lundi 20 juillet 2009

JONES Terry (Gb)
Pseudo de Terence Graham Parry Jones
Né en 1942 à Colwyn Bay, au nord du Pays de Galles,et biien que son nom soit éternellement associé à la troupe des Monthy Python, ces iconoclastes britanniques qui déridèrent les pellicules cinématographiques au fil de leurs innombrables pitreries, Terry Jones est également un auteur reconnu qui a collaboré avec Douglas Adams pour l’écriture de « Starship Titanic » et qui a participé à la création de livres tels que « La bible des gnomes et des farfadets » et « Le livre des fleurs séchées de Lady Cottington »
◊ Erik le viking (Roman) Light Fantasy / Mythologie nordique
Bragelonne-Fantasy, 11/2008 — 166 p., 15 € —The saga of Erik the Viking, Pavillon, 1983 — Tr. : Isabelle Varange — Couv. & ill. : Boulet
Critiques :
www.cafardcosmique.com (Ubik) ; www.phenixweb.net (Chris de Savoie) ; www.khimaira-magazine.com (Sophie Dabat)
→ Voici l’histoire d’un guerrier viking qui vivait il y a plusieurs siècle et qui, tout comme Ulysse, a fait un beau voyage… Telle est l’introduction qui pourrait résumer ce livre où Terry Jones aborde à sa manière les légendes nordiques, sagas islandaises et contes norvégiens, et en particulier les fornaldarsögur, ces récits consacrés aux temps légendaires. Mais, attention, que ceux qui ont vu le film fassent machine arrière, ce roman se démarque grandement du scénario cinématographique. Tout commence avec l’idée fixe d’Erik le viking, guerrier et explorateur comme il va de soit, qui décide d’aller cherche une nouvelle terre de l’autre côté de l’océan. La découverte de ce nouveau rivage en elle-même n’a que peu d’importance. Ce qui compte en effet c’est le voyage en lui-même, c'est-à-dire les relations compliquées entre les différents occupants du navire et les épisodes relatant les rencontres avec des personnages et des créatures mémorables comme le Dragon de Mer, le Vieil Homme de Mer, un enchanteur et sa fille, un groupe de géants, des hommes-chiens… et même la mort. Des rencontres face auxquelles Erik et ses truculents compagnons, Sven le Fort, Ragnard Barbe-Fourchue et Thorkhild, réagiront avec leurs approches personnelles tout en tirant toujours profit de ces nouvelles péripéties venues se mêler aux tracas du quotidien ayant pour nom tempêtes et multiples avaries. Escaladant la Montagne du Loup, traversant la Vallée qui Parle, enjambant le Gouffre du Bord du Monde, cette joyeuse équipe se promène dans un univers imprégné de merveilleux, de créatures féeriques et d’objetrs magiques. Narrées dans une langue concise, ces aventures se lisent comme une succession d’anecdotes où apparaissent des personnages récurrents opposés à des problèmes dont ils doivent trouver la solution. Le style copie volontairement les codes de la littérature médiévale, avec ses répétitions, sa grandiloquence, et la petite morale qui vient conclure chaque conte. Et le tout est mis en valeur par les illustrations de Boulet rythmant à merveille le déroulement de cette saga qui, si elle ne restera pas inoubliable, permettra de passer un agréable moment de lecture.

Aucun commentaire: