dimanche 9 janvier 2011

De FOMBELLE Timothée (Fr)
Ecrivain et dramaturge français né en 1973. Après avoir fond » une troupe de théâtre à l’âge de 17 ans, il se tourne vers le roman et fait paraître aux éditions Gallimard le premier tome de sa série « Tobie Lolness » qui lui permit de recevoir un vingtaine de prix français et internationaux
Les Yeux d’Elisha
(Roman) Jeunesse / Univers parallèle

GALLIMARD JEUNESSE-Folio Junior 1551, 9/2010 — 426 p., 4.90 €
SERIE : Tobie Lolness 2
COUVERTURE & ILLUSTRATIONS : François Place
Précédentes publications :
● Gallimard-Hors Série Littérature, 4/2007 — 350 p., 17 € — Ser. : Tobie Lolness 2 — Couv. & ill: François Place
● In Tobi Lolness Intégrale, Gallimard Jeunesse-Hors série Littérature, 10/2008 — 660 p., 22 € — Couv. & ill: François Place
Critiques : www.yozone.fr (Stéphane Pons)
→ Après un premier tome, La vie suspendue, qui voyait Tobi Lolness, ce petit bonhomme de un millimètre et demi de haut, rejoindre le peuple des Pelés, au pied de l’Arbre, nous revoilà trois ans plus tard pour retrouver notre héros quittant le monde de l’herbe afin de partir à la reconquête de son monde perdu. Dans un arbre envahi puis que jamais par la mousse et le lichen, il doit cependant composer avec de nombreux ennemis. D’abord Léo Blue, son ancien ami, qui retient Elisha prisonnière et qui règne désormais sur un nid immense posé sur les cimes de l’Arbre. Puis Jo Mitch qui lui retient prisonnier prés du cratère funeste les parents de Tobi, dont son père, le célèbre professeur Lolness. Parallèlement, la famille Asseldor est gardée dans une ferme, tandis que les Pelés capturés sont retenus dans la garnison des Hautes Branches. Dés lors Tobi devra compter sur les seuls alliés qu’il lui reste, les bûcheron, dirigés par le jeune Nils Amen. Avec leur aide Tobi s’efforcera d’organiser les évasions successives tout au fil d’une intrigue jouant à merveille des ressorts du roman populaire (prétendant éconduit, tunnel de fuite, espion qui n’en est pas un, rivalité amoureuse avec duel final) pour nous dévoiler, étapes après étapes, la vie intérieure de l’Arbre et des êtres qui l’habitent. Des peuples aux émotions et aux motivations très proches des humains, comme l’amour, l’amitié, mais aussi la haine et la jalousie. Bien sûre on pense aux Minuscules du britannique Roald Dahl, mais l’auteur met suffisamment d’originalité dans son roman, pour qu’on oublie vite cette référence afin d’entrer complètement dans un récit mis en valeur par les remarquables illustrations de François Place.
Les autres titres de la série :
1.La vie suspendue
2.Les yeux d'Elisha
Intégrale

Aucun commentaire: