jeudi 11 août 2011

 2XS
(Roman) Fantasy Urbaine
AUTEUR : Nigel FINDLEY (Canada)
EDITEUR : Black Book-Ombres Portées— 426 p., 9 €
SERIE : Shadowrun
TO : 2XS, Penguin-Roc, 2/1992
TRADUCTION : Morgan Rousseau & Ghislain Bonnotte
COUVERTURE : Nathan Geppert
Précédente publication : Fleuve Noir-Shadowrun 4, 1/1995 sous le titre Grille-neurones — 249 p., 6 € — Tr. : Gilles Dupreux — Couv. : John Zeleznik
Comme je l'ai expliqué dans la critique du recueil Chrome et magie (voir supra) les éditions Black Book ont eu la bonne idée de reprendre les traductions souvent tronquées des romans de la série Shadowrun paru naguère au Fleuve Noir dans la collection portant ce nom contemporaine de celles des Royaumes Oubliés, Dragonlance, Ravenloft, et même de quelques titres d'Earthdawn. 2XS est donc le nouveau titre de Grille-neurones, n°4 de la collection du Fleuve Noir, traduit par Gilles Dupreux avec les contraintes éditoriales exigées à cette époque. On y découvre Dirk Montgomery un détective de la vieille école qui croit aux bonnes investigations style filature et compagnie, et se refuse à utiliser les implants cybernétique pourtant généralisés dans sa profession, et partout ailleurs, il est vrai. Or, à part ses ennuis financiers récurrents, il ne s'en tirait pas trop mal, jusqu'à la disparition brutale de son ex, Lolita Yzerman. Et voilà que la sœur de cette dernière, la redoutable Jocasta Yzerman, se met en tête qu'il est responsable de cet assassinat. Pour se disculper, Dirk plonge alors dans la jungle urbaine du Seattle de l'année 2052 qu'il croît connaître comme sa poche. Mais les rues ne sont plus aussi sures qu'avant, surtout depuis que sévit la 2XS, la dernière drogue à la mode qui vous envoie tellement en air qu'elle vous bouffe en même temps le cerveau. Ainsi, en voulant élucider le meurtre de sa petite amie, notre détective trop curieux va lever le voile sur une terrifiante conspiration englobant mégacorps et éléments mystiques et dont la 2X3 pourrait bien représenter la plus parfait des armes secrètes. Un roman fort basé sur une constante narration entre le héros et le lecteur, sans manichéisme criard, qui représente sûrement l'une des contributions majeures à l'univers de Shadowrun de cet auteur mort d'une crise cardiaque en 1995 alors qu'il avait seulement 35 ans.
Autre couverture :

Aucun commentaire: