dimanche 19 juillet 2009

SAPKOWSKI Andrzej (Pologne)
Ecrivain polonais né le 21 juin 1948 à Lodz. Après avoir étudié l’économie, il a commencé à écrire des histires fantastiques et de fantasy et a rencontré le sucés grâce aux récits retraçant l’histoire de Geralt de Riv, le Sorceleur
◊ Le sang des elfes (Roman) Aventures Fantasy
Bragelonne-Fantasy, 11/2008 — 343 p., 20 € — Ser. : Geralt de Riv 3/La saga du Sorceleur 1 — Krew elfow, 1994 Pologne — Tr. : Lydia Waleryszak — Couv. : Etienne Leroux
Critiques : www.khimara-magazine.fr (Sophie Dabat) ;
www.phenixweb.net/ (Chris de Savoie)
→ Avec Le sang des elfes débute une nouvelle série mettant en scène Géralt de Riv, déjà apparu dans deux titres édités par Bragelonne, Le dernier vœu et L’épée de la providence, des recueils de nouvelles qui relataient ses divers exploits. Un héros dont les premières aventures ont déjà été adaptées au cinéma, en série télévisée, en BD et en jeu de rôle sous le titre The witcher (inspiré du premier tome du cycle). Ce nouvel opus, inclus dans une saga qui devrait compter cinq volumes, raconte l’histoire de Ciri, jeune héritière de la reine de Cintra, morte en même temps que toute la famille royale lors de la prise de la cité par les guerriers de l’Empire de Nilfgaard. Après des semaines d’errance où elle survit grâce à sa formidable ténacité, la jeune fille est recueillie par Geralt de Riv, le Sorceleur, c'est-à-dire un être ayant subi de terribles mutations et un apprentissage forcené qui l’ont transformé en redoutable chasseur de monstres se vendant aux plus offrants afin de traquer les diaboliques créatures qui hantent ce monde morcelés en royaumes et empires où les humains cohabitent difficilement avec les autres races telles que les nains et les elfes. Ce dernier l’amène à Kaer Morhen, une forteresse où se sont regroupés les derniers Sorceleurs. Là il s’efforce de lui enseigner au cours de longs et rudes entraînements les différentes facettes de son art afin de la préparer à un avenir qu’il pressent primordial pour la survie de ce monde. Mais les Sorceleurs découvrent vite que Ciri détient un formidable potentiel magique car dans ses veines coule la magie de sang des elfes. Geralt fait dés lors appel à l’une de ses anciennes connaissance, et occasionnellement amante, la magicienne Triss Merigold, Quatorzième morte de la sanglante bataille de Sodden où les troupes de Nilfgaard furent repoussées grâce à l’alliance des principaux royaumes humains et au sacrifice de courageux magiciens. Gagnant peu à peu la confiance de Ciri, Triss met bientôt à jour ces talents de Source, une sorte de très puissant médium pouvant entrer en contact avec des entités qui le dépasse. Cependant pour parfaire son enseignement magique Geralt sait qu’il doit confier Ciri à une magicienne de plus haut rang qui n’est autre que Yennefer, la rivale de Triss dans le cœur du Sorceleur, qui n’arrive pas à se détacher d’elle en dépit de leurs dernières et orageuses rencontres. Dés lors, accompagnée de Triss et de Geralt, Ciri quitte l’abri de Kaer Morhen pour émerger dans un monde empli de turbulence où les Ecureuils, membres de la race des d’elfes forestiers des Scoia’tael, sont entrés en rébellion contre les hommes au nom de la primauté du peuple ancien sur ces derniers. Un monde où sa capture, voire sa mort, est devenue la principale motivation des puissances qui le dirige : Emhyr var Emreis, tout d’abord, l’empereur des Niflgaard, qui a lancé sur ses traces le magicien renégat Rience ; Les Rois voisins ensuite, qui veulent s’éviter de dangereuses querelles d’héritage provoquée par la vacance du trône de Cintra ; Le Conseil des Magiciens enfin, qui voit en elle celle par qui le changement du monde arrivera, et qui redoute la présence du mystérieux sorcier avec lequel Ciri entre en contact lors de ses transes et de ses cauchemars. Immergée dans un tourbillon d’aventures où prennent place des personnages tels que Jaskier le barde, Nenneke la grande prêtresse, Yarpen Zigrin le nain ou Shani, la jeune étudiante en médecine, la vaillante Ciri va faire l’apprentissage de ses dangereux pouvoirs tout en préparant sa vengeance contre ceux qui ont massacré sa famille. La suite des aventures d’un personnage qui a valu à son auteur une renommé internationale, une sorte de anti héros partagé entre ses forces et ses faiblesse, qui ressemble par intermittence au Waylander de David Gemmell et qui porte en lui le poids de sa marginalité dans un univers où la tolérance et l’acceptation de l’Autre est bien loin des préoccupations premières des peuples perpétuellement en guerre les uns contre les autres.
Les autres titres de la série Géralt de Riv :
1.Le dernier vœu
2.L’épée de la providence
3.Le sang des elfes (La saga du Sorceleur 1)
4.Le temps du mérpis (La saga du Sorceleur 2)

Aucun commentaire: