les personnes atteintes à œuvrer pour le Mal. Aidé par les rêves d’Angie, une jeune londonienne, Stanley retrouve la maison de son agresseur. Mais là ils doivent affronter d’horribles chiens à tête d’enfants et sont par l’intervention de Springer, l’androgyne déjà rencontré dans le premier tome de la série. Sur ses conseils, ils partent sur les traces d’Isabelle Godwie, sorcière et maîtresse de Satan, qui est à l’origine de l’épidémie. Stanley doit s’unir à elle pour que le virus retourne vers Satan. Guidé par les Guerriers de la Nuit, Stanley parvient à la retrouver et à lui faire l’amour, mais elle réussit à s’échapper avec son enfant dans son ventre. Dés lors le violoniste devra la retrouver coûte que coûte afin de juguler le fléau qui menace le monde. Un nouveau volet dans une série qui fait partie des premières œuvres écrites par ce grand nom de la littérature d’horreur, au même titre que Stephen King et Dean Koontz, qui outre des romans d’horreur, à également écrit des romans policiers, des romans pour la jeunesse et un manuel d’érotisme vendu à trois millions d’exemplaires grâce à son expérience de rédacteur en chef de la revue Penthouse. Un auteur qui a commencé sa carrière par la publication de Manitou, un livre adapté au cinéma avec Tony Curtis dans le rôle principal.
Les autres titres de la série :
1.Les guerriers de la nuit
2.Le rivage de la nuit
3.Le fléau de la nuit
4.La guerre de la nuit
*Les guerriers de la nuit intégrale

Aucun commentaire: