lundi 8 août 2011

La souveraine des ombres
(Roman) Dark Fantasy
AUTEUR : Chris EVANS (Canada)
EDITEUR : Fleuve Noir-Rendez-vous Ailleurs, 2/2011 — 444 p., 22 €
SERIE : Les elfes de fer 1
TO : The iron elves 1.A darkness forged in fire, Simon & Schuster, 9/2008
TRADUCTION : Emmanuel Chastellière
COUVERTURE : Anan Dingman
ILLUSTRATIONS : John Picacio
Critiques : www,actusf.com (Jérôme Vincent) ; www.elbakin.net (Gillossen) ; www.leselfesdefer.net (Jir-Interview Chirs Evans) ; http://mytholgica.net (Corwen) ; www.scifi-universe.com (Manu B.) ; www.yozone.fr (François Schnebelen)
→ Konowa Vif Dragon est un ancien commandant du régiment des Elfes de Fer, un troupe composé d'elfes aucunement marqué par le contact avec la nature comme leurs congénères des Elfes du Long Guet considérés comme la race souche. Loin d'être un handicap, cette particularité leur permet de supporter sans crainte le contact du fer et donc de s'adapter parfaitement aux armes perfectionnées tels que mousquets et canons de l'armée impériale d'Elfkyna. Des elfes que l'on accuse, du fait de leur bout d'oreille noirci, d'être marqués par la Souveraine des Ombres, une souveraine maléfique voulant conquérir le monde. De nombreux traîtres sont à son service, et parmi eux le vice-roi d'Elfkyna, que Konowa a démasqué, puis assassiné. Un acte salutaire, qui lui vaut cependant le bannissement, car il est par essence contraire aux strictes lois militaires. Exilé depuis un an dans une forêt qu'il abhorre, il reçoit avec un peu d'amertume son rappel au service pour une mission des plus périlleuses : retrouve l'Étoile de Sillra, un artefact légendaire qui se serait écrasé à Luuguth Jor, un fort abandonné au milieu de nulle part. Pour l'occasion son ancien régiment est reformé. Mais il ne se compose plus désormais d'elfes souillés, mais de rébus humains de l'armée dont cette dernière veut se débarrasser. De plus, il n'en prendra pas le commandement, car celui-ci est confié à une jeune prince Tykkin aussi novice que prétentieux. Heureusement, certains membres de sa troupe se montreront d'un grand secours, tels que Yimt, un nain volubile à la longue carrière militaire et son camarade Alwyn, qui dégriseront la morosité de ce monde de brutes. Une aide fort précieuse quand il faudra s'enfoncer dans un territoire hostile jalonné de multiples embûches où ils devront affronter la menace des rebelles elfkynyans désireux de se libérer du joug de l'Empire, mais surtout la montée en puissance de la redoutable Souveraine des Ombres, sorcière elfe honnie dont simplement prononcer le nom à haute voix revient à l'invoquer. Le premier roman d'un auteur canadien né à Toronto, mais résidant à New York, historien de formation et éditeur spécialisé dans les ouvrages d'histoires militaires, qui a choisi la Fantasy pour faire ses premières armes littéraires avec le premier tome de cette trilogie pleine d'humour, de magie, d'action et de combats, mais aussi d'amour, inspirée à Chris Evans par les grands ouvrages parlant d'elfes et de nains, comme Le seigneur des anneaux de Tolkien, mais aussi par la période des Guerres Napoléoniennes et une certaine vision de l'Empire britannique vu sous l'angle de Rudyard Kipling. De quoi assurément susciter l'enthousiasme de bon nombre de lecteurs qui se jetteront avidement sur le second tome de la série, Les flammes du désert, paru chez ce même éditeur en juin 2011.
Les autres titres de la série :
1.La souveraine des ombres
2.Les flammes du désert

Aucun commentaire: