mercredi 22 juillet 2009

SALVATORE R(obert) A(nthony) (Usa)
Robert Anthony Salvatore est né en 1959 à Léominster dans le Massassuchetts, aux Etats-Unis. Il est surtout connu en tant qu’écrivain de Fantasy et, en particulier, par sa contribution à la série des « Royaumes Oubliés », notamment avec le cycle d’Ombre-Terre et de la Légende de Drizzt Do’Urden.
◊ L’éveil du démon (Roman) High Fantasy
Bragelonne-Milady, 8/2008 — 569 p., 25 € — Ser. : Demon wars 1 — Demon wars 1.The demon awakens, Ballantine-Del Rey, 5/1997 — Tr. : Sandra Kazourian — Couv. : Stephane Collignon — Carte : Alain Janolle, d’après le dessin original de Laura Maestro
→ Avec ce premier tome d’une nouvelle série, le génial créateur du personnage de Drizzt Do’Urden, la charismatique elfe noir des Royaumes Oubliés, construit un nouvel univers peuplé également d’elfes, de nains et de toutes sortes de créatures fantastique, mais où la magie réside uniquement dans des pierres que seules savent manipuler des moines bien particuliers. Dés le début du récit nous avons droit à une trame classique du genre. Le Mal s’est réveillé, sous la forme d’un terrifique démon qui puise sa puissance dans la décadence de l’humanité. Ses armées de gobelins, de nains aux pieds marins, et d’effroyables géants ravagent les terres de Coronna et le petit village frontalier de Dundalis ne pèse pas lourd face à leur maléfique déferlante. Tous ses habitants sont massacrés, à l’exception de deux adolescents désormais orphelins, Elbryan, un jeune garçon, et Pony, sa meilleure amie. Mais ils sont séparés. Alors Elbryan, recueillie par les elfes, reçoit leur éducation qui fait de lui un rôdeur, héros intrépide épris de justice de paix. Quant à Pony, elle devient un soldat. Pendant ce temps, une pluie d’étrange gemmes s’est abattue sur les rivages d’une île au sable noir. Or ces pierres sont le réceptacle de tout ce qui a de bon et de mauvais dans le monde. Qu’elles viennent à tomber entre de mauvaises mains et le résultat serait catastrophique pour l’ensemble de l’humanité, autant que pour les autres créatures qui habitent ce monde. Heureusement ces objets dangereux ne peuvent être utilisés que par des mages qui ont le pouvoir de se connecter aux pierres pour utiliser les sorts qu’elle génèrent, différents pour chacune d’entre elles. Le moine Alvynn fait partie d’entre eux. Fuyant son monastère, il a rejoint Pony et Elbryan, qui se sont retrouvés. Dés lors cette petite compagnie, grossie d’un centaure et d’une poignée de trappeurs part à la recherche de l’antre du démon afin de le combattre et de le vaincre. Inutile de dire qu’après une première partie du livre consacrée à la description de l’univers où se déroule cette aventure, ainsi qu’à celle de ses principaux protagonistes, l’intrigue va prendre une tournure plutôt expéditive où les combats succèdent aux combats. Bien entendu les puristes noteront certaines ressemblances entre les personnages de ce premier opus et ceux de la trilogie de L’ Elfe Noir, Elbryan faisant parfois penser à Drizzt au début du récit. Cependant le reste de l’histoire, bien qu’imprégnée des poncifs de l’héroic fantasy, se démarque nettement du conteste des Royaumes Oubliés et aboutit une fin qui met en place les futurs rebondissements des prochains tomes du cycle.
Les autres titres de la série :
1.L’éveil du démon
2.L’esprit du démon

Aucun commentaire: