samedi 23 avril 2011

SANAHUJAS Simon (Fr)
Né à Reims en 1979, Simon Sanahujas, après de brillantes études musciales, est devenu régiseurs d'orchestre au conservatoire de Reims. Passionné de littérature, et notamment de Fantasy, il s'est lancé dans l'écriture professionnelle en 2001. Outre de nombreuses nouvelles publiées dans différents supports, il est l'auteur d'un remarquable essai « Les nombreuses vies de Conan » publié chez Les Moutons Electriques, ainsi que de romans paru chez Rivière Blanche et aux éditions Asgard
Nereliath
(Roman) Heroic Fantasy
ASGARD Editions-Reflets d'Ailleurs, 1/2011 — 312 p., 18,50 €
SERIE : Karn 1
COUVERTURE : Alödâh
Critiques : http://www.actusf.com/ (Yann Blanchard)
Karn est un aventurier originaire du lointain pays de Luxia, qui parcourt le monde à la recherche de lui-même.Ce premier volet de son histoire le voit se joindre aux redoutables pirates de la mer Insulaire. Suite à la découverte d’un lieu hanté par de dangereux serpents de mer, la moitié des royaumes lancent leurs flottes vers ces eaux lointaines. Que peut bien dissimuler le mystérieux océan de l’Est inconnu pour attiser tant de convoitises ? Les restes d’une civilisation oubliée, la cité des Dieux, ou quelque chose de plus fantastique encore ? Héros de la trempe du Conan de Howard, plus que du Frodon de Tolkien, Karn et ses nouveaux alliées pirates se rendront dans le repaire des monstres marins issus des plus antiques légendes afin de trouver le chemin conduisant à des richesses insoupçonnées. Véritable baroudeur des mers emporté par une aventure qui le dépasse, Karn et les hommes de Yaelid voguent sur L'Inaliénable à la recherche de Nereliath, l'île légendaire promesse de mille trésors.Un périple fantastique où l'aventure maritime se lie à la magie, mais aussi avec l'amour à travers le personnage d'Ayali, une jeune femme qui a son mot à dire dans cet univers de la piraterie. A noter encore les deux nouvelles ajoutées en bonus à la fin de ce livre, Le voleur venu de Finameti et A force d'imagination qui nous permet de découvrir Rodolphe le paladin et Rodolphe l'assassin, ainsi que la couverture d'Alödâh, alias Thomas Dutertre, un touche-à-tout de l'illustration aussi à l'aise dans le steampunk que dans la fantasy.

Aucun commentaire: