vendredi 18 mars 2011

REMIC Andy John (Gb)Andy remic est un auteur britannique qui, après avoir fait des études pour devenir professeur d'anglais, s'est lancé à plein temps dans l'écriture, abordant des genres aussi divers que le thriller, la Science-Fiction militaire (la série Combat-K) et la Fantasy avec la tilogie de « Chroniques des vampired 'Airain ». Et non content d'écrire, il a aussi créé sa propre maison d'édition numérique bâptisée : Anarchy BooksLa légende de Kell(Roman) Dark fantasy / Steampunk / Vampires
ECLIPSE-Fantasy, 1/2011 — 400 p., 18 €
SERIE : Chroniques des Vampire d'Airain 1
TO : Clockwork wampire chronicle 1.Kell's legend, Angry Robot, 9/2009
TRADUCTION : Mélanie Rouger
COUVERTURE : Kekai Kotaki
Critiques : http://www.actusf.com/ (Yann Blanchard) ; www.elbakin.net (Gillossen) ; www.sci-fi.universe.com (Nicolas L.-La légende Kell : Morsures d'airain et hache de sang)
→ Les terres de Falanor ont attaquées par l'armée du terrible général Graal. Face aux redoutables guerriers albinos qui la composent, les humains n'ont que peu de chance de pouvoir résister. Leur unique espoir réside dans les troupes du roi Léanoric, seules capables de pouvoir rivaliser avec les agresseurs. Mais bien peu pourront échapper au massacre, à moins qu'ils parviennent à unir leurs compétences. C'est justement ce qui se passe avec un petit groupe de fuyards composé du légendaire héros Kell, toujours accompagné de sa gigantesque hache, de sa petite-fille Nienna et de son amie Katrina, ainsi de Saark, l'ancien champion du roi tombé en disgrâce pour s'être trop rapproché de la reine. Ensemble ils fuient vers le sud salvateur harcelés par toutes sortes de créatures inhumaines semblant surgir de leurs pires cauchemars. En particulier les vachins, ces êtres à la fois vampires et machines créés par un concepteur dément qui rêvait de race supérieure qui utilisent du sang raffiné pour lubrifier leurs rouages et leur fournir l'immortalité. Des êtres toujours avides de nouveaux territoires à conquérir pour assouvir leur besoin croissant de sang et qui bénéficient de l'appui essentiel des Moissonneurs, des créatures supérieures maîtrisant la magie des glaces. La lutte contre de tels ennemis paraît bien inégale, mais l'adversaire pourrait bien abriter un ver dans son fruit en la personne d'un jeune noble qui, au coeur des glaciales contrées nordiques dont sont issus les envahisseurs et qui se dresse face à la toute puissance des Horlogers qui règnent en maîtres sur ces lointains territoires. Scindé en trois intrigues qui brassent des personnages charismatiques animés par leurs propres ambitions et leur propres désirs de vivre, le roman développe un style narratif qui emprunte à diverses influences majeures de la Fantasy (une hache de sang à la Stormbringer de Moorcock, une écriture noire à la Karl Edward Wagner, des prouesses épiques à la Druss de David Gemmell) et de la steam Fantasy (lorgnant vers les délires de China Miéville et des mécaniques dignes des meilleurs scénario Warhammer), le tout s'éloignant des poncifs manichéens du genre en campant des héros ambivalents, tel un Kell dont la gloire dissimule une dérangeante part d'ombre que Nienna découvrira au gré de leur tumultueux périple. Livre sans concessions La légende de Kell nous plonge au cœur de l'errance souvent douloureuse de personnages immergés dans un monde régit par le duo dominants-dominés qui fait la part belle aux sanglantes batailles, mais aussi au sexe, à la trahison, à la peur et à la torture, autant d'ingrédients qui ont fait son succès et que l'on devrait retrouver dans les deux autres tomes de cette trilogie.

Aucun commentaire: