jeudi 23 juillet 2009

HEITZ Markus (Allemagne)
Né en 1971, cet auteur allemand qui a étudie la philologie germanique et l’histoire, a travaillé en tant que journalise avant de publier un premier roman, « Schatten über Uldart (Ombres sur Ulldart) » prélude à une épopée intitulée Ulldart (L’Age Sombre) qui a obtenu un immense succès dans son pays. Depuis il est également l’auteur de la série des « Nains » qui a rendu Tungdil, son principal personnage, aussi célèbre que Gimli, le nain du « Seigneur des Anneaux »
◊ Lame de feu (Roman) High Fantasy
Bragelonne-Milady, 9/2008 — 415 p., 22 € — Ser. : Les nains 2 — Die zwerge, Piper Verlag GmbH, Munich 2004 — Tr. : Yannick Van Belleghem — Couv. : Didier Graffet — Carte : Alain Janolle
→ Alors que les armées des orcs conduits par les maléfiques Albes poursuivrent leur avance, les humains s’allient pour tenter de les arrêter. Malheureusement, de leurs côtés, les nains, entretiennent la division dans d’interminables conflits internes, dont la désignation de leur nouveau roi. Les quatre premières épreuves n’ayant pas pu départager les deux prétendants, Tungdil et Gandobar, la cinquième sera décisive. Ils doivent se rendre dans la forge de Dragonhaleine, au cœur des Montagnes Grises, afin de forger la Lame de Feu, une arme mythique qui, façonnée par le feu du dragon, permettrait de vaincre le mage Nôd’onn et ainsi l’empêcher de livrer le Pays Sûr aux créatures de Tion. Dans son périple, Tungdil, toujours accompagné de son escorte de jumeaux, rencontre Balyndis, une naine qui lui sera d’un grand secours, ainsi que d’étranges acteurs humains, dont une femme à moitié Albes. Assaillis par les orcs, ils ouvrent d’anciennes galeries des nains afin de parvenir plus vite au Lac de Flamme où ils pourront forger la fameuse Lame de Feu. Le reste du roman n’est qu’une suite de péripéties qui s’enchaînent à un rythme endiablé, véritable course contre la montre pour stopper la progression du mal qui amoindri chaque fois un peu plus les pouvoirs d’Andôkai, la mage survivante qui seule peut les aider à affronter les créatures des forces obscures, dont les Albes, ces sortes d’elfes voués au mal, qui ont des trous à la place des yeux, et qui se déplacent avec une extraordinaire vélocité. Le but ultime étant de terrasser Nôd’onn, ce que peut faire qu’un ennemi des nains, comme l’a révélé le secret transporté par Tungdil. Et quand la liste de ces derniers sera épuisée, il sera alors temps de se tourner vers la Troisième Maison des Nains, dont les membres, qui n’avaient pas de dons particuliers, tuaient les autres par jalousie. Et l’on s’apercevra alors que celle-ci comportait dans ses rangs le nom d’un personnage plutôt inattendu… La seconde partie de la traduction du premier volume de l’édition d’origine, best-sellers en Allemagne et en cours d’adaptation cinématographique.
Les autres titres de la série :
1.Le passage de pierre
2.Lame de feu

Aucun commentaire: