dimanche 27 mars 2011

FERET-FLEURY Christine & Madeleine (Fr)
Née en 1961, Christine Feret-Fleury a longtemps travaillé dans l’édition avant de se consacrer à l’écriture pour la jeunesse, à partir de 1996, et bientôt pour adultes en 1999 avec son roman « Les vagues sont douces comme des tigres » (Aeléa). Depuis 2001 elle se consacre principalement à sa carrière d’écrivain, tout en dirigeant les éditions 400 Coups France, et en s’accordant des collaborations, comme la trilogie d’ « Atlantis » écrite avec sa fille Madeleine
 ◊ L’héritière
(Roman) Jeunesse / Mondes engloutis / Atlantide
LIVRE DE POCHE JEUNESSE 1498, 1/2011 — 288 p., 6,50 € — SERIE : Atlantis 1
COUVERTURE : David Revoy
 Précédente publication : Hachete Jeunesse-Hors Série, 3/2008 — 308 p, 13 € — Couv. : David Revoy
Critiques : www.actusf.com (Myriam de Loddere) ; www.khimaira-magazine.com (Mélanie Lafrenière) ; www.yozone.fr (Michael Espinosa)
Enfermée dans un sinistre orphelinat depuis la disparition de ses parents lors d’une expédition scientifique, la jeune Adel Pullman se réfugie dans le grenier pour échapper à Lelonbec, la directrice adjointe de l’(établissement, qui tyrannise les enfants. Là, dans une malle qui a appartenu à ses parents, elle trouve le carnet de son père et un étrange médaillon qui lui permet de se matérialiser dans un autre monde. Désireuses d’échapper à un vieux monsieur peu recommandable, elle s’enfuit de l’orphelinat le jour où un notaire était venu la chercher en tant que riche héritière. Utilisant les pouvoirs du médaillon, elle se retrouve dans un pays magique où une race de lutin est opprimée par de gigantesques serpents et, avant de retourner sur Terre, elle sauve Aelin, la petite princesse de Morganès, des griffes d’un redoutable Tadzelworm. Revenue avec elle à Paris elle peut désormais compter sur l’appuie de la fille du roi des lutins pour échapper à l’inquiétant boiteux qui la suit à la trace. Bientôt, en suivant les informations fournies par le carnet de son père, elle se retrouve devant le « Nombril du monde », l’entrée d’une grotte située en Suède qui, contrairement au cratère du volcan islandais de Jules Verne, ne conduit pas au centre de la Terre, mais vers le continent disparu de l’Atlantide. Le premier tome d’une trilogie écrite par une mère et sa fille de 15 ans (Madeleine) librement inspirée des romans de Philip Pullman, mais aussi de l’Harry Potter de J.K. Rowling, s’inscrivant dans la thématique des mondes perdus. A noter la bonne idée de l’auteur de glisser un fac simile du carnet du père d’Adel dans la couverture du livre.
Les autres titres de la série :
1.L’héritière
2.La reine noire
3.Le maître des miroirs

Aucun commentaire: