samedi 11 avril 2009

OPPEL Kenneth (Canada)
Né en 1967à Port Alberna , au Canada, Kenneth Oppel, diplômé de cinéma et de littérature anglaise à l’université de Toronto, a publié son premier roman pour la jeunesse, « Les aventures fantastiques de Colin Vidéo », en 1985. Outre cette inclinaison envers l’écriture pour la jeunesse qui le taraudait depuis son enfance, sa deuxième passion le conduisit vers l’étude des chauve-souris. Il était donc normal qu’il consacra à ces petits animaux nocturnes une série de romans, le cycle de « Silverwing », retraçant les aventures d’un jeune et intrépide chauve-souriceau, qui lui ont permis d’être traduit un peu partout à travers le monde
◊ Silverwing, les ailes de la nuit (Roman) Jeunesse / Fantasy animalière
Bayard Jeunesse-Estampille — 415 p., 13,90 € — Ser. : Silverwing 1 — Silverwing, Aladdin Paperbacks, 1997 — Tr. : Luc Rigoureau — Couv. : Caroline Gourat
Précédente publication :
● Bayard Jeunesse-Hors Collection, 2/2002 sous le titre Silverwing — 380 p., 12 € — Couv. : Carole Gourrat
● France Loisirs-Graffiti, 8/2003 sous le titre Silverwing —256 p., 9,10 € — Couv.: Arnaud Célerier
● Bayard Jeunesse-Les romans de Je Bouquine, 5/2005 sous le titre Silverwing — 380 p., 6,90 € — Couv. : Caroline Gourat
Série télévisée : série d’animation canadienne de 13 épisodes de 26 mn diffusés en 2003 sur Teletoon avec les voix française de Guillaume Champoux (Ombre), Evelyne Gélimas (Marina), Elizabeth Chouvalidzé (Frieda) et Anne Caron (Bethsabée)
1.A la poursuite du soleil (A glimpse of the sun)
2.L’île salvatrice (No Bat is an island)
3.Pigeons voyageurs (Pigeon court)
4.Le clocher (Bat in the belfry)
5.Sombre alliance (Dark alliance)
6.Les tours de feu (Friends in deed)
7.Ni noir, ni blanc (No black and white)
8.Trompeuse apparence (Deception)
9.Le secret des animaux (I’m with the band)
10.Les rats (Rats)
11.La mine (Strange batfellows)
12.Hibernaculum (Hibernaculum)
13.Jugement final (Day of Judgment)
Miscalenous : Extrait chapitre 1 & 2 offert par Bayard Jeunesse, fascicule format 13,5 x 19 avec reproduction de la couverture couleur de Carole Gourrat
→ Depuis la nuit des temps, le peuple des chauves-souris est condamné à l'obscurité. Gare à celui qui tenterait de désobéir à la règle ! Car on raconte que ceux qui osent regarder la lumière s'exposent à un danger mortel. Quand Ombre, un chauve-souriceau de la tribu des Ailes d'Argent, ne résiste pas à la tentation de voir le soleil se lever, sa vie bascule. Poursuivi par ses ennemis, rejeté par les siens, il devra aller jusqu'au bout de son rêve et affronter sa destinée. Notre héros se nomme Ombre et il appartient au peuple des Ailes d'Argent. C'est un jeune chauve-souriceau un peu malingre dont le père a mystérieusement disparu. Ombre rêve de briser l'interdit qui frappe son peuple et de pouvoir un jour contempler le soleil. Toute la colonie s'apprête pour la grande migration vers Hiberculanum où les Ailes d'Argent doivent hiberner. Mais le départ est précipité à cause de l'attaque des chouettes, leurs ennemies mortelles. Au cours d'une tempête, Ombre perd les siens et il doit donc gagner Hiberculanum par ses propres moyens. En chemin, il rencontre Marina, une chauve-souris Aile de lumière, qui devient son amie. Ensemble, Ombre et Marina vont affronter bien des dangers : le redoutable prédateur Goth, une chauve-souris vampire, les pigeons qui les emprisonnent, le peuple des rats commandé par le dictateur Rémus, sans compter les éléments naturels déchaînés. Parvenu au but, Ombre comprend que sa mission n'est pas terminée ...Fable sociale, roman d'aventures, quête initiatique, fantasy animalière, ce roman foisonnant et peu banal est tout cela à la fois. On entre avec plaisir dans l'univers des chauves-souris, sur lesquelles on apprend une foule de choses, notamment sur leur système de communication et de repérage. Dans ses pérégrinations, Ombre côtoie un certain nombre de peuples très différents, où l'organisation sociale laisse peu de place à l'initiative et à l'épanouissement personnels. Cet aspect-là du roman est aussi très intéressant et permettra peut-être de faire réfléchir nos lecteurs sur la réalité d'une dictature ou d'une société guerrière. Un roman à ne pas bouder et à découvrir dès 11 ans. A l’occasion de la sortie du quatrième tome de la série, Darkwing, la réédition du premier sous une nouvelle présentation.
Les autres titres de la série :
1.Silverwing
2.Sunwing
3.Firewing
4.Darkwing

Aucun commentaire: