dimanche 5 février 2017

La quête du prince boiteux
(Roman) Aventures Fantasy
AUTEUR : Paul CARTA (France)
EDITEUR : GALLIMARD-Folio SF 562, 4/2016 — 512 p., 8.80 €
SERIE : Chroniques d’au-delà du seuil 2
COUVERTURE : Camille Alquier
Précédentes publications : L’Archipel-Fantasy, 1/2015 — 374 p., 19.95 €
→ Dans le domaine de la Fantasy (car il écrit également de la SF, L’artefact sicilien, Sur l’échiquier des étoiles, après-demain les chiens, etc…) j’ai connu Paul carta à travers Le Petit Dieu ouvrage publié aux éditions mélis en 2004, qui racontait l’éveil d’une divinité dans un temple enseveli au sein d’une cité maudite. Je le retrouve ici avec le premier volet d’une ambitieuse trilogie paru en grand format aux éditions Archipel que réédite aujourd’hui les éditions Folio. Ce récit nous plonge au sein d’un monde divisé en quatre Dominions, dont le continent Mitellia, qui révère les dieux de l’Alphée, et les trois autres territoires inféodés au culte du Dieu secret et à son représentant sur terre, le Pourvoyeur. Khimaï, jeune prince d’Ethernia, était justement destiné à occuper cette fonction suprême jusqu’à ce que sont père, l’ancien Pourvoyeur, soit assassiné, et qu’il soit chassé par une diabolique machination de la fabuleuse cité de Cœur-du-Monde. Handicapé par une blessure qui l’a rendu boîteux depuis sa jeunesse, il s’enfuit dans les montagnes sous un déguisement de charbonnier. Laissant derrière lui un peuple abusé, ne voyant pas que dernière le masque rituel du Pourvoyeur, se cache un usurpateur. Alors qu’il a trouvé refuge dans un auberge pour s’abriter du froid rigoureux des cimes enneigées des dents du Dragon, Khimaï reconnaît dans une rixe Borhön, son ancien maître d’arme. Désormais manchot, ce dernier a été congédié lors de la disparition du jeune prince, mais, fidèle entre les fidèles, il n’hésite pas une seconde à liguer son sort au sien. Cependant, pour l’aider à reconquérir son trône, il doit l’’aider à retrouver Lathân, la jeune érudite élevée au Temple et destinée à servir le Dieu Secret, son amie d’enfance, qui seul pourra prouver sa véritable identité. Mais pour cela il leur faudra se rendre sur des terres hostiles au Dieu Secret, de l’autre côté du Seuil, dans les terres de Kalenia placé sous la domination de la Déesse du Froid et braver de multiples dangers, les uns plus imprévisibles que les autres. Auprès de Borhön Khimaï retrouve tout son apprentissage de jeune combattant qui lui permet d’anticiper les actions de ses ennemis et d’échapper aux clans hostiles lancés sur ses traces. Au fur et à mesure que l’intrigue se développe, rythmé par la progression des deux compagnons parmi les étendues négeuses on en apprend un plus sur ce monde et sur la vie mouvementée du jeune prince grâce à la narration alternée, toujours appréhendée de son unique point de vue, mais avec de nombreux retour sur son passé qui, à petite dose, nous éclaire sur sa personnalité et sur l’univers qui l’entoure, et notamment le système religieux très particulier que représente le culte du Dieu Secret gardant encore tous ses mystères dans le premier volet de cette trilogie faisant preuve d’une originalité certaine à porter au crédit d’une Fantasy francophone décidément fort en verve par les temps qui courent.
Autre couverture :

Aucun commentaire: