vendredi 14 octobre 2016

Tarkin
(Roman) SF / Star Wars
AUTEUR : James LUCENO (Usa)
EDITEUR : POCKET-WStar Wars 136, 8/2016 — 384 p., 8.50 €
TO : Tarkin, 2014
TRADUCTION : Lucile Gaillot & Marie Antilogus
COUVERTURE : David Smit
→ Au sein de la vaste panoplie des armes et artefact qui peuplent l’univers multiforme de la série Star Wars, l’Etoile Noire représente un élément de choix qui joue d’ailleurs un rôle prépondérant dans le premier volet de cet événement cinématographique qui bouleversa irrémédiablement le monde des films de SF lors de sa sortie en 1982. Au cours de ce récit le spectateur allait assister à la destruction de L’Etoile Noire, cette planète artificielle destinée à éradiquer la Résistance et à promouvoir la suprématie impériale aux quatre coins de l’espace. Avec ce roman, nous retournons loin en arrière en l’An – 14 plus exactement afin d’assister à la construction de ce fabuleux destructeur de planète. Pour se faire, l’auteur, James Luceno, en fin connaisseur de la matière filmée nous propose d’abord un plan large sur le contexte historique de l’époque marquée par les proches soubresauts de la guerre des clones, avant de zoomer sur le fil conducteur de l’histoire, Wilhuff Tarkin, Grand Moff de l’Empire et bras droit de l’Empereur Palpatine chargé par ce dernier de superviser les gigantesques travaux qui aboutiront à la construction de l’Etoile Noire. Nous le découvrons sur la Base Sentinelle forcé de composer avec les exigences de son tailleur et les ruses d’un mystérieux ennemi lançant des fausses attaques contre Rempart le dépôt militaire chargé d’approvisionner les vaisseaux en partance pour Génosis où l’arme spatiale est en construction après avoir réussi à s’emparer d’un station relais de HoloNet qui lui permettait de transmettre des messages fallacieux. Puis, nous partons avec lui sur la planète Coruscant où il retrouve Dark Vador avec qui il compte bien venir à bout des ennemis de l’Empereur Palpatine auquel sont sort est étroitement lié. Une entrevu durant laquelle le seigneur Noir démontre une fois de plus la redoutable efficacité de ses pouvoirs sith incomparable pour se débarrasser des officiels compromis. Bientôt cependant Dark Sidious, le maître Sith de Dark Vador, l’envoie avec ce dernier sur la planète Murkhana, ancien bastion séparatiste, afin d’enquêter sur un prétendu dépôt secret de communication. Là ils tombent dans le piège qui leur était tendu, se faisant dérober le Pic de la Charogne, le vaisseau de Tarquin, une corvette capable de surpasser un destroyer stellaire. Mais, après avoir réquisitionné de force l’appareil d’un baron du crime sugi, Dark Vador et Tarkin s élancent sur les traces des voleurs. Un récit mené tambours battant qui nous entraînent au cœur même des plus hautes instances impériales tout en nous conviant à démêler l’écheveau compliqué de la personnalité de Tarkin marqué par son enfance sur la dure planète Eriadu ou il finira par revenir pour retrouver son oncle Jova et triompher une fois de plus de ses adversaires. Une escapade vers le Côté Obscur qui s’attarde sur l’humanité des êtres qui le composent tiraillés par des passions et des sentiments pas si éloignés de ceux du commun des mortels et rendus par ce prisme bien plus accessibles aux lecteurs attentifs aux moindres réminiscences de cette gigantesque saga interstellaire.

Aucun commentaire: