dimanche 30 novembre 2008

PATERSON Katherine (Usa)
Née en Chine, à Qing Jiang où es parents étaient missionnaires, le 31 octobre 1932, Katherine Paterson rejoignit les Usa après 1940. Jeune fille solitaire, elle se tourna très vite vers l’écriture. Ayant étudié la Bible et l’enseignement chrétien à la Presbysterian School, elle séjourna au Japon, avant de revenir aux Etats-Unis pour enseigner dans une église presbytérienne et écrire des romans, dont celui qui lui valut la renommée internationale : « Le royaume de la rivière » ou « Le secret de Térabithia »
◊ Le secret de Térabithia (Roman) Féerie / Univers parallèles Livre de poche Jeunesse-Catalogue 1299, 1/2008 — 188 p., 4.90 € — Bridge to Terabithia, Crowell éditions, 1977 — Tr. : Caroline Westberg — Couv. : d’après l’affiche du film
Précédente publication :
● Rageot Cascade, 9/1992 sous le titre « Le royaume de la rivière » — 183 p., 7,68 € — Couv. : Christian Heinrich — ill. : Maïte Laboudigue
● Hachette Jeunesse-Hors collection, 3/2007 — 524 p., 15,90 € — Couv. : d’après l’affiche du film
Adaptation cinématographique : Le secret de Térabithia (Brige to Terabithia)
● 1985 pour la télévison — Réalisateur : Eric Till — Avec : Annette O’Toole, Julian Coutts, Julie Baulieu — Sortie DVD : 11/2003
● 03/2007 — Réalisateur : Gabor Csupo — Scénario : Katherine Paterson (Livre), David L. Paterson & Jeff Stockwell — Avec : Josh Hutcherson, AnnaSophia Robb (1h36mn) — Sortie DVD : 10/2007
→ Alors qu’il rêvait de devenir le plus grand sprinter du collège, à la rentré scolaire, Jess est battu par Leslie, une fille. Loin d’en éprouver de la colère, il est plutôt intrigué par cette élève qui assume sa marginalité. Peu à peu, les jeunes gens se rapprochent et finissent par imaginer un monde magique, le royaume de Térabithia, dont ils sont roi et reine. Là-bas, dans cet univers imaginaire situé en pleine forêt ils vivent de nombreuse d’aventures auprès de créatures issues tout droit de leur imaginaire débordant d’inventivité. Un livre devenu un classique de la littérature pour la jeunesse, qui a été adapté deux fois au cinéma, en 1985 et en 2007, cette dernière fois scénarisé par son fils David, à qui le livre était dédié.
FUNKE Cornelia (Allemagne)
Née en 1958, à Dorstein, en Allemagne, Cornelia Funke a été éducatrice, tout en suivant des cours de graphisme. Depuis 1987, elle se consacre entièrement à l’écriture de romans pour la jeunesse, qu’elle illustre parfois elle-même
◊ Le prince des voleurs (Roman) Magie
Le Livre de poche Jeunesse-Catalogue 1241, 3/2008 — 509 p., 6.50 € — Herr der diebe, Cecilie Dressler Verlag, Hambourg, 2000 — Tr. : Marie-Claude Auger-Gougeat — Couv. : Jean-François Martin
Précédentes publications :
● Hachette Jeunessse-Hors collection, 3/2003 — 436 p., 12 €—Couv. : Jean-François Martin — ill. : l’auteur
● Livre de poche Jeunesse-Aventures 1241, 5/2006— 509 p., 6.50 € — Couv. : Jean-François Martin (légèrement différente)
→ Cornelia Funke voulait écrire des histoires que les enfants et leurs parents aimeraient dans le monde entier, et elle y est parvenu avec ce roman. Il raconte les aventures de Prosper, 12 ans, et de son petit frère Bo, 5 ans, qui, devenus orphelins, ont quitté Hambourg pour aller à Venise, la ville qui plaisait tant à leur mère. Là, perdus dans les ruelles glacées de la cité des Doges, ils sont recueillis par une bande de gamins des rues qui se cachent dans un cinéma abandonné. Ceux-ci, tels les enfants de la Cour des Miracles, survivent grâce aux larcins de leur chef, le fascinant Scipio, appelé le Prince des Voleurs. Ayant très tôt décelé les talents de négociateurs de Prosper, ce dernier lui confie les objets précieux qu’il a dérobé afin que le jeune garçon les écoule auprès du redoutable antiquaire Barbarossa. Mais Victor Gerz, un détective engagé par leur tante pour les retrouver, leur permet de découvrir la vérité sur Scipio qui n’a en fait rien du Robin des Bois qu’il paraît car, en réalité fils d’un noble tyrannique, il se contente de dévaliser sa propre demeure. Déçus Propser et Bo décident de travailler pour leur propre compte. Leur première mission les entraîne dans la demeure d’Ida Spavento, une célèbre photographe, afin de récupérer une aile en bois qu’ils doivent rapporter à un mystérieux Comte. Ida les surprend, mais elle accepte de les aider, car elle sait que cet objet appartient à un ancien manège se trouvant dans l’orphelinat où elle a été élevée. Ils rapportent donc le précieux objet au Comte et ils le suivent jusqu’à une île gardée par d’énormes chiens. Propser et Scipio déjouent cependant leur surveillance et arrivent jusqu’au fameux manège. Le Comte leur révèle alors que celui-ci a la propriété de viellir les enfants et de rajeunir les adultes. Scipio en profite aussitôt pour réaliser son rêve le plus cher : devenir un jeune homme. Par contre le perfide Barbarossa, redevenu enfant sans l’avoir désiré, ne les inquiètera plus. D’autant plus que Prosper et Bo vont désormais être chaperonnés par Victor le détective et Ida la photographe qui semblent s’entendre à merveille. Un roman à la Dickens empreint d’une ambiance magique portant en lui le faisceau d’influences que revendique Cornelia Funcke avouant avoir trouvé sa propre musique à travers les lectures d’auteurs tels que Maupassant, Tolkein, T.H. White, Kipling, Margaret Atwood, Michael Ondaatje et… Dickens, bien entendu.
FUNKE Cornelia (Allemagne)
Née en 1958, à Dorstein, en Allemagne, Cornelia Funke a été éducatrice, tout en suivant des cours de graphisme. Depuis 1987, elle se consacre entièrement à l’écriture de romans pour la jeunesse, qu’elle illustre parfois elle-même
◊ Le Cavalier du dragon (Roman) Jeunesse / Féerie / Dragons
Le Livre de poche Jeunesse-Catalogue 1295, 3/2008 — 572 p., 6,20 €— Drachenreiter, Cecilie Dressler Verlag, Hambourg, 1997 — Tr. : Marie-Claude Auger — Couv. : Arnaud Cremet
Précédentes oublications :
● Hachette-Hors Collection, 9/2005 — 523 p., 15 € — Couv. : Arnaud Cremet — ill. : l’auteur — Crit. : www.actusf.com (Nathalie Ruas)
● Le Livre de poche Jeunesse-Aventure 1295, 6/2007 — 572 p., 6,20 € — Couv. : Arnaud Cremet (légèrement différente)
→ Alors que les hommes menacent d’envahir le pays des dragons argentés, ceux-ci, réunis en conseil, cherchent où ils pourraient fuir, les humains les ayant acculés dans les coins les plus reculés du monde siècle après siècle. Une ancienne légende parle bien d’un lieu appelé La lisière du ciel, un endroit entouré de montagnes si hautes qu’elles atteignent le ciel et où les dragons trouveraient refuge pour toujours, mais personne ne veut y croire. Personne sauf Long, le plus jeune de tous les dragons argentés. Accompagnée de Fleur-de-Souffre, une jeune kobolde très rusée qui n’a pas sa langue dans sa poche, il part donc à la recherche de ce lieu mythique. Il faut d’abord une halte dans la grande ville où le rat Gilbert Grizzqueue leur fournira une carte pour poursuivre leur voyage, mais où ils font également la connaissance de Ben, un jeune garçon qui se joint à leur folle équipée. Mais, alors que leur voyage débute à peine, Barbe de Pierre, un nain des roches avec qui ils ont lié connaissance, dévoile leur présence à Ortimore, le terrible dragon doré, une créature métallique qui a juré la perte de tous les dragons argentés. Celui-ci charge alors Fil de Fer, l’homoncule à son service, de se joindre à Long et à ses amis pour qu’ils les conduisent vers la Lisière du ciel, ce fameux repaire où ils comptent trouver les derniers dragons argentés afin de les détruire. Sans savoir qu’ils emmènent désormais un espion avec eux, Long et ses amis poursuivent leur quête qui les entraîne à la rencontre de monstres marins et de créatures étranges dans une avalanche de péripéties dignes des meilleurs romans initiatiques. Une nouvelle réussite de cet auteur allemand installée aux Etats-Unis dont les éditions Hachette nous avaient déjà offert Cœur d’Encre et Le prince des voleurs, également repris au Livre de poche Jeunesse.
Sur Cornelia Funke
► « Cornelia Funke et l’âge d’or » interview traduite par Nak à propos de Cœur d’encre sur le site http://www.elbakin.net/ 9/2008.
BONDOUX Anne-Laure (Fr)
Née en 1971 à Bois-Colombes, dans les Hauts-de-Seine, Anne-Laure Bondoux, après de brillantes études à la faculté de lettres de Nanterre, intègre l’équipe de Bayard Presse où elle apparaît au sommaire de divers magazines pour la jeunesse de cet éditeur, tels que j’Aime Lire, Astrapi, Je Bouquine. Puis elle décide de prendre son indépendance et de vivre de sa plume, ce qui entraîne la publication de roman chez d’autres éditeurs, comme par exemple Hachette Jeunesse avec « La princetta et du capitaine »
◊ La princetta et le capitaine (Roman) Aventures Fantasy
Le Livre de poche Jeunesse-Catalogue 1263, 3/2008 — 572 p., 6.50 € — Couv. : Charlotte Gastaut
Précédente publication :
● Hachette Jeunesse-Hors collection, 5/2004 — 524 p., 15,90 € — Couv. : Rebecca Dautremer
● Livre de poche Jeunesse-Aventures 1008, 8/2004 — 189 p., 4.90 € — Couv. : Charlotte Gastaut
→ Héritière du trône de Galnicie, Malva, 16 ans, refuse l’union forcée avec le prince d’Andemark. Avec la complicité de l’Archonte, son perfide précepteur qui veut s’emparer de la couronne à sa place, elle s’enfuit du palais et s’embarque sur un bateau. Mais celui-ci fait naufrage et elle se retrouve prisonnière d’une bande de barbares. Dans le même temps, le jeune Orfeus Mc Boot a quitté précipitamment la Galnicie où son pirate de père vient de mourir. Bientôt les destins de ces deux héros vont se croiser nous entraînant dans une aventure pleine de rebondissements où, avec six compagnons d’infortune ils se lancent dans un voyage initiatique au-delà du monde connu, véritable odyssée parsemée d’embûches, de terrible rencontres et de tumultueuses batailles. Le premier tome d’une série parcourue par le souffle épique de l’aventure que Marie-Laure Bondoux a mis plus d’un an à écrire en se concentrant sur la psychologie des personnages et les rebondissements de l’action, tout en nourrissant son imaginaire de souvenirs de lectures tels que Ulysse, Robinson Crusoe, Le baron de Munchhausen, l’Ile au trésor ou Le tour du monde en 80 jours.
Georgia BYING (Gb)
Née en 1965 dans la région de Winchester, en Angleterre, Georgia Byng entama d’abord une carrière d’actrice, avant de s’intéresser à la bande dessinée, puis à la littérature pour la jeunesse où elle rencontra le succès avec sa série fantastique « Molly Moon »
◊ Molly Moon et le livre magique de l’hypnose (Roman) Jeunesse / Magie
Le Livre de poche Jeunesse-Catalogue 1175, 3/2008 — Ser.: Molly Moon 1 — Molly Moon’s incredible book of hypnotism, Macmillan Children’s Books, 2002 — Tr. : Pascale Jusforgues — Cov. : Pascale Desmullier — Ill. : David Roberts
Précédente publication :
● Albin Michel-Wiz, 5/2003 — 368 p., 14,50 € — Cov. : Pascale Desmullier — Ill. : David Roberts
● Le Livre de Poche Jeunesse-Mondes Imaginaires 1157, 9/2005— Cov. : Pascale Desmullier (légèrement différente) — Ill. : David Roberts
→ Débutant dans l’ambiance sinistre de l’orphelinat d’Harwick House, où la pauvre Molly Moon est la souffre-douleur d’une bibliothécaire acariâtre et de camarades toujours occupés à la tourmenter, ce livre se poursuit comme un roman d’apprentissage dans la plus pure tradition des succès hollywoodiens où une jeune héroïne bourrée de bons sentiments parviendra à vaincre l’adversité par le truchement d’une découverte ou d’une talent inattendu. Ici ce sera celui de l’hypnose révélé par la mise à jour d’un livre mystérieux que convoitaient également la sinistre bibliothécaire et l’inquiétant Docteur Logan. Un livre qu’elle découvre dans la bibliothèque municipale de Briersville, où elle s’est réfugiée après sa fuite du pensionnat. En vérité, il s’agit d’un manuel d’hypnose, qu’elle parvient rapidement à maîtriser après quelques exercices pratiques. Etant parvenue grâce à ses nouveaux pouvoirs à ensorceler ses ennemis, elle part pour New York où elle devient la vedette d’un show télévisé. Mais ceux qui veulent retrouver le livre sont vite sur sa piste. Elle devra de nouveau s’en débarrasser avant de retrouver Rocky, son seul ami de l’orphelinat, pour espérer retourner à Harwick House afin de radicalement changer le sort des malheureux pensionnaires.
Les autres titres de la série :
1.Molly Moon et le livre magique de l’hypnose
2.Molly Moon arrête le temps
3.Molly Moon et le maharadjah
4.Molly Moon et la machine à lire les pensées
LAGERLÖF Selma (Suède)
Née à Marbacka, petit village suédois du Wärland, en 1858, Selma Lagerlöf fut la première femme en 1909 à recevoir le Prix Nobel de Littérature. Quelques temps institutrice, elle se consacra à littérature parle biais d’une écriture imprégnée d’un romantisme naïf et fantastique qui puise son inspiration dans les légendes de son enfance. Le succès de son chef-d’œuvre pour la jeunesse « Le merveilleux voyage de Nils Holgersson à travers la Suède » (1906-1907) lui permit de réaliser son rêve : racheter le domaine familial qui avait du être vendu à cause des difficultés financières que traversait sa famille. Elle est décédée le 16 mars 1940
◊ Le merveilleux voyage de Nils Holgersson (Roman) Merveilleux
Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1157, 3/2008 — 315 p., 4.90 € — Tr. : Marc de Gouvernain & Lena Grumbach — Couv. : Olivier Tallec
Précédente publication : Le Livre de Poche Jeunesse-Contes et merveilles 1157, 4/2002 — Couv. : Olivier Tallec (legèrement différente)
→ Une nouvelle adaptation de l’un des plus célèbres récits de la littérature mondiale. On y raconte l’histoire de Nils, un petit garçon suédois qui, pour avoir joué un mauvais tour à un nain, se retrouve réduit à la taille d’un lutin. Dés lors, il lui est impossible de s’opposer au départ de Martin, le jar de la ferme, qui veut accompagner avec les oies sauvages en partance pour leur migration hivernale. En désespoir de cause, Nils s’accroche à son cou et s’envole avec lui, partant dés lors pour un fabuleux voyage à travers la Suède qui, depuis des générations fait le bonheur d’une ribambelle de jeunes lecteurs à travers le monde.

samedi 29 novembre 2008

CASSABOIS Jacques (Fr)
Né dans le Jura en 1947, Jacques Cassabois s’intéresse depuis longtemps aux textes fondateurs et aux héros mythiques. Il a publié de nombreux ouvrages pour les adolescents et les adultes qui s’inscrivent dans la tradition du légendaire du monde entier
◊ Le joueur de flûte de Hamelin: Six contes du temps jadis (Recueil de conte) Féerie
Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1355, 3/2008 — 157 p., 4.90 € — Couv. : Eric Puybaret
→ Une bande de rats mystérieusement ensorcelés par un joueur de flûte, et des enfants qui suivront bientôt à cause de l’ingratitude des habitants de Hamelin. Un jeune orphelin et sa bourse toujours pleine. Une petite fille à la recherche de sept frères perdus. Un ogre affamé qui veut dévorer son futur gendre. Six contes venus du temps jadis que nous restitue Jacques Cassabois, experte ne matière de légendaire.
CASSABOIS Jacques (Fr)
Né dans le Jura en 1947, Jacques Cassabois s’intéresse depuis longtemps aux textes fondateurs et aux héros mythiques. Il a publié de nombreux ouvrages pour les adolescents et les adultes qui s’inscrivent dans la tradition du légendaire du monde entier
◊ Le premier roi du monde : L’épopée de Gilgamesh (Recueil de conte) Mythologie Moyen Orientale
Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1008, 2/2008 — 189 p., 4.90 € — Couv. : Charlotte Gastaut
Précédente publication : Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1008, 8/2004 — 189 p., 4.90 € — Couv. : Charlotte Gastaut
→ L’épopée de Gilgamesh est l’un des textes fondateurs de l’humanité, au même titre que L’iliade ou que L’odyssée, qui lui sont postérieurs, et que la Bible qui lui a emprunté certains de ses épisodes comme le déluge auquel survit Outa-napishti, un Noé avant la lettre. Jacques Cassabois nous propose ici une version romancée à destination d’un public adolescent de cet antique conte sumérien, avec une sorte d’introduction aux aventures de Gilgamesh et de son ami Enkidou. Tout commence dans la ville d’Ourouk, en Mésopotamie, l’actuel Irak, au XXVIIème siècle avant J.C. Pour contrer les agissements de Gilgamesh, un roi cruel détesté par son peuple, les dieux lui opposent Enkidou, un double qu’ils ont façonné dans la boue. Mais alors qu’ils doivent s’affronter, les deux rivaux se lient d’une profonde amitié. Ensemble ils vont combattre Houmbaba, le dieu de la forêt, et sortent vainqueurs de l’affrontement. Mais Gilgamesh a déclenché la jalousie de la déesse Ishtar qui, pour le punir, fait mourir Enkidou. Fou de douleur, Gilgamesh se lance alors dans une farouche quête afin de redonner la vie à son ami perdu. Un livre où l’on retrouve aussi bien tout le panel des émotions humaines, amour, haine, solitude, orgueil, jalousie, séduction, que les fondamentaux des cosmogonies mondiales avec notion de paradis et d’enfer, révolte des dieux, création du monde et femme tentatrice. Une nouvelle édition dans une présentation légèrement différente à celle proposée par ce même éditeur en 2004.
CASSABOIS Jacques (Fr)
Né dans le Jura en 1947, Jacques Cassabois s’intéresse depuis longtemps aux textes fondateurs et aux héros mythiques. Il a publié de nombreux ouvrages pour les adolescents et les adultes qui s’inscrivent dans la tradition du légendaire du monde entier
◊ Dix contes de magie (Recueil de contes) Féerie
Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1322, 1/2008 — 218 p. 4.90 € — Couv. : Carole Gourrat
→ La magie, c’est rendre la réalité accessible au merveilleux. Alors, pourquoi ne pas imaginer qu’un bateau puisse naviguer sur terre, qu’un garçon puisse être vendu pour un peu de tabac, qu’une fille de roi ait perdu le sourire ?.. En tout dix contes issus du monde entier que Jacques Cassabois, spécialiste de la littérature pour adolescents, a réuni afin de nous enchanter ou de nous effrayer, mais toujours de nous faire rêver en nous dévoilant des objets, des lieux et des mots magiques venus des quatre coins de la planète.

vendredi 28 novembre 2008

KOENIG Viviane (Fr)
Après des études d’histoire, Viviane Koenig partit en Egypte où elle participa à plusieurs campagnes de fouilles, tout en se familiarisant avec la technique des dessins pharaoniques. Revenue en France, elle entreprit de faire partager sa passion au plus grand nombre, et en particulier aux jeunes lecteurs, en publiant des ouvrages documentaires et historiques où à travers l’écriture et le dessin elle s’efforce de rendre compte de toute la grandeur de l’antique civilisation égyptienne
◊ Contes de l’Egypte ancienne (Recueil de contes) Mythologie Moyen Oientale
Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1245, 3/2008 — 122 p. 4,90 € — Couv. : Viviane Koenig
Précédente publication : Livre de poche Jeunessse-Contes et Merveilles 1245, 8/2006 — 122 p. 4,90 € — Couv. : Viviane Koenig (légèrement différente)
→ Retranscrits à partir de vieux papyrus, les contes réunis dans ce livre nous révèlent des secrets enfouis par le temps au sein des sables séculaires de l’Egypte. On y apprend par exemple comme le trésor de Pharaon fut dérobé dans une salle fermé à clef, ce que raconte la serpent d’or à l’égyptien naufragé sur son île déserte, quel stratagème un prince ensorcelé peu utiliser pour échapper à son destin, de quelle manière Djadjaémonk parvint à divertir le pharaon Snéfrou qui s’ennuyait… et bien d’autres choses surprenantes sur la vie des dieux et des hommes dans le pays du Sphinx et des pyramides.
GRIMM Jacob & Wilhelm (Allemagne)
Jacob (1785-1863) et Wilhelm (1786-1859) Grimm, plus connus sous l’appellation des frères Grimm, furent deux linguistes et philologues allemands qui passèrent une grande partie de leur vie à collecter des contes issus de la tradition orale, qu’ils réécrirent au sein de différentes revues et recueils. Outre ce travail sur le légendaire de leur pays on leur doit des contributions essentielles à la linguistique allemande avec des ouvrages tels que « Grammaire allemande » et « Histoire de la langue allemande ».
◊ Blanche-Neige et autres contes (Recueil de contes) Féerie
Le Livre de poche Jeunesse-Contes et Légendes 1354, 3/2008 — 121 p., 4.90 € — Tr. : Anne Georges — Couv. : Sébastien Camus
→ Avec le français Perrault et le danois Andersen, les frères Jakob et Wilhelm Grimm furent à l’origine des plus beaux contes qui ont enchanté l’enfance de maintes générations de lecteur, surtout depuis que le cinéma, et la magie des studios Disney en particulier, se soit emparé de leurs plus célèbres histoires. Travaillant à partir d’images issues de la tradition orale, les frères Grimm nous proposent leurs versions de contes écrits et réécrits, dont les multiples variantes n’ont jamais cessées d’enflammer l’imagination des enfants. Présentés ici dans une nouvelle traduction nous retrouvons dix des plus connus d’entre eux : Blanche-Neige, Dame Hiver, Le pêcheur et sa femme, Le loup et les sept chevreaux, Le vaillant petit tailleur, Tom Pouce, Les musiciens de Brême, Hänsel et Gretel, Les trois cheveux d’or du diable, Le roi Grenouille.
CROSSLEY-HOLLAND Kevin (Gb)
Né en 1941 à Mursley, dans le nord de Buckinghamshire, en Angleterre, Kevin Crossley Holland a fait ses études à l’université d’Oxford. Passionné de poésie médiévale et de littérature anglo-saxonne, avant de se consacrer entièrement à la littérature pour la jeunesse, il enseigna de nombreuses années aux Etats-Unis, dans l’université du Minnesota, et travailla pour la BBC. Il a depuis écrit de nombreux romans à succès, comme sa série consacrée au mythe celtique d’Arthur
◊ Arthur à la croisée des chemins (Roman) Jeunesse /Légendaire arthurien / Univers parallèles
Livre de poche-Jeunesse 1095, 1/2008 — 662 p., 6,50 € — Ser. : La Trilogie d’Arthur 2 ― Arthur at the crossing places, Orion Children’s Books, 2001 ― Tr. Michelle-Viviane Tran Van Khai ― Couv. : François Roca
Précédente publication : Hachette Jeunesse-Hors série Littérature, 10/2002 — 598 p., 14,90 € — Couv. : François Roca — Bois gravés: Mediéval life illustrations (extraits) ― Carte : Hemesh Alles
→ Continuant de suivre les aventures de son double au sein de l’obsidienne noire que lui a remis Merlin, Arthur Caldecot finalise enfin son désir le plus cher en devenant l’écuyer de son oncle, le seigneur Stephen de Holt. Nous sommes en 1200. Jean Sans Terre a usurpé le trône de son frère à la mort de Richard Cœur de Lion. Dans l’autre univers qu’il aperçoit dans la pierre Arthur a vu son homologue devenir roi d’Angleterre, puis jouter avec Sir Pellinore surnommé Muscles-d’Airain, rencontrer l’envoûtante Guenièvre et succomber aux charmes de sa sœur Morgane de laquelle il aura un enfant, Mordred, destiné à le perdre. Et tout en suivant l’existence d’Arthur-dans-la-pierre, le jeune écuyer de Stephen de Holt continuait la sienne. Ainsi il appris que son vrai père était Sir Williams, celui qu’il prenait pour son oncle, et qu’il allait hériter des terres de Catmole. Cet endroit allait-il devenir son propre Camelot ? Et pourquoi les images qu’il découvrait dans l’obsidienne reflétaient de plus en plus précisément sa vie ? Arthur de Caldicot était bien incapable de répondre à cette question. Il savait seulement que la jeune Winnie l’avait embrassé, et qu’il aimait bien ça et que, tandis que les Chevaliers d’Arthur de l’obsidienne s’étaient mis en quête du Graal, il partirait lui pour la lointaine Venise avec la promesse, au retour, d’être armé chevalier et de partir aux croisades. Le second volet d’une trilogie best-seller en Angleterre et désormais traduite en plus de dix-huit langues, qui mêle astucieusement la réalité historique de la vie quotidienne au Moyen Age aux événements héroïques liés aux cycle des légendes arthuriennes et des chevaliers de la Table Ronde.
Les autres titres de la série :
1.La pierre prophétique
2.Arthur à la croisée des chemins
3.Un croisée à Venise
4.Le voyage de Gatty

mercredi 26 novembre 2008

CLARKE Susanna (Gb)
Née en 1959 à Nottingham Suzanna Clarke publia d’abord plusieurs nouvelles et une novella toutes reprises dans plusieurs anthologies, avant de se consacrer pendant 10 ans à l’écriture de son chef-d’œuvre, « Jonathan Strange & Mr Norrell » qui lui valut une renommée internationale, et qui lui permit de se hisser à la hauteur de grands noms de la littérature féminine à qui elle voue une profonde admiration, comme Jane Austen et Ursula K. le Guin
◊ Jonathan Strange & Mr Norrell (Roman) Uchronie
Le Livre de poche-Littérature Générale 30955, 3/2008 — 1152 p., 10 € — Jonathan Strange & Mr Norrell, Bloomsbury, 9/2004 — Tr. Isabelle D. Philippe — Couv. : Portia Rosenberg
Précédente publication :
Robert Laffont, 3/2007 — 849 p., 23 € — Couv. : Portia Rosenberg (l’une blanche et l’autre noire)
● Editions de Noyelle-France Loisirs — 849 p., 23 € — Couv. : Portia Rosenberg (l’une blanche et l’autre noire)
Critiques :
Bifrost 42 (Patrick Imbert); www.cafardcosmique.com (Pat) ; www.lecafardcosmique.com (Mr.C-Le livre de Susanna); L’Express 2910 du 18/04/2007 (Jean-Claude Dunyach-Les sorciers de Sa Majesté) ; Le Figaro du 15/03/2007 (François Rivière-Les adultes ont leur Harry Potter) ; Le Figaro Magazine du 4/05/2007 (Arnaud Bordas-Susanna Clarke : le butin des magiciens) ; Khimaira 13 (Mélanie Lafrenière) ; Le Monde 19136 du 2/3/2007 (Jacques Beaudou-Usages de la magie) ; www.parutions.com (Gilles Ferragu) ; www.phenixweb.net (Okuba Kentaro) ; Le point du 15/032007 (Guillaume Chérel-Sortilèges et gentlemen)
→ Nous sommes en 1806, dans une Angleterre alternative où la magie, bien que reconnue, est devenue un sujet d’études historiques réservés à quelques universitaires bon ton. Mais, alors que les derniers magiciens anglais se contentent de donner des conférences et d’organiser des travaux sur l’histoire de la magie sans jamais passer à la pratique, un magicien un peu plus curieux, Mr Segundus, retrouve par hasard la pise d’un authentique magicien vivant en ermite dans son immense bibliothèque, Mr Norrell. D’abord guère pressé de quitter sa retraite, ce dernier sent bientôt vibrer en lui la fibre patriotique en constatant les difficultés militaires que rencontre la Grande Bretagne face à une France conquérante conduite par Napoléon. Pour permettre à son pays de triompher, il pense qu’une seule solution s’impose : rétablir la magie. Et dans ce but, il part s’installer à Londres où il devra faire ses preuves grâce à quelques opérations magiques, comme redonner vie à des gargouilles. Devenu assez vite l’un des personnages les plus en vue de la capitale britannique, il fait bientôt la rencontre d’un autre magicien qui devient son élève, un certain Jonathan Strange. Très vite cependant des différences vont apparaître entre les deux hommes. En effet le conservateur Mr Norrell ne voit pas d’un très bon œil les aptitudes expéditives dont l’emporté Jonathan Strange fait montre dans la pratique de son art. Des talents qui lui permettent cependant d’acquérir la gloire en apportant son aide à l’armée de Wellington au Portugal, et qui le placeront bientôt en vrai rival face au brillant Norrell. Une animosité d’autant plus exacerbée que Strange ne comprend pas les réticences de son ancien maître pour restaurer l’enseignement du plus puissant magicien du passé, le Roi Corbeau, même si cette voie passe par l’utilisation de la magie noire. Un livre magistral que l’on a comparé à un « Harry Potter pour adultes » écrit dans une langue classique impeccablement travaillé qui permet de s’immerger en profondeur dans la psychologie des personnages, tout en offrant des scènes saisissantes comme les gargouilles d’un cathédrale revenant à la vie, une armée de morts-vivants ressortant de terre pour combattre les troupes napoléoniennes ou une colonne de nuit s’abattant sur les canaux de Venise. Un pavé de 849 pages, que son auteur a mis plus de 10 ans à écrire, et qui dans sa première publication française chez Robert Laffont, bénéficia de deux couvertures alternatives, l’une blanche et l’autre noire. Couronné par le prestigieux Hugo en 2005, puis sacré roman de l’année par le Times Magazine, ce récit permet à la Fantasy de faire une entrée remarquée dans le bastion de la littérature générale, une prouesse réussie par peu d’œuvres avant lui, parmi lesquelles on peut compter Le seigneur des anneaux de Tolkien. A noter que l’on trouve un foule d’informations concernant cet ouvrage sur le site http://www.jonathanstrange.fr/.
Henry Lion OLDIE (Ukraine)
Pseudonyme de Dimitri E. Gromov & de Oleg S. Ladyjenski
Pseudonyme de deux auteurs ukrainiens bien connus dans leur pays, qui ont fait leur première apparition dans l’horizon de la francophonie avec leur trilogie de « La voie de l’épée » publiée au Québec par les éditions Keruss
◊ Meilan (Roman) Aventures Fantasy / Fantasy Détective
Editions Kéruss, 1/2008 — 270 p., 10,55 € — Ser. : La voie de l’épée 2 — Tr. : Pavel Zakherov — Couv. : François Thisdale
→ Voici la suite de la trilogie écrite par Henry Lion Oldie, pseudonyme de deux auteurs russes épris de Fantasy. Dans cet univers imprégné d’atmosphère orientale on retrouve Chen Ankor et ses acolytes toujours sur la trace des mystérieux tueurs qui ensanglantent le pays. Guidée par l’homme-épée, car Chen s’est fait greffer une main en acier, la petite troupe apprend à mieux se connaître et gagne en unité au fil des épreuves qui jalonnent sa route. En chemin, ils prennent connaissance d’importants détails sur l’histoire de Kabir, et Chen rencontre Mère Tsi, une vieille femme à la recherche de très anciens secrets, puis ils parviennent sains et sauf dans la ville impériale de Meilan. Là, alors qu’il vient juste de recevoir un héritage ancestral, Chen apprend que Younière, la jeune et belle veuve princesse de Meilan, désire l’épouser. Tandis que le processus des épousailles tire en longueur et que l’enquête de nos héros tend vers son dénouement, une suite d’événements imprévus et particulièrement étranges entraîne la rupture de la cérémonie de mariage. De nouveau mis sur la trace des tueurs, Chen et ses accompagnons suivent alors une piste qui les conduit jusqu’à l’ancienne secte des Batinites dont les membres pratiquent des rituels fondés sur des duels le plus souvent fatals. Un second tome qui s’inscrit dans la politique de traduction d’ouvrages russes en français qu’ont entamé les éditions québécoises Kéruss fondées en 2006 par Svletana Shemet avec le soutien de l’éditeur Loze-Dion, et dont la politique éditoriale vise à rapprocher les cultures russes et françaises.
Les autres titres de la série :
1.Kabir
2 .Meilan
3.Shoulma

mardi 25 novembre 2008

GESLIN Colette (Fr)
Après avoir écrit deux romans et divers poèmes, Colette Geslin se focalise désormais sur l’exploration des mythes bretons, comme celui de la ville d’Ys, ou de la matière arthurienne qu’elle fait habilement revivre à travers des ouvrages restituant les moments forts de l’histoire celte rythmée par les exploits de personnages légendaires qui ont aisément traversé les siècles
◊ Arthur et les elfes d’Avalon (Roman) Légendaire arthurien
Keltia Graphic, 3/2008 — 410 p., 20 €
→ D’origine bretonne et passionnée d’histoire, Colette Geslin explore depuis longtemps à l’aide de sa plume la mythologie celtique et le mythe arthurien en particulier. En 2006 les éditions Keltia Graphic ont déjà fait paraître sous sa signature, Merlin et les cavaliers du Sidh. Aujourd’hui elle nous propos de nous pencher sur le personnage d’Arthur, l’une des figures emblématiques d’un légendaire celtique qui a traversé allègrement les siècles. Colette Geslin nous le décrit comme un personnage imaginaire créé à partir de plusieurs chefs de guerre dénommés Arthur (issu de Arth, signifiant ours) qui ont existé entre le V° et le VI° siècle. Un bouillant guerrier parcourant sans cesse son royaume pour se batte contre les Saxons, les Pictes et les Scots. Plus tard, les héritiers des Plantagenêt et de Guillaume le conquérant se réclamèrent de lui dans leur généalogie pour asseoir leur puissance. Camelot, les chevaliers de la Table Ronde, les amours de Guenièvre et Lancelot, ne sont des ajouts romantiques et anachroniques créés pour étayer l’histoire d’Arthur par des auteurs tels que Chrétien de Troyes et Geoffroy de Monmouth, ainsi que sa mort, et sa tombe gardée par des elfes sur l’île d’Avalon. Conservant certains personnages du mythe, Colette Geslin s’est efforcée de se rapprocher du mieux possible de ces temps reculées où les hommes vivaient encore en étroite communion avec la nature. Au fil des pages de ce livre elle décrit des êtres familiers de la magie et du surnaturel, et surtout épris d’un profond sentiment de liberté, qui rêvent de constituer une nation assez solide pour repousser les envahisseurs venus toutes parts qui fondent inlassablement sur leurs terres comme les vagues sur les rivages désolés.

lundi 24 novembre 2008

ABE Shana (Usa)
Auteur de romans fantastiques née aux Usa, Shana Abê a fait des études théâtrales avant de devenir écrivain. Installée dans le Colorado où elle s’occupe d’un refuge pour animaux avec son mari, elle a publié de nombreux ouvrages mélangeant dark et romantic fantasy
◊ Le diamant maudit (Roman) Dragons / Dark Fantasy Romantic Fantasy
J’Ai Lu Pour Elle-Imaginaire 8613, 2/2008 — 320 p., 6.70 € — Ser. : Les Drakons 2 — Drakon Trilogy 2.The dream thief, Random House, 2006 — Tr. : Cécile Desthuilliers — Couv. : Eric O’Connell
→ Les Drakons, des êtres pouvant se transformer en dragons grâce à leurs facultés surnaturelles, régnaient naguère sur les cieux en parfaite harmonie. Mais ils perdirent le Draumr, le diamant qui rêve, source de leur puissance, leur fut dérobé, et pour leur race ce fut le début du chaos. A présent, en 1773, une poignée de survivants vite retranché en Angleterre dans le domaine de Darkfrith placé sous la dépendance du Seigneur Christoff de Langford. Dans ce second opus de la série on retrouve Zane, le petit voleur protégé de Clarissa, dont on avait fait la connaissance dans Le voleur de brumes. Devenu un séduisant jeune homme, il pourrait représenter un danger pour le clan, car il est le seul humain à connaître l’existence des Drakons, mais tout au contraire, il est devenu leur principale source d’informations et leur bras armé dans le monde des mortels. Auprès de lui se greffe le personnage d’Amalia, la benjamine du clan, incapable de muer et encore moins de prendre sa forme de dragon, mais pourvu de dons dont aucun autre Drakon n’a soupçonné l’existence. En effet, elle est capable d’entendre le chant des pierres, et en particulier celui de Draumr, le diamant qui rêve. Mais elle fait aussi des rêves prémonitoires. Et dans l’un d’entre eux elle a pressenti que Zane, l’homme qu’elle aime, causerait la fin de sa race. Pourtant, elle l’accompagne lorsqu’il se lance à la recherche du diamant maudit. Un voyager qui entraîne le jeune couple à travers l’Europe de la fin du XVIII° siècle, périple durant lequel ils apprendront à se découvrir, tout en traversant l’Autriche, la Hongrie et enfin la Roumanie pour atteindre le berceau des Dakons, les sinistres montagnes des Carpates , là où tout a commencé et là où tout pourrait bien s’achever. La suite d’une série qui même habilement le fantastique de la métamorphose aux tourments d’une Dark Fantasy imprégnée d’un sombre romantisme.
Les autres titres de la série :
1.Le voleur de brume
Le voleur de diamant
2.Le diamant maudit
ABE Shana (Usa)
Auteur de romans fantastiques née aux Usa, Shana Abê a fait des études théâtrales avant de devenir écrivain. Installée dans le Colorado où elle s’occupe d’un refuge pour animaux avec son mari, elle a publié de nombreux ouvrages mélangeant dark et romantic fantasy
◊ Le voleur de diamant (Roman) Dragons Dark Fantasy Romantic Fantasy
J’Ai Lu Pour Elle-Imaginaire 8377, 2/2008 — 373 p., 6.90 € — Ser. : Les Drakons 1 — Drakon Trilogy 1.The smoke thief, Random House, 2005 — Tr. : Cécile Desthuilliers — Couv. : Eric O’Connell
Précédente publication : J’Ai lu Pour Elle-Mondes Mystérieux 8377, 6/2007 sous le titre « Le voleur de brume » — Couv. : S. Marsden
→ Naguère la race des Drakons, des êtres supérieurs dotés de pouvoirs surnaturels, vivait tranquillement dans les montagnes des Carpates. Mais ils ont été victimes de féroces persécutions et la plupart d’entre eux ont été massacrés. Leurs descendants ont cependant pu se réfugier en Angleterre dans le domaine de Darkfrith, où ils vivent retranchés du monde. Christoff de Langford, un être au visage d’ange et au cœur de démon, est leur chef. En cette année 1751, il veille soigneusement sur tous les membres de sa tribu dont seuls les hommes ont conservé le pouvoir de se transformer en dragons hérité de leurs pierres mystérieuses. Et tandis que la renommée d’un insaisissable cambrioleur sévissant à Londres se répand à travers tous le pays, il commence à penser qu’il pourrait bien s’agir d’un membre de leur tribu, un Drakon fugitif qui doit être impérativement capturé sous peine de mettre en péril l’existence de l’ensemble de la communauté. Toutefois, il n’est pas encore préparé à découvrir que sous les traits de cet Arsène Lupin de haut vol se dissimule le visage d’une femme, la belle Clarissa, une sang mêlé qui avait réussi à s’enfuir de Darkfrith. Entre Christoff et elle l’amour ne tardera pas à naître. Mais comment concilier deux destins que tout sépare car Clarissa, qui a goûté à la liberté, n’est pas prête à devenir la femelle du mâle alpha de la tribu, et d’être ainsi condamnée à un perpétuel emprisonnement. Un livre qui nous présente les dragons, ou plutôt les Drakons, des êtres de feu d’apparence humaine, mais aussi capables de muer et de prendre l’apparence de brume qui, comme leurs homologues des légendes éprouvent une passion folle pour les pierres précieuses, et pour les diamants en particulier.
Les autres titres de la série :
1.Le voleur de brume
Le voleur de diamant
2.Le diamant maudit

dimanche 23 novembre 2008

FRANCIS Mario (Qc)
Auteur québécois né à Montréal en 1967. Spécialiste de la littérature pour la jeunesse, il est notamment l’auteur de la série « Leonis » qui, un peu comme le « Papyrus » de De Gieter en bande dessinée, allie le fantastique et la magie à l’égyptologie. Mario Francis est également artiste-peintre et auteur-compositeur-interprète.
◊ Le temple des ténèbres (Roman) Jeunesse / Mythologie Moyen-Orientale
Editions des Intouchables- Jeunesse, 1/2008 — 256 p., 8.95 € — Ser. : Leonis 11 — Couv. : Etienne Emmanuel
→ Leonis est mourant. Pire, il a échoué dans sa mission primordiale : retrouver les trois derniers joyaux de la table solaire afin de compléter l’offrande faite au dieu Rê et ainsi apaiser sa colère depuis que le Pharaon Mykérinos a épargné Baka, le chef des adorateurs d’Apophis. Un échec qui signifie que l’Egypte ne connaîtra jamais le salut. Cependant, en dépit de l’opinion des médecins royaux qui pensent que l’enfant-lion rejoindra bientôt le royaume des morts, Sia, qui lui doit sa liberté, aidée de Menna, de Montu et du grand prêtre Ankhalef, organise son enlèvement. Ils conduisent le sauveur de l’Empire chez les siens, tandis que Sia s’efforce de convaincre sa mère, la puissante sorcière Maïa-Hor, de le sauver. Pendant ce temps Pharaon a décidé de livrer une bataille décisive contre les ennemis de la lumière, espérant ainsi apaiser le courroux du dieu-soleil. Menna et Montu rejoignent dans le Fayoum les combattants du lion pour essayer de se débarrasser d'une manière définitive de Baka, la tête pensante des adorateurs d’Apophis. Mais sur leur route ils vont croiser une fois de plus le chemin du cruel sorcier Merab, et il faudra plus que leur vaillance pour triompher des maléfices de ce redoutable adversaire. La suite d’une série qui nous plonge dans une Egypte ancienne toute imprégnée de mythologie et de fantastique et dont les éditions Bayard sont en train de reprendre la publication en France. A noter, comme souvent chez les séries jeunesse de cet éditeur, un glossaire en fin de volume consacré ici aux principaux dieux et pharaons de l’Egypte.
Les autres titres de la série :
1.Le talisman des pharaons
2.La table aux douze joyaux
3.Le marais des démons
4.Les masques de l’ombre
5.Le tombeau de Dedephor
6.La prisonnière des dunes
7.La libération de Sia
8.Gardiens d’outre-tombe
9.Le royaume d’Esa
10.L’île des oubliés
11.Le temple des ténèbres
12.L'offrande des ténèbres
PERRO Bryan (Québec)
Bryan Perro est né en 1968 à Shawinigan, au Québec. Après avoir suivi une formation de commédien et de professeur de théâtre, il s’est lancé avec bonheur dans l’écriture pou la jeunesse, entamant la série à succès d’Amos Daragon désormais traduite en plusieurs langues, dont l’anglais
◊ Le guide du porteur de masques (Essai) Fantasy mythologique
Editions des Intouchables-Jeunesse, 1/2008 — 169 p., 14.95 € — Ser. : Amos Daragon — Couv. : Jacques Lamontagne
→ Pendant douze romans nous avons pu suivre les aventures d’Amos Daragon, un jeune garçon de 12 ans devenu le premier élu de la nouvelle génération des porteurs de masques instauré par la Dame blanche. Sa mission : rétablir l’équilibre du monde menacé par la guerre éternelle que se livrent le Bien et le Mal. Une tache qui l’a conduit dans des contrées incroyables en compagnie de son ami, le béorite Béorf Bromanson, pour y rencontrer des personnages extraordinaires et parfois même des dieux. Ce guide propose donc aux fans de la série de retrouver leur héros fétiche, mais aussi, à travers un passionnant répertoire, les principales figures qui ont croisé sa route pour l’aider ou pour lui nuire. Une liste complétée par le rappel des lieux privilégiés, grandes villes et endroits magiques, qui, tout au long des 12 titres ont servi de décor à l’univers surnaturel où baigne l’ensemble de la série. Assurément un livre indispensable pour les fans de la série, mais aussi fort instructeur pour les simples amateurs de fantasy. A noter que la série est actuellement reprise en France, chez Michel Lafon en grand format (deux romans par volumes) et en poche aux éditions Pocket.
Les autres titres de la série :
1.Le porteur de masques
2.La clé de Braha
3.Le crépuscule des dieux
4.La malédiction de Freyja
5.La tour d'El-Bab
6.La colère d'Enki
7.Voyage aux enfers
8.La cité de Pégase
9.La toison d'or
10.La grande croisade
11.Le masque de l'éther
12.La fin des dieux
Hors série : Al Quatrum, les territoires de l'ombre
Essai : Le guide du porteur de masques
*Porteur de masques (Recueil T.1 & 2)
*Les Terres de glace (Recueil T.3 & 4)
*La Tour d’El-Bab (Receuil T.5 & 6)
*Les cités interdites (Recueil T.7 & 8)
De VAILLY Corinne (Fr)
Née en 1959 à Saint-Quentin, dans l’Aisne, en France, a été d’abord journaliste avant de devenir auteur à temps plein. Son premier livre pour la jeunesse, « Miss catastrophe » a été publié aux éditions du Raton Laveur en 1993. Depuis elle est à l’origine de la série de fantasy celtique « Celtina » aux éditions des Intouchables, ainsi que celle de « Phoenix, détective du temps » en collaboration avec sa sœur Sylvie-Catherine De Vailly, aux éditions québécoises du Trécarré
◊ La chaussée des géants (Roman) Jeunesse / Légendes celtiques
Editions des Intouchables-Jeunesse, 1/2008 — 238 p., 8.95 € — Ser. : Celtina 7 — Couv. : Boris Stoilov
→ Celtina a été transformée en statue de pierre par le pourvoir monstrueux de la cockatrice. Dépossédée du chaudron de Dagda, elle perdu l’essentiel de ses pouvoirs de déesse. Pendant ce temps Fierdad, un jeune guerrier celtique, continue sa formation afin d’intégrer les Fianna, un ordre de guerriers nomades indépendants du pouvoir royal qui conserve les objets magiques confiés par les Tribus de Dana. Sa principale mission : retrouver Diarmaid, le fils de Mac Orc et de Caer, afin de le convaincre de rallier la troupe de Finn, le chef de l’Ordre des chevaliers des Quatre Royaumes. Au cours de cette recherche il se retrouve prés d’un rocher à l’apparence humaine d’où se dégage une étrange chaleur, qui n’est autre que Celtina pétrifiée. A la suite de manipulations maladroites, il propulse la jeune femme dans son propre passé où elle rencontre Fin en pleine jeunesse qui doit lutter contre le terrible monstre Midna qui menace la cité sacrée de Tara. Il lui faudra aider le chef des Fianna à triompher de cette créature pour qu’il puisse devenir le chef incontesté de sa troupe de chasseurs guerriers. La suite d’une série inspirée des légendes celtiques qui raconte les aventures d’une jeune apprentie prêtresse qui doit fuir la conquête romaine de la Celtie et qui sera bientôt confrontée à toutes sortes de dieux, parfois bienveillants, mais aussi maléfiques.
Les autres titres de la série :
1.La terre des promesses
2.Les treize trésors de Celtie
3.L'épée de Nuada
4.La lance de Lug
5.Les fils de Mile
6.Le chaudron de Dagda
7.La chaussée des géants
8.La magie des Oghams
NERINCX Didier (Belge)
Ecrivain et poète belge qui s’est intéressé au domaine de l’imaginaire, notamment avec sa série de « La Licorne »
◊ La licorne d’émeraude (Roman) Légendes Arthuriennes Voyages dans le temps
InLivro Veritas, 1/2008 — 192 p., 20 € — Ser. : La licorne 2
→ Lorsque le docteur Virginie Dulac reçoit dans son service de psychiatrie un homme en guenilles appelé Max-Donovan, elle ne sait pas encore qu’il s’agit de l’enchanteur Merlin et qu’il va bouleverser sa vie. Révolté, celui-ci finit par lui révéler qu’il s’est extirpé de son VI° siècle à travers une faille temporelle afin de venir plaider sa cause dans un sordide procès en révision ouvert en 2005 quant à la véracité des fondements historiques de l’histoire de Chevaliers de la Table Ronde. Propulsée au cœur de Brocéliande, la forêt enchanté de Merlin, elle rencontre des créatures fascinantes comme la licorne noire Althéar, Grodon le rocher vivant, ou un chevreuil qui parle. Toujours à la recherche de preuves, munie d’une caméra vidéo, elle réussit à filmer une réunion des chevaliers de la Table Ronde au château de Camelot. Cependant, le voyage de retour est mouvementé et il faudra un message astral en provenance d’Hermès Trismégiste, l’incarnation égyptienne de Merlin, capté par les grandes oreilles de l’observatoire américain d’Arecibo à Porto Rico, pour que la cause de Merlin soit entendue. Cependant, Virginie n’est pas au bout de ses aventures, car elle est maintenant confrontée à Morgane et à un sinistre dragon rouge dont les apparitions ne sont jamais de très bon augure. Le second volet de la quadrilogie de La Licorne qui revisite d’une façon moderne le mythe de l’enchanteur Merlin.
Les autres titres de la série :
1.La licorne de fiel
2.La licorne d’émeraude
GAGNON Hervé (Québec)
Historien de formation, cet écrivain québécois né en 1963 dans le Saguenay a fait ses études à l’université de Montréal. C’est donc tout naturellement vers le domaine historique qu’il a tout d’abord dirigé sa plume, avant d’être influencé par son enfant, qui le mit au défi d’écrire une histoire pour adolescents. Il releva le pari et le gagna, devenant ainsi un écrivain lu par de très nombres jeunes lecteurs, notamment à travers sa série du « Talisman de Nergal »
◊ Le trésor de Salomon (Roman) Jeunesse / Voyages dans le temps
Hurtubise HMH- Hors Collection, 3/2008 — 370 p., 10.95 $ canadiens — Ser. : Le talisman de Nergal 2 — Couv. : Kinos
→ Après sa première aventure dans sa Babylone natale où il a pu retrouver le premier des cinq fragments du talisman de Nergal, ce précieux objet qui pourrait changer la face du monde, le jeune Manaïl se retrouve projeté dans une autre strate temporelle, une kan, quelque mille ans plus tard, en pleine croisades et devant les murs de Jérusalem, en 950 av. J.C. Face à sa brusque apparition des pèlerins terrifiés le prennent pour le diable et veulent le tuer, mais il est sauvé par un Templier. Celui-ci le conduit devant le Commandeur Enguerrand de Montségur, dont il devient l’écuyer. Cependant, Manaïl ressent de plus en plus la présence du deuxième talisman qui a été caché, il y a plusieurs millénaires, sous le temple de Salomon. C’est donc une véritable chasse au trésor qui s’engage avec les inévitables Nergalii dans le rôle des méchants, le jeu trouble du Commandeur Enguerrand, et la présence énigmatique d’Hanokh, un vieux magicien juif, qui convoite l »inestimable relique pour son propre compte et pour un but différent. La suite d’une série fantastico-historique écrite par un historien de formation désormais bien implanté dans l’univers de la littérature pour adolescents et les domaines de l’imaginaire.
Les autres titres de la série :
1.L’élu de Babylone
2.Le trésor de Salomon
3.Le secret de la vierge

jeudi 20 novembre 2008

GAGNON Hervé (Québec)
Historien de formation, cet écrivain québécois né en 1963 dans le Saguenay a fait ses études à l’université de Montréal. C’est donc tout naturellement vers le domaine historique qu’il a tout d’abord dirigé sa plume, avant d’être influencé par son enfant, qui le mit au défi d’écrire une histoire pour adolescents. Il releva le pari et le gagna, devenant ainsi un écrivain lu par de très nombres jeunes lecteurs, notamment à travers sa série du « Talisman de Nergal »
◊ L’élu de Babylone (Roman) Jeunesse Voyages dans le temps
Hurtubise HMH-Hors Collection, 3/2008 — 276 p., 10.95 $ canadiens — Ser. : Le talisman de Nergal 1 — Couv. : Kinos
→ Voici le premier tome d’une série fantadtico-historique qui retrace les aventures de Manaïl, un jeune Babylonien de 14 ans. Orphelin et handicapé à cause de sa main palmée, il vit au jour le jour, partageant son existence entre de menus larcins et des courses poursuite avec des marchands en colère. Cependant, le destin lui réserve un sort plus glorieux, car il a été choisi par la déesse Ishtar pour être son élu, c'est-à-dire le seul être capable de détruire le talisman maudit créé jadis par la civilisation des Anciens. Un objet que convoitent les adorateurs de Nergal car ses immenses pouvoirs permettraient d’effacer le temps dans le but d’établir un nouvel ordre à leur avantage où la majorité des humains seraient réduits en esclavage. Or le talisman a été fragmenté en cinq morceaux disséminés dans des époques différents : les kans. Pour les rassembles Manaïl devra se rendre dans chacune de ces strates temporelles où les dangers ne manquent pas. Cette première aventure se déroule dans la Babylone du VI° siècle avant J.C.. Notre jeune héros vient juste d’apprendre de la bouche de son maître, Ashurat son statut d’élu, que déjà il doit se mettre en quête du premier fragment qu’il doit retrouver avant l’arrivée des troupes perses du roi Cyrus II qui assiègent la ville. Car, au sein de ces troupes d’invasion se trouvent des Nergalii décidés eux aussi à tout faire pour mettre la main sur la précieuse relique. Heureusement, pour les devancer, Manaïl pourra compter sur l’aide d’Arianath, une jeune vierge du temple d’Ishtar. Le premier tome d’une nouvelle série qui mêle habillement la thématique des voyages temporels, les récits historiques et la fantasy. Pour en savoir plus sur la série, un site à visiter : http://www.talismandenergal.com/.
Les autres titres de la série :
1.L’élu de Babylone
2.Le trésor de Salomon
3.Le secret de la vierge

mardi 18 novembre 2008

SOMPER Justin (Gb)
Pseudo = J.B. Calchman

Célèbre publicitaire anglais spécialisé dans la littérature pour enfants et adolescents qui, ne se contentant pas d’organiser des campagnes promotionnelles dans le métier de l’édition, se mit à publier des articles et des livres, notamment la fameuse série des « Vampirates »
◊ Le capitaine de sang (Roman) Jeunesse / Dark Fantasy
Hachette Jeunesse-Yôkai, 3/2008 — 740 p, 4.90 € — Ser. : Vampirates 3 — Vampirates 3.Blood captain, Simon & Schuster Ld, 2007— Tr. : Catherine Guillet — Couv. : Bob Lea
→ Nous sommes en 2025, après un Second Déluge qui a englouti une Terre parcourue désormais par des navires de pirates vampires. Depuis le premier tome de la série nous suivons les aventures de Grace et Connor, deux jumeaux orphelins, d’abord séparés dans le premier opus, Les démons de l’océan, puis réunis au sein de l’Académie des Pirates dans le deuxième tome, La marée de la terreur. Dans ce troisième volume, leur route vont à nouveau se séparer. Tandis que Connor est devenu un vrai pirate à bord d’El Diablo, Grace retrouve Lorcan, le vampirate auquel elle s’est profondément attaché. Mais il est gravement malade. Décidée à tout tenter pour le sauver, elle l’accompagne au Sanctuaire afin qu’il soit soigné par le gourou des vampirates, Mosh Zu Kamal. Pendant ce temps Connor continue sa vie de pirate en cherchant à aller au bout de lui-même. Embarqué comme second sur le navire de Cheng Li, il est bientôt rejoint par son ancien ami Jez Stukeley, devenu vampire après sa mort, et qui prétend vouloir maîtriser son envie de sang. Pendant ce temps Sidorio, le vampirate renégat que l’on croyait disparu, refait parler de lui en s’efforçant de lever, dans le plus grand secret, une armée de vampires avec qui il pourra réaliser ses démoniaques projets. A noter qu’il s’agit en fait du tome 4 de l’édition chronologique anglaise, le troisième paru de l’autre côté de la Manche étant Dead Deep., un court récit dont l’action se situe entre la fin de Les démons de l’océan et le début de La marée de la terreur.
Les autres titres de la série :
1.Les démons de l’océan
2.La marée de la peur
3.Le capitaine de sang
DRAKE Salamanda (Gb)
Nom de plume pour une jeune fille de seize ans qui, d’après ce qui se murmure, vivrait avec son père, Maître des Dragons, dans les Iles de Bréal
◊ Tempête en plein ciel (Roman) Jeunesse / Dragons
Hachette Jeunesse-Hors Série, 3/2008 — 326 p, 14.90 € — Ser. : L’Ecole des dragons 2 — Dragonslade. Riding the storm, Chicken House, 2008 — Tr. : Jérôme Jacobs — Couv. : David Revoy — ill.: Gilly Marklew
→ Dans l’écrin de l’immense nuage de brume que l’on appelle « Le Voile » s’étend une contrée secrète aux confins du réel et du merveilleux : les Iles de Bréal. Là se côtoient les humains et le Peuple des Mers, mais aussi des créatures sauvages telles que les pardes, les pérytons, les hurleurs, les chiens de feu et… les dragons. Certains de ces magnifiques créatures ailées acceptent la compagnie des humains et, pour les monter, les apprentis cavaliers doivent faire leur preuve au sein des différentes Ecole de Dragons. Justement, la fin de la saison des concours arrive pour les élèves dragonnières. Cara, la fille du Maître des Dragons de la prestigieuse école de l’île de Havremer montée sur Voltefeu, le splendide Crête Dorée, a toutes les chances de remporter le dernier championnat de l’île. Mais Brianna, pourtant sa meilleure amie, commence à envier son succès, encouragée en cela par la malveillante Hortense, la fille de Lord Torin, le seigneur de Havremer qui en veut toujours à Cara parce que Hortense n’a pas réussi à dompter Voltefeu. Aveuglée par la jalousie et par son désir de s’affirmer en tant que dragonnière expérimentée apte à intégrer la célèbre patrouille de Galen, Brianna se lance dans une chasse au péryton un peu hasardeuse, qui se traduit par la blessure de Monthy, sa dragonne. Désormais le Pacteconfiance qui unit la cavalière avec l’animal n’est plus ce qu’il était. Pendant ce temps, Cara se noue d’amitié avec Ronan, le jeune berger de la Baie du Peuple des Mers dont elle sauve le troupeau de l’attaque d’Hortense et des dragons de l’école rivale de la Tarasque. Lorsqu’il faudra partir à la recherche de Brianna, qui s’est enfuie de Havremer, l’aide de ce nouvel ami sera très précieuses à Cara pour retrouver Monthy et sa cavalière désormais en grand péril. La suite d’une série mise en image par les dessins noir et blanc de Gilly Marklew à travers un deuxième tome qui se termine par un extrait du manuel illustré : Comment prendre soin de son dragon, et par la reproduction de la fiche d’examen de Monthy.
Les autres titres de la série :
1.L’école des dragons
2.Tempête en plein ciel

lundi 17 novembre 2008

FERET-FLEURY Christine & Madeleine (Fr)
Née en 1961, Christine Feret-Fleury a longtemps travaillé dans l’édition avant de se consacrer à l’écriture pour la jeunesse, à partir de 1996, et bientôt pour adultes en 1999 avec son roman « Les vagues sont douces comme des tigres » (Aeléa). Depuis 2001 elle se consacre principalement à sa carrière d’écrivain, tout en dirigeant les éditions 400 Coups France, et en s’accordant des collaborations, comme la trilogie d’ « Atlantis » écrite avec sa fille Madeleine
◊ L’héritière (Roman) Mondes perdus / Atlantide
Hachette Jeunesse-Hors Série, 3/2008 — 308 p, 13 € — Ser. : Atlantis 1 — Couv. : David Revoy
Critiques :
www.actusf.com (Myriam de Loddere) ; www.khimaira-magazine.com (Mélanie Lafrenière) ; www.yozone.fr (Michael Espinosa)
→ Enfermée dans un sinistre orphelinat depuis la disparition de ses parents lors d’une expédition scientifique, la jeune Adel Pullman se réfugie dans le grenier pour échapper à Lelonbec, la directrice adjointe de l’(établissement, qui tyrannise les enfants. Là, dans une malle qui a appartenu à ses parents, elle trouve le carnet de son père et un étrange médaillon qui lui permet de se matérialiser dans un autre monde. Désireuses d’échapper à un vieux monsieur peu recommandable, elle s’enfuit de l’orphelinat le jour où un notaire était venu la chercher en tant que riche héritière. Utilisant les pouvoirs du médaillon, elle se retrouve dans un pays magique où une race de lutin est opprimée par de gigantesques serpents et, avant de retourner sur Terre, elle sauve Aelin, la petite princesse de Morganès, des griffes d’un redoutable Tadzelworm. Revenue avec elle à Paris elle peut désormais compter sur l’appuie de la fille du roi des lutins pour échapper à l’inquiétant boiteux qui la suit à la trace. Bientôt, en suivant les informations fournies par le carnet de son père, elle se retrouve devant le « Nombril du monde », l’entrée d’une grotte située en Suède qui, contrairement au cratère du volcan islandais de Jules Verne, ne conduit pas au centre de la Terre, mais vers le continent disparu de l’Atlantide. Le premier tome d’une trilogie écrite par une mère et sa fille de 15 ans (Madeleine) librement inspirée des romans de Philip Pullman, mais aussi de l’Harry Potter de J.K. Rowling, s’inscrivant dans la thématique des mondes perdus. A noter la bonne idée de l’auteur de glisser un fac simile du carnet du père d’Adel dans la couverture du livre.
LIPTON Lenny & YARROW Peter (Usa)
Le premier est un auteur américain qui a écrit de nombreux poèmes. Le second est l’un des mebres du groupe folk des années 60-70 Peter, Paul & Mary
◊ Puff le dragon (Livre illustré) Jeunesse / Dragons
Gautier Languereau-Album Jeunesse, 3/2008 — 24 p., 14 € — Puff the magic dragon, Sterling Publishing, 2007 — Tr. : Christine Beigel — Couv. & ill. : Eric Puybaret
→ Puff, le petit dragon vert, vit tranquille dans une île cachée dans la brume du Royaume sous le Vent avec son ami Petit Jacques. Ensemble ils font des tas de choses, comme voyager sur un bateau à voile et parcourir le monde et effrayer les pirates. Mais Jacques grandit, et il finit par oublier Puff. Demeuré seul sur son île le gentil dragon retourne dans sa caverne. Heureusement, Jacques a eu une petite fille, et c’est elle qui le remplace auprès du dragon solitaire. La reproduction d’un texte adapté d’un chanson de 1963 sur un poème de Lenny Lipton mis en musique par Peter Yarrow, le Peter du groupe Peter, Paul & Mary, chantée par Claude François sous le titre Le dragon magique en 1970 (ça ne nous rajeunit pas …), le tout accompagné des dessins plein de couleurs d’Eric Puybaret. A noter qu’il existe également une VHS de 47 mn sortie uniquement aux USA en octobre 1999 sous le titre, Puff the magic dragon réalisé par Fred Wolf & Charles Swenson, avec Burgess Meredith, Philip Tanzini, Robert Ridgely, Maitzi Morgan et Peter Yarrow.

dimanche 16 novembre 2008

CAUCHY Nicolas (Fr)
Né en 1967, Nicolas Cauchy s’est tout d’abord illustré dans les livres pour la jeunesse, notamment avec ses adaptations des légendes mythologiques et des Légendes de la Table Ronde chez Gauthier-Languereau, avant de se faire connaître en littérature générale avec la publication chez Robert Laffont de « La véritable histoire de mon père » en 2007
◊ Lancelot du lac (Livre illustré) Jeunesse Légendaire Arthurien
Gautier-Languereau-Légendes de la Table Ronde, 1/2008 — 43 p., 9 € — Couv. & ill. : Aurélia Frontie
→ Après Le roi Arthur et en attendant Perceval le Gallois, Nicolas Cauchy s’est à nouveau associé à l’illustratrice Aurélia Frontie pour redonner vie aux Légendes de la Table Ronde. Il nous conte ici la célèbre histoire du jeune Lancelot, sauvé par la Dame du Lac et éduqué dans le secret de la forêt, avant de gagner la cour du roi Arthur pour y rencontrer son destin de chevalier mais aussi l’amour, synonyme de traîtrise, qui l’unira à la reine, la belle Guenièvre. A noter que Nicolas Cauchy est aussi le rédacteur des Légendes de la mythologie, chez le même éditeur, mais accompagné cette fois du dessinateur Morgan. Titres parus : Le voyage d’Ulysse, Thésée et le Minotaure, Jason et la Toison d’or, Les 12 travaux d’Hercule, Dédale et Icare.
JORDAN Robert (Usa)
Pseudo de James Oliver Rigney Jr.
Pseudo = Reagan O’Neal, Jackson O’Reilly
Né en 1948 à Charleston, en Caroline du Sud, , cet auteur américain fit de brillantes études dans le collège militaire de The Citadel où il est diplômé en physique. Après avoir travaillée pour la Navy en tant qu’ingénieur nucléaire, il part pour le Vietnam, où il reçoit de nombreuses médailles. En 1977 il commence à écrire, publiant des romans historiques sous le pseudo de Reagan O’Neal, et des westerns, sous celui de Jackson O’Reilly. Mais c’est dans Fantasy, sous la signature de Robert Jordan, qu’il connaît son plus grand succès avec le cycle de « La roue du temps ». Atteint d’une maladie orpheline rare il décède à l’âge de 58 ans le 17 septembre 2007
◊ Le sentier des dagues (Roman) High Fantasy
Fleuve Noir-Rendez-vous Ailleurs, 1/2008 — 296 p., 20 € — Ser. : La Roue du temps 15 — The wheel of time 8.The path of Daggers, Tor, Usa & Orbit, Gb, 10/1998 — Tr. : Simone Hilling — Couv. : Etienne Le Roux — Carte : Elllisa Mitchell
→ Toujours engagés dans le fascinant canevas du cycle de La roue du temps les multiples protagonistes de cette histoire aux nombreux rebondissements continuent de déployer la richesse de leurs aventures tout le long des quelques 300 pages de la traduction de la première partie du 8ème tome américain. On y retrouve Elayne, Nynaeve et Aviendha, accompagnées des Pourvoyeuses-du-Vent, redoutables guerrières du Peuple de la Mer, qui se dirigent vers Caemlyn où Elayne doit réclamer le Trône du Lion. Elles transportent avec elles la Coupe des Vents, un objet de pouvoir faisant partie des multiples trésors que la Famille cachait et collectionnait depuis des centaines d’années, craignant de les utiliser ou de les livrer aux Aes Sedais, les sorcières de la Tour Blanche. Grâce à la coupe elles espèrent rétablir le climat dans un monde épris de folie. Mais les Amis du Ténébreux sont sur leurs traces. Pour leur échapper, Aviendha tisse un portail dans lequel s’engouffre toute la troupe. Cependant, le danger rôde sur leurs traces, en particulier celui constituait par les Réprouvés, ces treize puissants Aes Sedais ralliés à l’Ombre, dont certains se sont réveillés en empruntant de nouvelles apparences. Le démoniaque Moridin, fidèle serviteur du Grand Seigneur, pourrait bien être l’un d’entre eux, et ainsi s’inscrire comme l’un des principaux adversaires de Rand al’Thor, le Dragon Réincarné contre qui se trament de nouvelles alliances symbolisées par l’ancienne cérémonie des Marches, qui n’avait eue lieu de sept fois depuis la Destruction, et qui liait ses contractants plus intimement que tout autre pacte. La suite d’une saga de fantasy démesurée qui survit à la disparition de son génial concepteur, Robert Jordan, disparu en septembre 2007.
Les autres titres de la série :
1.La roue du temps
2.L'oeil du monde
3.Le cor de Valere
4.La bannière du dragon
5.Le dragon réincarné
6.Le jeu des ténèbres
7.La montée des orages
8.Tourmentes
9.Etincelles
10.Les feux du ciel
11.Le seigneur du Chaos
12.L'illusion fatale
13.Une couronne d'épées
14.Les lances de feu
15.Le sentier des dagues
16.Alliances
NIX Garth (Australie)
Né à Melbourne en 1963, Garth Nix a commencé à écrire des histoires dés l’âge de 7 ans. Devenu libraire, puis éditeur, il s’est brillament lancé dans l’écriture pour la jeunesse Sabriel » et « Les sept clés du pouvoir »
◊ Jeudi meurtrier (Roman) Légendaire Arthurien / Univers Parallèles
Gallimard Jeunesse-Hors série Littérature, 2/2008 — 294 p., 7.50 € — Ser. : Les sept clés du pouvoir 4 — Keys of the Hingdom : Sir Thursday, Scholastic, 2006 — Tr. : Julie Lopez — Couv. : John Blackford
→ Le premier jour il y eut une énigme. Le deuxième jour, ce fut l’obscurité. Le troisième jour vint le déluge. Le quatrième jour, ce fut la guerre. Telle est l’entrée en matière du quatrième opus de cette série basée sur la thématique des univers parallèles. Dans les précédents titres de la série on a vu comment l’Ecorché, une créature malfaisante issue des Royaumes Secondaires, a réussi a usurper l’identité d’Arthur Penhaglion, vivant désormais reclus dans son palais où il est condamné durant un siècle à servir l’armée de Jeudi, tandis que plane la menace de l’invasion des nouveaux Moins-que-Rien. Et pendant ce temps, sur Terre, l’Ecorché s’efforce de prendre le contrôle des esprits humains. Un projet démoniaque contre lequel Arthur voudrait bien lutter, mais comment faire, lorsqu’on a perdu l’essentiel de ses pouvoirs. La suite d’une saga fantastique en 7 volumes qui nous offre un parcours initiatique plein d’imprévus dans une dimension teintée de mythologie où abondent les créatures ambigus et malfaisantes.
Les autres titres de la série :
1.Lundi mystérieux
2.Sombre mardi
3.Mercredi sous les flots
4.Jeudi meurtrier
HEARN Lian (Gb)
Pseudo de Gillian Rubinstein
Née en Angleterre en 1942, Gillian Rubinstein a passé son enfance entre le Royaume Uni et le Nigeria avant de s’installer en Australie en 1973. Diplômée de l’Université d’Oxford elle est passionnée de culture japonaise, ce qui l’a conduit à écrire la cycle du « Clan des Otori » publié sous le pseudonyme de Lian Hearn, Lian en rappel de la son prénom gilLian, et Hearn en hommage au grand Lafacadio Hearn auquel elle voue une grande admiration
◊ Le fil du destin (Roman) Aventures Fantasy
Gallimard Jeunesse-Hors série Littérature, 1/2008 — 600 p., 23 € — Ser. : Le clan des Otori 5 — Tales of the Otori 5.Heaven’s net is wide, Hachette Australia, Sydney 2007 — Tr. : Philippe Giraudon — Couv. : Christian Broutin — Crit. : http://www.actusf.com/ (Pierre Demetz)
→Venu clôturer majistralement une série dépaysante sur le Japon féodal, ce cinquième tome du Clan des Otori s’inscrit en fait en prélude au premier opus de la série, Le silence du rossignol. En quelques 600 pages il va nous raconter la vie du jeune Shigeru avant sa rencontre avec Tomasu. Ainsi le lecteur peut mieux appréhender la suite des événements qui constitueront la série proprement dite. Formé à l’art de la guerre et de la dissimulation, Shigeru dont normalement succéder à son père. Mais ce dernier meurt lors de la bataille de Yaegahara l’opposant au clan rival de Lida. Shegeru est mis à l’acart et ses oncles règnent à sa place. Feignant la soumission, le jeune homme prépare cependant sa veangeance dans l’ombre, comme son enseignement lui a appris. Vivant en reclus, et bien que surveillé en permanence, il parvient toutefois à nouer des liens avec les mystérieux Invisibles, et fait la connaissance de Dame Maruyama, dont il tombe amoureux. Mais c’est en apprenant qu’une jeune garçon vivant dans les mlontagnes parmi les Invisibles ressemble étrangement aux Otori, qu’il comprendra que le temps est venu d’obtenir répararation. Il partira donc à sa recherche et baptisera Takeo celui qu’il considère comme le sel capable de détruire la puissance de Lida. La fin d’un conte fantastique à la Shogun venant éclairer toute l’histoire du clan et fournir de précieuses informations sur cette splendide épopée. A noter que les éditions Gallimard proposent également les titres de la série en CD audio.
Les autres titres de la série :
1.Le silence du rossignol
2.Les neiges de l’exil
3.La clarté de la lune
4.Le vol du héron
5.Le fil du destin

samedi 15 novembre 2008

McALLISTER Angela (Gb)
Romancière britannique, auteur de nombreux livres pour la jeunesse traduits dans plusieurs pays dont elle construit les histoires en s’inspirant de ses deux enfants
◊ Calypsia et son secret (Roman) Jeunesse / Féerie
Gallimard Jeunesse-Folio Junior 1462, 2/2008 — 224 p., 5.80 € — Tr. : Cécile Dutheil de la Rochère — ill. : Peter Bailey
→ L’histoire de la rencontre entre Calypsia, la petite sirène, et de Jack, le jeune humain. La belle habitante des eaux vit au fond de l’océan et cherche à savoir pourquoi sa mère, avant de disparaître, lui a laissé un mystérieux coffre scellé. A bord de sa barque, Jack décide de l’aider à trouver la vérité. Mais ils vont vite se heurter à de menaçantes créatures marines qui semblent bien être sur leur piste….
L’HOMME Erik (Fr)
Né à Grenoble en décembre 1967. Très tôt passionné par tout ce qui touche à la nature, il partira à la découverte u monde après avoir passé une maîtrise d’Histoire. De retour en France il publie ses premiers livres, qui sont inspirés de ses voyages, puis, après sa rencontre avec Jean-Philippe Arrou-Vignod, directeur littéraire chez Gallimard, il se lance dans l’écriture pour la jeunesse avec la publication en 2001 du premier livre du cycle du « Livre des étoiles » qui sera suivi de nombreux autres succès
◊ En des lieux obscurs (Roman) Jeunesse Thriller Fantastique Dragons Univers parallèles
Gallimard Jeunesse-Hors Série Littérature, 2//2008 — 221 p., 12 € — Ser. : Phaenomen 3 — Couv. : Ludovic Dufour
Critiques : www.actusf.com (Pierre Demetz - + Interview) ; www.khimaira-mar.com (Hanako) ; www.yozone.fr (Michael Espinosa)
→ Claire, Violaine, Nicolas et Arthur, quatre adolescents enfermés à la clinique du Lac pour des troubles du comportement, sont parvenus à s’enfuir, tout en semant les tueurs à gages lancés sur leurs traces. Désormais leur intervention a semé la trouble dans la puissante organisation q’uils combattent, le MJ-12. A présent, tout en charchant à découvrir l’essence même de leur singularité, ils sont sur la piste du secret le mieux gardé de l’Humanité. Mais de nombreuses embûches continuent de se dresser sur leur route, risquant à tout moment de les entraîner vers une mort certaine. La fin d’une trilogie fantastique basée sur l’imposture du « complot lunaire » et qui mêle à la fois le mlystère des TYempliers avec les apparitions des Ovnis et le MJ12, tout en faisant un détours vers les peuples anciens et les dragons gardiens de couloirs interdimensionnels. Avec cette série, Erie L’Homme s’efforce de poser un regard enchanté sur un monde obsédé par les biens matériels et la consommation, et peu ouvert au merveilleux. Créant ainsi un univers à cheval entre le naturel et le surnaturel, il déroule son intrigue sous la forme d’unthriller fantastique basé sur la complémentarité et l’amitié, qui s’apparente par certains côtés au Da Vinci Code ou au Pendule de Foucault, et par d’autres à la série des X-files. Une trilogie qui ajoute une corde de plus à l’arc d’Eric L’Homme, déjà plébiscité dans le domaine de la Fantasy avec son premier cycle du Livre des étoiles, puis de la SF, avec les deux tomes de la série Maîtres des Brisants. A noter que le premier tome de cette trilogie vient d’être repris en poche chez Folio Junior.
Les autres titres de la série :
1.Phaenomen
2.Plus prés du secret
3.En des lieux obscurs