lundi 24 septembre 2012

Le livre des Abysses
(Roman) Aventures Fantasy
AUTEUR : Sam SYKES (Usa)
Ecrivain américain né en 1986 et vivant en Arizona, fils de Diana Gabaldon, romancière américaine auteur de la célèbre série fantastico-historique du « Chardon et du tartan ». Il a débuté sa carrière avec le cycle de « La porte des Eons » traduisant une fantasy volontairement ironique à l'action endiablée reflet de son activité débordante sur les rseaux sociaux où il anime un blog des plus corrosifs
EDITEUR : Fleuve Noir 9/2011 — 554 p., 24 €
TO : The Aeon's gate 1. Tome of the Undergate, Gollancz , 4/20010
TRADUCTEUR : Emmanuel Chastellière
COUVERTURE  : Jean-Sébastien Rossbach
Critiques : www.elbakin.net (Gillossen-Interview) ; www.scifi-universe.com (Manu B.)
Si le premier roman de Sam Sykes, Le livre des abysses, premier volet de la trilogie de La portes des Eons n’obéit pas aux lois de la tragédie classique française, unité de lieue, de temps (un jour) et d’action (un conflit central), il s’en rapproche cependant. En effet, l’objectif est unique : retrouver le Codex de l’Outremonde, un livre magique capable de libérer Ulbecetonth, la reine Kraken prisonnière des abysses et se déroule seulement dans trois décors différents : un navire, une île et une tour. Plus raisonnablement, il s’apparente plus à une quête digne d’un scénario de jeu de rôle et met d’ailleurs en scène un groupe d’aventurier avec des caractéristiques bien établies très prisées au sein des univers ludiques : Lenk, le jeune chef aux cheveux argentés qui a autant de mal à diriger sa troupe hétéroclyte qu’à juguler la voix intérieure le poussant au crime, Kataria la schicte émule de Robin des Bois dont la haine des humains n’a pour égal que son extrême puanteur, Gariath, l’homme-dragon, à la force colossale qu’il utilise au gré de son bon vouloir et surtout dans le but de massacrer des hommes, la race à laquelle il voue le plus profond mépris ; Denaos, un voleur sans scrupules peu enclin aux affrontements ; Dreadaeleon, le magicien de service qui, bien que semblant à peine sorti de l’adolescente, n’en manie pas moins des pouvoirs terrifiants ; Asperune prêtresse du dieu Talanas doté de talent de guérisseuse et Quillian, une femme qui ne passe pas inaperçue, notamment grâce à ses talents de paladin . Des êtres embarqués dans la même galère, c’est le cas de le dire puisque, embarqués sur un navire ils assurent la protection d’un éminent Saint Emissaire, qui, quand il ne passent pas leur temps à s’invectiver, ne manquent pas d’en découvre avec toutes sortes de créatures en voulant à leur vie, dont de féroces pirates, le tout marqué du sceau d’un ennemi commun aux nets relents démoniaque et inséré dans une canevas qui inclus une féroce bataille navale s’étendant sur prés de 150 pages. Si, bien sûr, les amateurs de grande littérature, ne pourront pas se contenter de cette intrigue basique et linéaire, on pourra toutefois concéder à ce jeune auteur de 26 ans la parfaite maîtrise d’une plume énergique implicitement traduite par une entrée en matière qui plonge immédiatement le lecteur au cœur de l’aventure sans s’appesantir sur le passé de protagonistes que la vivacité de l’action ne nous laisse guère le temps de découvrir. Car la caractéristique principale de ce livre c’est le dynamisme de l’action favorisé par de nombreux dialogues, le plus souvent exacerbés. Dés lors, le fait de rester sur sa faim en ce qui concerne le background entourant cette expédition ainsi que ses principaux protagonistes peut inciter le lecteur à attendre une suite où il trouvera les réponses aux multiples questions que soulève ce premier opus. Et puis on notera avec intérêt le ton volontairement empreint d’humour sarcastique qui prédomine au fil des pages, une ambiance symbolisée par le petit avant-propos reproduit ici : « "Contrairement à ce qu'affirment toutes les histoires et autres chansons consacrées au sujet, un homme ne peut accomplir grand-chose de respectable une épée à la main. Pour commencer, il peut la reposer et faire autre chose; c'est le chois de ceux qui possèdent des talents plus remarquables...". Fils de Diana Gabaldon, une romancière américaine d’origine mexicaine et anglaise, bien connu des amateurs de littérature de l’imaginaire notamment pour son cycle du Chardon et du tartan, une série mélangeant l’Histoire et la science-fiction, Sam Sykes entame ici une carrière prometteuse enfilant le costume d'une Aventure Fantasy dont les pages fourmillent d'actions et de batailles. Et pour en savoir plus sur cet auteur on peut se reporte à l'interview qu'il a donné à Gillossen sur le site www.elbakin.net. Enfin, en ce qui concerne la filiation de ce livre au domaine des dragons, elle se fait par l'entremise de Gariath, le puissant homme-dragon, un être colossal qui voue aux humains une haine féroce et un mépris total. Il possède une tête cornue ornée d'une collerette qui surplomble deux ailes tannées. De son long museau peuvent jaillir des flammes capables de transformer en torche vivant n'importe quel être vivant.
Les autres titres de la série :
1.Le livre des abysses
2.La couronne du chaos

Aucun commentaire: