vendredi 8 mai 2015

Omale 1
(Recueil de romans) Science-Fiction
AUTEUR : Laurent GENEFORT (France)
EDITEUR : Gallimard-Folio SF 507, 2/2015 1056p., 9.99
COUVERTURE : Manchu
SOMMAIRE :
Introduction : Au sujet d’Omale
Omale
Les conquérants d’Omale
Précédente publication : Denoël-Lunes dEncre, 10/2012 sous le titre « Omale, laire humaine tome 1 » 880 p., 30 Couverture de Manchu
→ Reprenant dans un volumineux format poche le titre de la collection Lunes d’Encre de Denoël, les éditions Folio nous propose d’entamer notre immersion dans le riche univers d’Omale, ce monde plat situé dans un lointain futur et habité par trois races, les Humains les Chiles et les Hodgqins qui, après une guerre de seize siècle, croyaient enfin pouvoir savourer un paix enfin retrouvée. Avec Omale, premier volet des Chroniques d’Omale, Laurent Genefort peut enfin donner toute la mesure à son imagination débordante. Dans ce roman il nous transporte sur Omale, planète où cohabitent trois races différentes, les Humains, les Chiles et les Hodgquins. Parmi eux, six individus trouvent un bris de coquille d’oeuf d’omale portant une inscription qui les conduit à se lancer dans une sorte de quête initiatique. Leurs chemins convergents les conduit vers Yyalter, un dirigeable au long cours, sur lequel ils embarquent. Attaqué par des pirates leur vaisseau devient une épave dérivante. Seuls survivants ils s’affrontent dans le fejij, le complexe Jeu des Relations chile, afin de désigner leur chef. Les perdants doivent raconter aux autres comment ils ont réussi à se procurer un fragment d’oeuf. Une manière habile pour l’auteur de nous retracer l’histoire d’Omale sans jamais se montrer ennuyeux. Une splendide invitation à l’aventure et au voyage à travers laquelle Laurent Genefort développe tout à loisir son talent de concepteur de mondes et sa verve d’ethnologue découvreur de civilisations extraterrestres. Une édition définitive revue par l’auteur, qui comporte quelques modifications au regard de la première publication chez J’Ai Lu/Millénaires, en 2001. Le deuxième titre du recueil, Les conquérants d’Omale, paru pour la première fois dans la collection Millénaire de J’Ai Lu en 2002, revient sur la problématique des Vangk. Qui sont-ils réellement ? Par quels moyens ont-ils fabriqués l’artefact démesuré d’Omale, et dans quel dessein cosmique ? Telles sont quelques unes des questions fondamentales qui reviennent en ces Ages Obscurs tandis que la guerre, qui s’est généralisée sur les zones frontières ou Bordures, n’épargne que l’Aire Tripartie située à l’intersection des trois Aires, celle des Humains, celle des Chiles et celle des Hodgquins. Pourtant cet endroit réputé neutre, où se nouent les transactions diplomatiques entre les trois espèces, est à présent miné par un complot. Plus loin, à l’ouest, le front opposant Chiles et Humains s’étend sur prés de vingt mille kilomètres, mobilisant des millions de soldats, alors qu’une mission périlleuse s’élabore en secret, capable à elle seule de changer la face du conflit. Et comme si les malheurs de la guerre ne suffisaient pas, la menace d’une mystérieuse nappe d’obscurité qui avance inexorablement, plonge les terres traversées dans un hiver polaire invivable. C’est dans cette ambiance de fin de monde que trois destins s’entrecroisent conférant à cette fresque épique toute la saveur d’une intrigue aux personnages profondément humains.
Autre couverture :

Aucun commentaire: