dimanche 2 février 2014

Lily et le dragon d'argent
(Roman) Jeunesse / Magie / Héroïne / Dragon
AUTEUR : Holly WEBB
EDITEUR : GALLIMARD JEUNESSE-Hors Collection, 10/2013 – 291 p., 13 €
TO : Lily and the shining dragon, Orchards Book, 2012
TRADUCTION : Faustine Fiore
COUVERTURE : Lisa Evans
Les autres titres de la série :
1.Lily et la magie défendue
Dans le premier tome de cette série nous avions fait connaissance de la petite Lily, qui vivait recluse sur une île au large de l'Angleterre depuis que la Reine avait interdit la pratique de la magie. Là-bas, à l'abri des regards, sa mère, Lady Nerissa, forme en secret sa sœur Georgie à la magie. Mais Lily ne tarde pas à découvrir que les projets de sa mère son peu recommandables et qu'elle faumenter un terrible complot. Dés lors les deux petites filles s'enfuient dans les rues de Londres où elles se retrouvent seules et i=forcées de ne pas recourir à la magie. Lorsque débute le second tome de cette série, elles pensent avoir échappé au pire lorsqu'elles sont recueillies par leur tante. Cependant, elles déchantent vite, car celle-ci les envoie directement dans l'Institut Fell où les enfants magiciens sont cachés et où les seul sorts permis sont enfermés dans des flacons. Serait-ce la fameuse prison où est enfermé leur père ? Et quelles sont ces sculptures de dragons qui semblent vibrer sous les doigts de Lily ? Les deux soeurs vont devoir redoubler d'astuce pour le découvrir tout en déjouant la surveillance de la maîtresse des lieux, la redoutable Miss Merganser. Cependant cette dernière ne pourra rien contre le grand dragon d'argent réveillé de son sommeil séculaire qui surgira des entrailles de Fell pour aider les petits pensionnaires a quitter cette maison de redressement et à suivre une nouvelle piste qui conduira à nouveau Lily et Georgie vers les brouillards de Londres. Le second tome d'une série imprégnée de magie d'une spécialiste de l'édition pour la jeunesse déjà créatrice du cycle de Rose nspiré de sa passion 'enfance pour les romans historiques et du souhait que les animaux puissent réellement parler. 


Aucun commentaire: