mercredi 22 juillet 2009

McINTOSH Fiona (Gb)
Ayant grandi et fait ses études à Brighton, cet auteur anglais émigra à Londres pour travailler dans les relations publiques avant de découvrir l’Australie au cours d’un tour du monde et de s’installer à Adélaïde avec son mari et ses enfants. C’est là bas qu’elle écrivit les premiers volumes de sa trilogie de fantasy « Le dernier souffle » qui connaît depuis une renommée internationale
◊ L’exil (Roman) Aventures Fantasy
Bragelonne-Fantasy, 12/2008 — 480 p., 28 € — Ser. : La trilogie Valisar 1 — The Valisar trilogy 1.Royal exile, London-Voyager, 2008 — Tr. : Isabelle Pernot — Couv. : Frédéric Perrin
Critiques :
http://librairie.critic.over-blog.fr (Mitificus)
→ Loethar est un tyran impitoyable. Dévora par l’ambition, il ne se satisfait jamais des nouveaux territoires que sa terrifiante armée de mercenaires et de renégats lui conquiert à la pointe de l’épée. Car Loethar ne veut pas simplement gouverner des royaumes : il rêve de régner sur un Empire. Pour parvenir à ses fins le royaume de Penraven se dresse sur sa route. Bien sûr, c’est un pays riche avec un port de première importance, des côtes étendues et d’abondantes ressources naturelles, mais il ne diffère pas en cela de bien d’autres régions qui sont tombées dans l’escarcelle du tyran. Non, ce qui l’attire à Penraven c’est la magie. Car Loethar rêve de posséder des bribes du pouvoir des sorciers. Or, tous les héritiers Valisar assis sur le trône de Penraven sont dotés du pouvoir de coercition, c'est-à-dire de la faculté de soumettre entièrement les gens à leur volonté. Le roi Brennus, neuvième de la lignée des Valisars, n’échappe pas à cette règle. Désormais le tyran n’a plus qu’un seul but : s’imprégner de la magie de ces êtres d’exception afin que plus personne ne soit en mesure de contrecarrer ses démentielles ambitions. Pendant ce temps à Penraven, la reine a donné naissance à une fille morte à la naissance, et doit reporter son affection sur un fils adoptif. Mais Loethar et son armée, qui ont conquis plus de la moitié du royaume, arrive aux portes de la capitale du royaume, et le tyran est bien décidé à ne faire aucun quartier. Comprenant que malgré la bravoure de ses soldats les forces de Penraven ne pourront plus résister longtemps aux envahisseurs, le roi Brennus décide de confier une tache de primordiale importance à chacun des fils de son légat. Gavriel de Vis hérite du périlleux honneur de protéger coûte que coûte le jeune prince Léonel, dernier héritier du royaume. Quant à son jumeau, Corbel, il lui échoit une mission aussi dangereuse que mystérieuse qui pourra fort bien décider de l’avenir du royaume face à la déferlante des hordes barbares surgies des grandes steppes du sud. Après la trilogie du Dernier souffle, cette romancière australienne nous livre le premier tome d’une série un peu plus sombre où plane l’ombre du cannibalisme et de la pédophilie dont l’intrigue se développe à un rythme haletant basée essentiellement sur la thématique du héros en fuite confronté à de nombreux périls pour trouver ceux qui l’aideront à triompher des forces du mal assaillant son pays.

Aucun commentaire: