jeudi 17 novembre 2011

 Magefeu
(Roman) High Fantasy / Dragons
AUTEUR : Ed GREENWOOD (Usa)
EDITEUR : Bragelonne Milady-Poche, 9/2011— 288 p., 6 €
SERIE : La saga de Shandril 1
TO : Spellfire, TSR, 7/1988
TRADUCTION : Michèle Zachayus
COUVERTURE : Jon Sullivan
Précédente publication : Fleuve Noir-Les Royaumes Oubliés 10, 11/1994 — 256 p., 6 € — Couv. : Clyde Caldwell
Shandril, jeune servant dans une auberge, rêve d'aventure. Qu'à cela ne tienne, la Compagnie de la lance Brillante qu'elle vient de rejoindre lui donne l'occasion d'exaucer ce désir. Mais tout ne se déroule pas comme prévu, et ils sont rapidement faits prisonniers par des guerriers du Culte du Dragon qui conduisent Shandril à Myth Drannor devant Shadowsil, la magicienne du culte du Dragon afin d'être offerte à Rauglothgor, terrible dracoliche ou dragon mort-vivant. Heureusement l'intervention des Chevaliers de Myth Drannor, troupe de guerriers d'élites ayant voué leurs vies à combattre les démons, la tire des griffes de l'immonde bête. Parmi ses sauveurs, la jeune femme découvre avec plaisir Narm, un jeune apprenti magicien, qui l'aime secrètement depuis qu'il l'a aperçu à l'auberge. Mais durant l'affrontement qui voit périr Shadowsil et le dragoliche, Shandril accueille en elle le Magefeu, un terrible pouvoir permettant de projeter une explosion de flammes capable de contrer les plus puissants sortilèges. Désormais, alors que le mage Elminster s'est joint à leur troupe, et qu'elle a fini par épouser Narm, tous les autres mages de Feerune se lancent à sa poursuite afin de récupérer le Magefeu. Après avoir passé un moment chez les Ménestrels, éminente congrégation de sages dont les ballades magiques enchantent le monde, le couple retournera à l'auberge où travaillait Shandril. Là, elle apprendra la vérité sur ses véritables origines, et devra en découvre avec Shargrailar, une dracoliche sombre qui a juré de venger la mort de ses frères. On le voit, ce titre de la série des Royaumes Oubliés, comme les autres volumes du genre d'ailleurs, laisse peu de temps à la méditation. Le personnage d'Elminster n'y occupe pas une place prépondérante et on s'attache à suivre les aventures d'une jeune héroïne parfait exemple des archétypes de la fantasy où un être d'une condition que l'on présumait banale, mais au passé révélateur de surprise, devient le réceptacle d'un pouvoir qui parfois le dépasse. La réédition d'un titre paru au Fleuve Noir en 1994.
Autre couverture :

Aucun commentaire: