mercredi 1 avril 2015

Avilion
(Roman) Mondes parallèles / Féerie
AUTEUR : Robert HOLDSTOCK (France)
EDITEUR : GALLIMARD-Folio SF 502, 3/2015 ─ 513 p., 8.50 €
SERIE : La forêt des Mythagos 5
TRADUCTION : Alain Brion
COUVERTURE : Florence Dolisi
Précédente publication : Denoël-Lunes d’Encre, 4/2012 ─ 448 p., 24 € ─ Couverture de Guillaume Sorel
Critiques : Bifros 68 (Bertrand Bonnet) - elbakin.net (Gillossen)
Les autres titres de la série : 1.La forêt des Mythagos – 2 .Lavondyss – 3. Le Passe-Broussaille – 4.La porte d’ivoire
Robert Holdstock nous a quitté en novembre 2009, mais, avant de trôner au panthéon des romanciers trop tôt disparus, il a eu la bonne idée, la même année, de publier un nouveau roman de son célèbre cycle des Mythagos. Rappelez-vous, ce dernier avait été entamé par la publication de La forêt des Mythagos en 1984. Ce dernier introduisait le personnage central du récit, entendez la Forêt de Ryhope, cette immense et mystérieuse étendue boisée qui s'étend dans le Herefordshire, au Royaume Uni. On y suivait les efforts de Stephen Huxley, rentré chez lui juste après la Seconde Guerre Mondiale, et confronté aux Mythimages, ces êtres magiques issus de l'inconscient des mythes et des légendes habitant la forêt de Ryhope et incarnant de grands archétypes mythiques, qui s'efforce de sauver son frère Christian, de plus en en plus englués au sein de cette sylve omniprésente ainsi que Guiwenneth, la belle Mythimage. Trois autres romans directement liés au cycle suivront,  Lavondyss, Le passe-broussaille et La porte d'ivoire, tous publiés dans la collection Lune Noire de Denoël et repris chez Folio SF, précédant la publication de ce dernier opus, Avilion.L'intrigue de ce roman s'insère chronologiquement juste après les évènements narrés dans le premier tome, La Forêt des Mythagos. On y apprend que Steven Huxley a fini par rejoindre celle qu'il aime, Gwinneth la Mythimage, en Avilion, l'autre nom de Lavondyss. Ensemble ils ont eu deux enfants hybrides humains-mythagos, Ysobel et Jack. La première est fascinée par la partie verte de sa descendance, c'est à dire celle liée au bois de Rhyope. Partie à la recherche de sa mère qui s'est dirigée vers Avilion pour un raison bien précise, elle en en quête de grand père maternel, Peredur, un mystérieux roi du passé. Mais elle s'est perdue. Jack pour la retrouver, n'hésite pas à quitter la forêt des mythagos, d'autant plus qu'il rêve depuis longtemps de découvrir le monde d'origine de son père, Steven Huxley. Il se dirige vers Oak Loadge, la demeure des Huxley située dans la vallée qui ouvre vers Lavondyss, où il espère rencontrer son grand père  paternel, Georges Huxley, pour qui le bois de Rhyope n'a aucun secret, et qui devait donc être à même de le mettre sur la piste de Ysobel. C'est cependant son père qu'il y retrouve, avant de partir vers Avilion toujours en quête de sa sœur. Dés lors débute une quête épique où nous suivons les trajectoires de Jack et Ysobel partagé entre leurs duelle ascendance, celles du sang et de la sève. Véritable récit initiatique doublé d'une intense quête intérieure ce récit aux mots ciselé à chaque fil de page nous entraîne au cœur d'une histoire familiale hantée par le poids du fatum et des passions ou chaque choix, chaque décision, s'avère déterminante pour tracer les grandes lignes d'une existence fruit de bonheurs et de regrets selon les options adoptés au tournant de la vie. Calquant notre lecture sur le tracé de personnages à la fois si proche et si loin de nous, comme pouvaient l'être ceux du parlement des fées de Corley, le lecteur se laisse volontiers perdre dans cet monde à nul autre pareil qui a consacré Robert Holdstock comme l'un des meilleurs créateurs d'univers  de la fantasy contemporaine. Une promenade qui le laisse sans repère, complètement enveloppé dans la prose poétique d'un écrivain qui savait mieux que quiconque donner à ses écrits cette indispensable puissance évocatrice gage d'un merveilleux voyage sur des territoires de l'imaginaire ne demandant qu'a être exploré par une plume aussi talentueuse.

Autre couverture :

Aucun commentaire: