jeudi 28 mai 2009

WEIS Margaret & HICKMAN Tracy (Usa)
WEIS Margaret Baldwin
Pseudo de Edith Baldwin
Née en 1948 à Independence, dans le Missouri, Margaret Weis obtint un diplôme de littérature dans l’université du Missouri, dans la ville de Columbia. Puis elle devint journaliste et publia son premier livre, « Frank et Jesse James » en 1981. Un peu plus tard, après un déménagement, elle devient rédactrice en chef chez TSR Inc., les créateurs du jeu de rôle « Donjons & Dragons ». C’est un peu plus tard qu’avec Tracy Hickman elle publie les premiers romans du cycle de la série « Chroniques de Lancedragon » qui se vendirent à plus de vingt millions d’exemplaires à travers le monde. Elle enchaîna ensuite avec d’autres séries de Fantasy écrites en collaboration avec Hickman, puis avec son ex-époux Don Perrin, ou sur son seul nom, comme celle de « Dragonvarld ». Des contrats de films sont en discussion pour plusieurs de ses romans, notamment pour les « Chroniques » qui devraient être adaptées en dessin animé
HICKMAN Tracy (Usa)
Pseudo de Tracy Raye Hickman
Né à Salt Lake City, dans l’Utah, aux Etats-Unis, en 1955, Tracy Hickman est un mormon convaincu. Marié avec Laura Curtis depuis 1977, il a réalisé avec elles de nombreux jeux de la série « Donjons & Dragons », ainsi que le roman « Mystic warrior » en 2004. Mais sa collaboration la plus marquante est celle qui l’amena à écrire avec Margaret Weis les premiers romans de la série « Dragonlance » qui furent suivis d’autres trilogies situées dans le même univers, ainsi que d’autres cycles de fantasy tels que celui des « Portes de la mort », de « L’épée noire » et de « La rose du prophète »
◊ Dragons d’un coucher de soleil (Roman) High Fantasy / Dragons / Voyages dans le temps
Bragelonne-Milady, 3/2009 — 474 p., 21,50 € — Ser. : Dragonlance. La guerre des âmes 1 — Dragons of fallen sun, Wizards of the Coast, 2000 — Tr. : Michèle Zachayus (nouvelle) — Couv. : Matt Stawicki
Précédentes publications :
● Fleuve Noir Grand Format HS Dragonlance, 6/2001 — 335 p., 13.57 € — Tr. : Michèle Zachayus — Couv. : Matt Stawicki
● Fleuve Noir-Lancedragon 72, 8/2006 — 512 p., 7,50 € — Tr. : Michèle Zachayus — Couv. : Matt Stawicki
→ Lorsque Tasslehoff Racle-Pieds, perdu dans les limbes après son combat contres les forces du Chaos, utilisa son artefact à voyager dans le temps afin d’aller prononcer une oraison funèbre à l’enterrement de Caramon Majere, il ne savait pas encore qu’il s’engageait dans une aventure aussi périlleuse que la Guerre de la Lance. Pris dans les tourbillons du temps notre kender de service se retrouve sur un Krynn encore dominée par les dragons. Un Kryn d’après la Bataille de la lance et la Guerre du Chaos, qui a vu le départ des dieux et désormais sous la férule des chevaliers de Nerka, les anciens Chevaliers de Tarkisis qui sèment la terreur dans la population comme le leur indiquent leurs maîtres, les grands dragons, vértiables seigneurs des terres des hommes, des nains et des elfes. Un tableau guère réjouissant qui incite Tasslehoff à reprendre du service. D’autant plus qu’une ferment de révolte s’est levé en la personne de Mina, une jeune femme qui a rassemblé autour d’elle des soldats prêts à mourir pour briser le joug des dragons, et dont le courage a presque incité les elfes en exil à délaisser l’abri du bouclier magique derrière lequel ils se sont retirés. Le début d’une nouvelle trilogie (qui sera suivi par Dragons d’une étoile perdue et Dragons d’une lune disparue) où l’on retrouve avec plaisir tous les ingrédients qui ont fait le succès de cette série. Profitons-en pour faire un petit point sur la publication de la série chez Milady en rappelant que les trois tomes des Chroniques de Dragolance ressortiront en poche de juin à novembre. En grand format un nouveau diptyque, Les nouvelles chroniques, paraîtront en juillet et août, tandis qu’une autre trilogie, celle du Sombre disciple, écrite par Margaret Weis seule, clôturera l’année. Et tandis que les deux autres tomes du cycle de La guerre des âmes sont prévus dans les prochains mois, le dernier volume des Chroniques perdues est lui repoussé en janvier 2010, car il n’a pas encore été publié aux USA, et n’est donc pas encore été traduit.
Les autres titres de la série :
1.Dragons d’un coucher de soleil
2.Dragons d’une étoile perdue
3.Dragons d’une lune disparue

Aucun commentaire: