dimanche 24 mars 2013

L'Empire de poussière 1
(Roman) Heroic Fantasy / Mytologie Nordique & Germanique
AUTEUR : Nicolas BOUCHARD (Fr)
EDITEUR: Mnémos-Hélios, 3/2013 — 448 p., 11,90 €
COUVERTURE : Marc Simonetti
Précédente publication : Mnémos-Icares, 10/2002 — 308 p., 21,50 € — Couv.: Julien Delval
Critiques : www.actusf.com (Xavier Vernet) ; Asphodale 2 (Pascal Patoz) ; Bifrost 29 (Bruno Para)
Nul ne connaît les dimensions exactes de l'Empire de poussière. Tout au plus peut-on affirmer que le grand gouffre descend sur des milliers de lieues jusqu'au Niflheimr, le monde des Enfers. Aucun navigateur, même parmi les plus audacieux, n'a tenté le voyage jusqu'en bas. Depuis la disparition de Freyja, la grande déesse, inexorablement les cités de l’Empire de Poussière continuent leur descente vers le Niflheirm, le monde des enfers. Or les volväs, les disciples de Freyja, ont décidé d’interrompre ce fatal processus. Cependant, un traître dans leurs rangs complote avec leurs ennemi jurés les nécromants dökkalfars. Dés lors le Parfait, une sorte d’exception magique qui pourrait enrayer la chute des Poussières, est en danger. Avant de mourir l’archi-volvä Volker charge deux de ses meilleurs éléments, le couple Anke et Meinhart, de se rendre en Utgardr, une région situé tout prés du Niflheirm où toute une faune Käfers, des mutants créés par les nécromanciens, avaient fondé un véritable fouillis de cité-pirates, afin de protéger un jeune enfant à naître. Un voyage qu’ils devront mener à l’insu des troupes délites de l’Heptarcie, la réunion des sept cités sacrées soutenues dans leur chute par la sorcellerie des volväs et la puissance des dökkalfars, mais aussi du Syndic Wiclif, créateur de l’Union des banques du Mithgardr, le pays du Milieu constitué de petites cités indépendantes où vivent les Ljosalfars, le peuple des alfars brillants, désormais sous la menace d’un immense transfert de population si rien ne ralenti l’inexorable chute. Embarquant sur un dirigeable de la caravane de Meister Uland, ils parviennent après de multiples aventures dans la cité d’Ingelheim. Pendant ce temps au cœur même de l’Heptarcie le duc Eckart, le jeune frère du Syndic Wiclif, s’attire les foudres du Régent Odmar, un volvär tyrannique et sans scrupules, en entretenant une liaison avec sa sœur Frur Elfriede. Forcés de s’enfuir les deux amants trouveront refuges dans la cité d’Ingelheim. Ils y vivront heureux pendant quelques temps, jusqu'à ce que les Berserkirs, les troupes délites de l’Heptarcie conduites par Odmar ne les retrouvent... Le premier tome d’un cycle inspiré de la mythologie nordique qu'affectionne l'auteur, transposé dans un monde inédit et bigarré où l’imaginaire de Nicolas Bouchard peut donner toute sa mesure. A tout moment, on risque d'y croiser elfes, pirates, génies, déesses, et quelques redoutables créatures volantes. Assurément une réussite de l'héroic fantasy française qui fit le bonheur du catalogue des éditions Mnémos lors de sa première parution en 2002.
Autre couverture :

Aucun commentaire: