dimanche 18 octobre 2015

Kraken
(Roman) Cryptozoologie / Esotérisme
AUTEUR : China MIEVIELLE (Royaume-Uni)
EDITEUR : POCKET-Science-Fiction/Fantasy 7150, 10/2015 — 766 p., 9,80 €
TO : Kraken : An anatomy, 2010
TRADUCTION de Nathalie Mège
COUVERTURE de Galapagos Conservation Trust
Précédente publication : Fleuve Noir, 6/2013 — 564 p., 20,90 € — Couverture de Galapagos Conservation Trust
→ On a volé le kraken, un calmar géant qui trônait dans une salle du Musée d'Histoire Naturelle. Billy Harrow, guide-animateur au Musée et spécialiste des céphalopodes ne manque pas d'être interrogé par le commissaire Baron, le policier de la section antisecte londonienne chargé de l'enquête. D'autant plus que la disparition du kraken s'est doublée de celle de Dane Parnell, un gardien de la vénérable institution. Les soupçons pèsent sur les adorateurs du dieu Kraken dont le guide spirituel est un certain Teuthex. C'est cependant de la bande du Tatoué que vient le principal danger. Ce dernier est en fait un tatouage punk doté de la parole gravé sur le corps d'un certain Paul. Il a envoyé ses sbires, Gross et Subby, des êtres quasi immortels issus du passé, enlever Billy afin de lui faire avouer où se trouve le kraken. Heureusement, Dane Parnelle le délivre et l'emmène chez le Theutex qui le cache, tout en essayant de savoir quelle est la signification de ses rêves hantés par la présence du fameux kraken. Parti à la recherche du calmar géant avec Dane Parnell, Billy bénéficie des informations de Wati, un chaoubati (figurine égyptienne créée par les humains pour effectuer divers travaux), qui les conduit à Simon Shaw, un fan de Star Trek à l'origine du vol du kraken grâce à sa maîtrise des procédés de téléportation. Celui-ci agissait en vérité pour le compte de Fitch, le chef des londremanciens, des haruspices capables de prévoir l'avenir étroitement lié une prophétie sur l'apocalypse dont le céphalopode géant semble bien être l'une des pierres angulaires. Ajoutez à cela le gang de Grisamentum, un sorcier présumé mort, qui se nourrit d'encre et qui aussi s'emparer du kraken afin de fusionner avec lui, et vous aurez un plan large du background où se déroule cette histoire, mélange de polar ésotérique mâtiné d'un zeste de science-fiction et de fantastique. Les familiers du mythe de Cthulhu y découvriront quelques similitudes avec le panthéon lovecraftien et les adeptes de théorie du complot et de sociétés secrètes ne seront pas en reste dans ce gros livre, publié une première fois en France au Fleuve Noir, qui nous permet de retrouver un Chris Miéville toujours aussi habile à imbriquer les phrases et les mots et laissant ici libre cours à son imaginaire débridé dont les lecteurs français ont déjà eu un brillant aperçu à travers des titres du cycle de la Nouvelle-Crobuzon (Perdido Street Station T.1 & 2, Le concile de fer, Les scarifiés) ou d'autres dont Londres est le lieu d'action privilégié, tels que Le roi des rats et le remarquable Lombres
Autre couverture : 

Aucun commentaire: