vendredi 6 septembre 2013


Frontière barbare
(Roman) Science-Fiction
AUTEUR : Serge BRUSSOLO (Fr)
EDITEUR : Gallimard-Folio SF 450, 3/2013 — 430 p., 7,70 €
COUVERTURE : Georges Clarenko
Du fantastique à la SF, il n'y a qu'un pas, et lorsque s'est Serge Brussolo qui vous guide pour franchir le gué, autant dire que les limites entre les genres deviennent de plus en plus floues. Indubitamblent, quand cet auteur reprend la plume on peut être sur que l’ennui ne sera pas au rendez-vous et que les images les plus invraissemblables vont de nouveau envahir les pages offertes à notre lecture. Frontière barbare paru dans la collection Folio SF des éditions Gallimard en est un parfait exemple en nous peignant un proche futur où l’Humanité s’est répandue à travers les étoiles. Elle y a rencontré les exomorphes, les occupants de certains mondes découverts, que l’Organisation des Planètes Unies a formellement interdit de supprimer sans qu’une commission d’enquête ait préalablement statué sur leur potentiel destructif. Et c’est là qu’intervient David Serella, l’anti-héros de ce roman, exovétérinaire de son état, c'est-à-dire chargé de courir de mondes en mondes avec pour mission de pacifier et de réhabiliter les exormoprhes belliqueux à l’aide de tout un arsenal plus ou moins thérapeutique à sa disposition. A peine sorti indemne d’une RUCA, entendez des zones de conflits souterraines où, depuis que les guerres ont été bannies de la surface de la Terre, les belligérents choisissent de s’affronter par champions interposés à l’intérieur d’un champ clos et d’une enceinte sécurisée, David est envoyé sur Mémoriana où un cessé est sur le point d’être négocié avec des exomorphes particulièrement dangereux. Là il retrouve le sergent Bram Carmody, qui l’a accompagné dans sa dernière virée au sein d’une RUCA, mais aussi frère Akenôn, membre éminent de l’Eglise du Pardon Universel, une congrégation possédant de puissants moyens et dont les membres fanatisés s’opposent à toutes tentatives de manipulations physiques ou psychiques sur les exomorphes. Et tandis qu’il doit apprend à encore plus se méfier de ce dangereux illuminé, il lui faut faire face aux débordements incontrôlables de sa femme Ula que ses gènes extraterrestres transforment en redoutable machine de combat avide de sang et de mort. La mort de cette dernière entraînera David dans une profonde dépression, mais aussi dans une formidable aventure parmi les paysages dantesques de Mémoriana, l’amenant à pénétrer de plus en plus au sein des méandres de l’Eglise du Pardon Universel, à se soumettre à un extraordinaire rajeunissement et à accepter sans sourciller les voies choisies par ses propres enfants, July et Kevin, l’une voués corps et âmes aux religieux fanatisés et l’autre devenu l’un de leurs plus farouches opposants, le tout sur fond de clonage et de vie éternelle. Bientôt son propre destin se nouera dans le bastion de l’Eglise, une forteresse imprenable située sur une île artificielle au large de la Bass-Californie sur laquelle plane l’ombre du fabuleux secret d’Ozataxa. Du Brussolo pur cru qui fera le bonheur des fans d'un auteur reconnu comme l'une des voix les plus originales de la SF francophone.

Aucun commentaire: