mercredi 13 mai 2009

MILLER Karen (Canada)
Pseudo = K. E. Mills

Comédienne, journaliste et écrivain e, née à Vancouver, au Canada, mais qui est parti très jeune vivre en Australie avec sa famille. Déjà tentée par l’écriture à l’école primaire, elle eut un véritable coup de foudre pour « Le lion, la sorcière blanche et l’armoire magique » premier volume des Chroniques de Narnia. Après de brillantes études, elle exercé divers métiers avant d’ouvrir une librairie spécialisée en polar, SF et Fantasy. Sa mini série de « La prophétie du royaume de Lur » lui a valu la reconnaissance de la critique dans le domaine de la littérature de l’imaginaire
◊ Le retour du sorcier (Roman) High Fantasy
Fleuve Noir-Rendez-vous Ailleurs, 3/2009 — 596 p., 22 € — Ser. : La prophétie du royaume de Lurt 2 — Kingmaker, Kingbreaker 2.Innocence lost, HarperCollins Australia, 12/2005 — Tr. : Cédric Perdereau — Couv. : David Wyatt
Critiques :
www.fantasy.fr (Emmanuel Tollé-Le retour de la magicienne, interview) ; www.yozone.fr (François Schnebelen)
→ Voici le second et dernier tome de La prophétie du royaume de Lur, un diptyque écrit par une romancière australienne installée à Sydney, preuve supplémentaire de la vitalité de ce genre littéraire dans son pays. Dans ce second opus nous retrouvons le royaume de Lur toujours placé sous la protection du Mur de Barl, qui le sépare des territoires du sinistre Morg. Ce dernier cependant a réussi à investir le corps de Durm, le Maître Magicien. Mais, à la suite du tragique accident qui a décimé la famille royale, ce dernier a sombré dans le coma, et le démoniaque sorcier se retrouve coincé dans cette enveloppe désormais inutile dont il doit pouvoir s’extraire s’il veut prendre le contrôle de Lur et briser le Mur de Barl. Face à lui seul le prince Gar, l’unique rescapé de la dynastie royale, est en mesure de contrer ses maléfiques projets. Toutefois, alors que tous les Doranens naissent avec la magie en eux, Gar vient tout juste de la recevoir et doit assumer tant bien que mal le rôle prépondérant de Climagicien tandis que ses pouvoirs s’amenuisent peu à peu. Bien vite il prend conscience que le don qu’il vient de découvrir tendra bientôt à se transformer en malédiction. En même temps, il réalise que la seule aide qu’il peut attendre réside en son ami Asher, le Mage Innocent. Mais l’olken prédestiné, en utilisant la magie qui lui est interdite, cours le risque d’être exécuté. Pourtant il représente, avec le prince Gar, l’unique force capable de s’opposer à l’ambition démesurée de Morg. La fin d’une mini série qui a propulsé Karen Miller en tête des ventes en Angleterre et aux Etats-Unis dés sa parution. Un succès du en grande partie au charisme des principaux personnages dont le lecteur suit l’évolution du psychisme à travers une intrigue riche en émotions et en multiples bouleversements.
Les autres titres de la série :
1.Le mage du prince
2.Le retour du sorcier

Aucun commentaire: