vendredi 26 juin 2009

NIX Garth (Australie)
Né à Melbourne en 1963, Garth Nix a commencé à écrire des histoires dés l’âge de 7 ans. Devenu libraire, puis éditeur, il s’est brillamment lancé dans l’écriture pour la jeunesse avec des séries à succès comme « Sabriel » et « Les sept clés du pouvoir »
◊ Sabriël (Roman) Jeunesse / Magie
Hachette Jeunesse-Hors collection, 2//2009 — 451 p., 13.90 € — Ser. : Sabriël 1 — Sabriel, HarperCollins Australia, 1995 — Tr. : Frédérique Le Boucher — Couv. : Julien Delval
Précédente publication : J’Ai Lu-Millénaires, 6/2003 — 337 p., 18 € — Couv. Justine Bonnard
Critiques :
www.actusf.com (Xavier Vernet) ; Asphodale 5 (Olivier Noël) ; Bifrost 32 (P.Imbert) ; Khimaira 20 (Valérie Frances) ; www.noosfere.com (Patrick Imbert) ; Science-Fiction Magazine 39 (Sandrine Brugot Maillard)
→ L’Ancelstierre, le monde où vit la jeune Sabriel, est somme toute un univers assez semblable au notre, si ce n’est qu’on y enseigne la magie dans les pensionnats de jeune fille et que, sur sa lisière Nord, il est ceinturé par un Mur impressionnant derrière lequel se trouve l’Ancien Royaume, un territoire imprégné de maléfices évoluant dans un environnement similaire à celui de notre Moyen Age. Elève de la pension Wyvervey, elle a acquis au cours de ses études une parfaite connaissance des arcanes magiques en digne héritière de son père le nécromancien Abhorsën qui s’efforce de lutter contre les créatures démoniaques tentant régulièrement d’envahir l’Ancelstierre. Mais, depuis quelques temps, ce dernier ne donne plus signe de vie. Inquiète, Sabriel se lance à sa recherche. Marquée par le signe de la Charte, porteuse d’une épée recouverte de runes magiques et de sept cloches ensorcelées léguées par son père, elle passe de l’autre côté du Mur afin de retrouver Abhorsën avant qu’il ne franchisse la Neuvième Porte ouvrant sur le Royaume des Morts. Bientôt accompagné d’un jeune chevalier servant et de Möggett, un chat-démon douté de parole aux intentions équivoques, elle devra affronter toutes sortes de zombies et de morts-vivants qui suivent la même route qu’elle à contresens, et surtout affronter l’ennemi juré de son père, le redoutable Kerrigor. Le premier roman d’une trilogie, qui a reçu l’Aurealis Awards lors de sa parution en Australie en 1995, inaugurant une série mêlant avec bonheur la réalité de notre univers contemporain à la magie. On y suit les aventures d’une héroïne charismatique s’inscrivant dans un schéma manichéen qui aurait pu aisément prédisposer ce livre à un collection pour adolescents, tout en retrouvant au passage un Fleuve des morts entraînant les âmes des trépassés, que l’on a déjà découvert chez Philip Jose Farmer, une Ancelstierre qui ressemble au monde de base de la célèbre trilogie de Philip Pullman, A la croisée des mondes, et une série de portes à franchir qui ont déjà fait le bonheur de nombreux cycles de fantasy.

Aucun commentaire: