dimanche 23 décembre 2012

Warbreaker
(Roman)
AUTEUR : Brandon SANDERSON (Usa)
EDITEUR : Calmann Lévy-Orbit, 10/2012 — 560 p., 23,50 €
TO : Warbreaker , Gollancz, 12/2011
TRADUCTION : Mélanie Fazi
COUVERTURE : Sam Green
Warbreaker, entre bien d'autres choses, l’histoire de deux sœur, Vivenna et Siri. Toutes deux sont princesses du royaume d'Idris. Mais si la première, l’aînée, a été élevée dans le but de devenir un jour l’épouse de Susebon le Dieu-Roi du royaume rival d’Hallendren, l’autre est avant tout un esprit rebelle qui veut croquer dans la vie à pleine dents. Toutefois, lorsque le moment vient de sacrifier sa fille pour retarder les visées bellicistes d’Hallendren, contre toute attente, le roi d’Idris choisit Siri pour honorer le pacte passé avec son dangereux voisin. Car la légende raconte qu’Idris fut fondé par la famille royale d’Hallandren forcée à l’exil car elle avait refusé  de se plier à la magie biochromatique. Une magie basée sur les couleurs que l’on peut percevoir et ultiliser en tant que carburant lorsque on possède également la Respiration, cet ersatz de l’âme humaine, que l’ont peu donner ou recevoir, et sans laquelle il est quand même possible de vivre. Dés lors, celui qui catalyse dans son propre corps plusieurs Respirations et qui sait se servir des couleurs est désormais capable de redonner vie aux êtres humains, les transformant ainsi en redoutables guerriers. Tel est le cas de Susebron, l’un de ces êtres morts auréoles de gloire qui est revenu en dieux et vie confiné dans le Panthéon de T’Telir, la capitale de Hallandren aux côté de Chanteflamme, dieu cynique qui ne croît pas à la religion dont il est pourtant l’un des piliers et à l’exploitation du peuple qui en découle. Jouant avec bonheur de la dualité entre le monde coloré d’Alexandre et la grisaille d’Idris qui se bat depuis toujours contre l’hérésie biochromatique, exploitant avec brio la thématique de dieux ressuscités dont est invité à partager les plus intimes sentiments et les multiples contradictions, déroulant l’entrelacs d’une intrigue d’où émergent des personnages embrouillés dans leur propre complexité qui apprennent peu à peu à se connaître tels que Siri la sacrifié, Vivenna qui l’a suit à T’Telir pour tenter de remédier à la décision de son père, Chanteflamme, Dieu sceptique sur sa propre Divinité, Vasher, immortel rongé par le but de réparer une faute passé toujours accompagné de Saignenuit, sa mystérieuse épée, Brian Sanderson construit un roman fascinant dont l’idée fondatrice a germée pendant et après l’écriture d’Ellantris le premier roman publié de l’auteur (ed. Pygmalion). Un brillant moment d’écriture porté par l’originalité du système de magie réellement innovant dans l'univers de la Fantasy et par la facilité avec laquelle l'auteur nous colle sur les traces de ses personnages toujours capables de nous surprendre à chaque détours de pages. A noter que l’auteur a mis sur son site la version PDF de son roman accompagnée des versions primitives et de notes sur l'évolution entre elles. De quoi, pour ceux qui lisent couramment l'anglais, de s'imprégner encore plus de toute la richesse de son univers créatif et de ses fantastiques développements

Aucun commentaire: