vendredi 18 octobre 2013

Le vol des dragons
(Roman) Aventures Fantasy / Dragon
AUTEUR : Robin HOBB (Usa)
EDITEUR : PYGMALION-Fantasy, 4/2013 — 330 p., 21,90 €
SERIE : La cité des anciens 7
TO : The rain wild chronicles 4.Blood of Dragons, EOS, 2013
TRADUCTION : Arnaud Mousnier-Lompré
COUVERTURE : Steve Desbenoit
Les autres titres de la série :
1.Dragons et serpents
2.Les eaux acides
3.la fureur du fleuve
4.La décrue
5.Les gardiens du souvenir
6.Les pillards
8.Le puits d'Argent
Dans les précédents tomes de la série nous avons appris comment les marchands de Terrilville s'étaient sentis floués par le marché passé avec la Tintaglia, la grande dragonne bleue. En effet les dragons extirpés des cocons où s'étaient enfermés les Serpents Géants s'avèrent incapables de survivre sans l'aide des humains. Dés lors les Marchands du Désert des Pluies décident de s'en débarrasser en les envoyant avec un groupe de jeunes gardiens et pour les accompagner jusqu'à Kelsingra, la légendaire cité des Anciens, ses humains serviteurs des dragons. Alise, l'épouse d'Hest Finbok, riche marchand de Terreilville, est partie avec eux autant pour s'éloigner d'un mari qui la délaisse que pour assouvir sa passion de connaissance sur les dragons. Tous ont pris place sur le Mataf, la vivenef, ces navires fabriqués dans un bois sorcier leur donnant vie, commandé par l'intrépide et séduisant capitaine Mataf. Lorsque débute ce septième tome de la série (en vérité la 1er partie du 4ème et dernier tome de l'édition originale US) les dragons et leurs serviteurs sont parvenus après bien des péripéties à Kelsingra. Tout occupés à découvrir leur héritage à réapprendre à utiliser leurs ailes, ils délaissent quelque peu Alise et leurs serviteurs humains. Cependant, l'influence de la cité légendaire se fait également sentir sur les adolescents tels que Thyrmara, tatou, Kanaï et Sédric. Tandis que leurs liens avec les dragons s'approfondissent, ils commencent à se transformer en magnifique Anciens reflétant chacun les caractéristiques des dragons qu'ils servent. Et, peu à peu, ils en apprennent plus sur l'étroite dépendance qui liait les Dragons aux Anciens, une relation bâtie sur la prépondérance de l'Argent cette matière magique qui assurait leur longévité aux dragons, tout en leur permettant de conserver leurs souvenirs ancestraux lors de leur transformation de Serpents en Dragons, et que les Anciens avait appris à manipuler e, dépit du fait que son contact était mortel pour les humains. Toutefois, la rumeur des découvertes fait à Kelsingra a attiré toutes sortes de pirates et de chasseurs de trésors dont les plus redoutables sont les envoyés duc de Chalcède, puissante nation rivale des marchands du Désert des Pluies, qui pense que seul le sang et de chair d'hommes-dragons sont capables de guérir miraculeusement sa santé défaillante. Il dispose déjà de Selden, le bien-aimé de Tintaglia, capturé par ses sbires et qui entretien une étrange relation avec Chassim, sa propre fille, esclave elle aussi des pulsions du démoniaque personnage, mais il en veut plus encore. Aussi il a envoyé deux navires étanches, les seuls capables de naviguer sur les eaux acides du fleuve à la poursuite du Mataf de Leftrin, revenu se ravitailler à Terrilvile et qui emporte désormais vers Kelsingra Phron, l'enfant de Malta et Reyn, victime des changements que ses parents ont subi auprès de Tintaglia, mais que cet héritage est en train de tuer à petit feu et que seul le contact de Argent pourrait sauver. Une substance dont justement les explorateurs de Kelsingra viennent de découvrir la présence autour d'un puits fascinant autour duquel aurait été construit la fabuleuse cité. Mais les dragons n'ont pas le temps de pousser plus avant cette crucuaile découverte, car ils doivent répondre à l'appel à l'aide de Tintaglia, grièvement blessée et attaquée par l'équipage des deux navires chalcédens commandés par le seigneur Dragen. La poursuite et la fin d'une nouvelle et magistrale série dont l'intrigue a débuté après la conclusion de celle des Aventuriers de la Mer et du second cycle de L'Assassin Royal, prenant pour décor le fantastique Désert des pluies, lieu fictif déjà introduit au cœur des séries précédentes et qui méritait une exploration plus approfondie par une Robin Hobb toujours aussi habile à tirer les multiples fils de cette nouvelle histoire jailli de son imagination plus que prolifique.

Aucun commentaire: