vendredi 26 août 2011


L'énigme du cadran solaire
(Roman) Uchronie
AUTEUR : Mary GENTLE (Gb)
EDITEUR : Gallimard-Folio SF 389, 2/2011 — 1099 p., 12 €
TO : 1610 : A sundial in a grave, Gollancz, 11/200
TRADUCTION : Michelle Charrier
COUVERTURE : Alain Brion
Précédente publication : Denoël-Lunes d'Encre (2 tomes), 10/2007 — 656 & 400 p., 28 € pièce — Couv. : Marc Simonetti
Critiques : http://www.actusf.com/ (Tony Sanchez) ; Bifrost 49 (Patrick Imbert) ; http://www.cafardcosmique.com/ (Pat) ; http://www.elbakin.net/ (Belgarion) ; http://www.scifi-universe.com/ (Manu B.)
Cataloguée médiéviste hors pair avec la publication de son remarquable cycle de Cendres, préalablement repris chez Folio, Mary Gentle persévère dans sa passion pour l'Histoire en se rapprochant un peu de nous dans le temps, puisque sa plume se focalise sur l'année 1610 en France, celle de l'assassinat de Henri IV. En vérité une bavure. En effet le Duc de Sully, ministre des Finances du roi et l'un de ses plus fidèles partisans, dans le but d'infiltrer un complot ourdie par Marie de Médicis avait chargé l'un de ses meilleurs agents, le bretteur Valentin Raoul de Rochefort d'organiser un faux assassinat. Mais voilà, l'obscur instituteur choisit par Rochefort, un certain Ravaillac, à la faveur d'un embouteillage dans Paris, réussit contre toute attente à perpétrer son crime. Dés lors les affaires se compliquent pour Rochefort, qui a été vu prés de l'assassin et qui a perdu son protecteur le Duc de Sully désormais en disgrâce. Il s'empresse donc de fuir vers l'Angleterre où il fait la connaissance de Robert Fludd, médecin, astrologue et disciple de Girodano Bruno qui lui demande de tuer un autre roi : Jacques Stuart. Car, expert en mathématiques divinatoires, Fludd prétend qu'il peut prédire le futur et que le meurtre de Stuat est l'unique moyen d'empêcher l'Humanité de sombrer dans le chaos. Des prédictions que semblent confirmer un mystérieux cadran solaire enfoui sous terre. Narré à la première personne le récit nous permet de suivre les aventures d'un Rochefort terriblement humain qui se trouve plongé dans un complot qui le dépasse avec en plus dans les pattes un certain Dariole, jeune et mystérieux duelliste qui a déjà failli le tuer et envers lequel il ressentira une attirance contre nature. Imbriquant ses personnages fictifs dans une époque bien réelle, le dix-septième siècle, et les faisant participer à des événements majeurs de notre Histoire, Mary Gentle, avec toute la finesse de son écriture pleine d'humour basée sur une érudition sans faille, leur donne un vernis de crédibilité qui fait parfois pencher le roman vers l'uchronie. Libre hommage à l’œuvre d'Alexandre Dumas, ce récit oscille entre roman de cape et d'épées, roman d'aventure, d'espionnage, voire la tragédie, n'hésitant pas à plonger dans le fantastique, tout en nous décrivant à merveille un cité londonienne fantasmé embuée dans une époque propice à l'hérésie, aux société secrètes, Rose-Croix en têtes, et à toutes sortes de complots. Une nouvelle réussite qui ne fait pas regretter la lecture des quelques 1100 pages qui composent ce pavé préalablement publié en deux tomes chez Denoël dans la collection Lunes-D'Encre.

Aucun commentaire: