jeudi 6 octobre 2011

Les mondes d'Ewilan. L'intégrale
(Recueil) Jeunesse / Aventures Fantasy / Univers parallèles
AUTEUR : Pierre BOTTERO (Fr)
EDITEUR : Rageot Jeunesse-Hors Collection, 2/2011 — 274 p., 19,90 €
SERIE : Les mondes d'Ewilan
COUVERTURE : Jean-Louis Thouard
SOMMAIRE :
La forêt des captifs
L'oeil d'Otolep
Les tentacules du mal
L'Intégrale Les Mondes d’Ewilan regroupe les trois tomes de la deuxième trilogie d’heroic fantasy de Pierre Bottero, La forêt des captifs, L’Œil d’Otolep et Les tentacules du mal. Elle fait suite à L’Intégrale La Quête d’Ewilan.D’un format original et de grande qualité, l’ouvrage offre un confort de lecture maximal. Dans La forêt des captifs on y retrouve les héros de la quête d'Ewilan qui, de retour sur Terre, se sont empréssés de rejoindre leur famille, puis se sont séparés. Mais Ewilan n'a guère pu jouir du repos qu'elle escomptait. En effet, elle a rapidement été enlevée par les horribles Ts'liches qui la retiennent désormais prisonnière au sein de l'Institution, une organisation secrète dont le siège est dissimulé au sein d'une profonde forêt et où des chercheurs dévoyés rejoints par des félons de Gwendalavir, se sont unis à des créatures maléfiques afin de tester les facultés extrasensorielles de cobayes humains et d’exercer en toute impunité leur froide violence sur les plus faibles. Là elle doit subir les torture de l'inévitable Eléa Ril' Morienval, la sentinelle félone, qui la dépossède de son don, et se retrouve entre les mains de scientifiques démoniaques qui la bourrent de drogues afin de l'utiliser comme cobaye. Leur but : détourner l'Art du dessin propre à l'univers parallèle de Gwendalavir afin d'asseoir leur suprématie sur la Terre. Pour leur résister, Ewilan, qui a perdu le contact avec ses alliés Alaviriens, pourra compter sur l'aide de son Salim, un jeune garçon lui aussi détenu par l'Institution, et aussi sur de nouveaux personnages qui font leur apparition dans ce second cycle, tel Maximilien Fourque, le propriétaire de la ferme de l'Ombre Blanche et le courageux Maniel, qui se sacrifiera pour lui permettre d'échapper, à ses tortionnaires. Lorsque débute L'Oeil d'Otolep, le second tome de cette trilogie, Ewilan et Salim, qui se sont évadés, ont trouvé refuge dans la forêt de Malaverse, au coeur des Causses, chez le vieux berger Maximilien où ils reprennent des forces avant de repartir affronter dans une terrible bataille Eléa Ril’Morienval, les abominables Ts’liches et Illian, une jeune garçon aux pouvoirs incroyables, qui a trouvé » une nouvelle manière d'utiliser l'Imagination. Bientôt Ewilan parvient à faire le pas dans les Spires qui lui permet de rejoindre Gwendalavir. Elle découvre alors un monde gravement menacé par une méduse aux tentacules mortels qui envahit peu à peu l’Imagination. En dépit du mal sournois qui se répand dans son organisme, elle participe l’expédition qui se dirige vers Valingaï afin de ramener dans sa famille Illian, cet ancien prisonnier de l’Institution doté de formidables capacités mentales. Forcée de se mesurer à de terribles ennemis la troupe arrive aux confins de l’Empire, sur les rivages de l’œil d’Otolep, un lac mythique dont les eaux pourront peut-être guérir Ewilan du parasite qui est en train de la tuer. Alors que les luttes intestines entre les diverses factions de Gwendalavir prennent une plus grande ampleur, travaillées en secret par la perfide Eléa Ril’ Morienval, Pierre Bottero mets aux prises son héroïne, non seulement avec un mal qui la dévore de l’intérieur, mais aussi avec les affres de l’amour conjugués par deux. Exposée à l’ambiguïté de ses sentiments Ewilan sortira grandie de ses nouvelles épreuves, tout en exprimant à travers son personnage désormais plus complexe les divers questionnements des adolescents quant à leur place et leur rôle dans le monde. Dans le troisième et dernier opus de la trilogie, Les tentacules du mal, nous retrouvons Ewilan de retour à Gwendalavie où elle a découvert qu’une méduse aux tentacules mortels tentait d’envahir l’imagination, la rendant inaccessible aux Dessinateurs. Bien décidée à secourir ses amis, alors qu’un mal sourd affecte son organisme, elle se joint à l’expédition qui se rend dans la cité de Valingaï afin de ramener Illian, un jeune garçon aux pouvoirs incroyables délivré de l’Institution, un endroit où des chercheurs dévoyés testent les facultés extrasensorielles de cobayes humains. Mais elle poursuit également un autre but, retrouver Altan et Elicia Gil’ Sayan, qui l’amènera à affronter les armées de Valingaïs stigmatisées par des prêtres fanatiques qui vouent un culte fervent à l’immonde méduse. Après avoir difficilement traversé le désert Ourou, la troupe d’Ewilan échappe de peu à la mort lorsque les Valingaïs détruisent la cité d’Hurindaï où ils ont fait halte. Cependant, ils parviennent tout de même à rejoindre Valingaï où sur les sables de l’arène se jouera le destin d’Ewilan, de ses amis, mais aussi d’Eléa Ril’ Morienval, la Sentinelle félonne et de l’horrible monstre tentaculaire. Un roman épique, donnant une épaisseur définitive aux divers personnages de la série, qui conclut admirablement cette seconde trilogie devenue, comme la première l’un des best seller de la littérature de fantasy pour la jeunesse. narrant les aventures d'une jeune héroïne qui, au fil des tomes, découvre sa vraie personnalité, harmonieux mélange des forces et faiblesses qui façonnent la condition humaine.

Aucun commentaire: