mardi 31 août 2010

KOUTO Danielle F. (Fr)
Romancière sensibilisée à l’univers de la Féerie, qui a publié son premier livre pour la jeunesse aux éditions Bénévent sous le titre « Ariana Coppens : L’espoir du royaume d’Elfina »
◊ Ariana Coppens : L’espoir du royaume d’Elfina (Roman) Jeunesse / Féerie
Editions Bénévent-Jeunesse, 3/2010 — 380 p., 20,50 €
→ Ariana, petite fille d’une fée, a un frère jumeau. Tous deux, adoptés par deux familles différentes. Elle est dotée d’un pouvoir magique qu’elle a hérité de sa mère, la reine des fées. Épargnée des sorts lancés sur le royaume par un redoutable sorcier, Ariana incarne l’espoir de ce royaume. Pour ce faire, elle reçoit un miroir magique et une médaille en or en forme de libellule. Munie de ces précieux objets, parviendra-t-elle à sauver le royaume d Elfina ?
VAUCHE Lisa (Fr)
Jeune romancière de 16 ans passionnée par les récits de Fantasy tels que « Le seigneur des anneaux » ou « Les chroniques de Narnia ». Ce sont les éditions Bénévent qui ont publié son premier livre, « Les cinq héritiers », premier tome d’une série intitulée Les 7 mondes
◊ Les cinq héritiers (Roman) Jeunesse / Space Fantasy
Editions Bénévent-Jeunesse, 3/2010 — 384 p., 16 € — Ser. : Les 7 mondes 1
Critiques :
www.youtube.com (Anonyme-Entretien avec Lisa Vauche)
→ La situation des Sept Mondes, sept planètes de notre univers peuplées d'humanoïdes, se dégrade de jour en jour. La Déesse des Ombres, souveraine-démon de la planète du Mal, envahit la Terre sous le nez des humains et lance ses troupes contre les autres mondes magiques, au cours d'attaques répétées. Miridielle Anderson a 16 ans. Elle est la princesse des Amazones, détentrice du pouvoir du feu et héritière du trône d'Oborann, le deuxième Monde. Le jour de la mort de ses parents, la jeune guerrière, désespérée, va tenter d'accomplir la Prophétie : réunir les Héritiers des autres planètes et tenter ensemble de tenir tête à la Déesse des Ombres. C'est ainsi que, pourchassée par des démons, Miridielle va quitter son monde Pour en sauver sept. Un roman écrit par une jeune fille de 16 ans largement influencée par Le Seigneur des Anneaux et Les Chroniques de Narnia, également passionnée par le dessin au point de réaliser elle-même une Bd de ce premier tome d’une série qui devrait conter 7 volumes.

lundi 30 août 2010

SALCES Janine (Fr)
Romancière française qui revisite le domaine des contes à sa manière toute empreinte de mystères
La reine Jeanne (Recueil) Merveilleux
Editions Beaurepaire, 3/2010 — 126 p., 12 €
→ Première dame d'un vaste royaume, la reine Jeanne n'a qu'un but : subvenir aux besoins de son peuple qui l'aime et l'admire... Jusqu'au jour où... le roi Dée vient lui rendre une visite. En se jouant de la naïveté de la reine Jeanne, il parvient rapidement à vider ses coffres, à prendre en main son peuple et même à la faire chasser de son château ! Abandonnée de tous et effrayée, la reine Jeanne court se réfugier au cœur d'une étrange forêt... Les branches se referment derrière elle... Quelque chose ou quelqu'un lui dépose chaque matin de quoi manger... La forêt, elle-même, prendrait-elle soin de la reine Jeanne ? L’un des contes inclus dans ce recueil qui comprend également : « Nana et les arbres », « Soliloque d'Alfred le chat », « La singulière épouse de monsieur Channel » et « La tunique de l'infant ». Un livre publié à compte d’auteur.

mercredi 25 août 2010

OSBORNE Mary Pope (Usa)
Née en 1949 aux USA, Mary Pope Osborne a beaucoup voyagé durant sa jeunesse car son père était engagé dans l’armée. Découvrant au cours de son adolescence le monde de la mythologie et des religions comparées, elle mena une vie de bohême à travers le monde à partir des années 1970, jusqu’à ce qu’un empoisonnement du sang la rattrape à Katmandou où, durant sa convalescence elle eut tout le temps de dévorer l’œuvre de Tolkien. De retour au pays, elle se mit à écrire, devenant une spécialiste de la littérature pour la jeunesse dans le domaine de l’imaginaire
◊ L’Empereur des manchots (Roman) Jeunesse / Légendes arthuriennes / Voyages dans le temps
Bayard Jeunesse-Poche, 3/2010 — 46 p., 4.90 € — Ser. : La cabane magique 35 — Magic tree house 40.Eve of the Emperor Penguin, Random House-Books for young readers, 2008 — Tr. : Marie-Hélène Delval — Couv. & ill. : Philippe Masson

→ La fée Morgane envoie Tom et Léa chercher le quatrième secret du bonheur en Antarctique. Sur la base américaine de Mc Murdo, les enfants se font passer pour des journalistes et partent en expédition... Hélas, Tom et Léa sont bientôt démasqués. Mais ils réussissent à s'enfuir et se retrouvent nez à nez avec l'empereur des manchots... Acceptera-t-il de les aider à remplir leur dernière mission ? Tom et Léa doivent sauver Merlin. En les aidant les jeunes lecteurs vont apprendre beaucoup de choses sur les expéditions scientifiques dans l’Antarctique.
Les autres titres de la série :
1.La vallée des dinosaures
2.Le mystérieux chevalier
3.Le secret de la pyramide
4.Le trésor des pirates
5.Sur le fleuve Amazone
6.Le sorcier de la préhistoire
7.Le voyage sur la lune
8.Panique à Pompéi
9.Le terrible Empereur de Chine
10.L’attaque des vikings
11.Course de Chars à Olympie
12.Sauvés par les dauphins
13.Les chevaux de la ville fantôme
14.Dans la gueule des lions
15Danger sur la banquise
16.Les dernières heures ud Titanic
17.Sur la piste des indiens
18.Pièges dans la jungle
19.Au secour des kangourous
20.Sur scène !
21.Gare aux gorilles !
22.Drôles de rencontres
23.Grosses vagues à Hawaï
24.Au royaume du roi Arthur
25.Le mystère du château hanté
26.A la recherche de l’épée de lumière
27.L’étrange palais de glace
28.Carnaval à Venise
29.Tempête de sable
30.Rencontres en haut de la Tour Eiffel
31.Au secours de la licorne
32.Le dragon du Mont Fuji
33.Le secret de Léonard de Vinci
34.Un monstre sous les mers
35.L’Empereur des manchots
DIDIER Anne (Fr)
Née en 1969, Anne Didier s’est d’abord occupée d’enseigner le français dans l’Oise, puis en Afrique où elle passait son temps à inculquer aux enfants le plaisir de lire. Ensuite, la naissance de ses deux garçons l’a poussé à son tour à écrire. Une passion qu’elle a bien entendu orienté vers les enfants en publiant de nombreux livres destinés à la jeunesse, notamment aux éditions Bayard
◊ Dans la peau d’un lutin (Roman) Jeunesse / Féerie
Bayard Jeunesse-J’Aime Lire 223, 3/2010 — 46 p., 4.90 € — Couv. & ill. : Eric Gasté
Précédente publication : Bayard Jeunesse-J’Aime Lire 368, 9/2007 — Couv. & ill. : Eric Gasté (présentation légèrement différente)
→ Alors qu’il se rend à l’école, François sauve un lutin menacé par un cygne. Reconnaissante, le dénomme Barnabé Fifrelin, lui propose d’exaucer un de ses vœux. François n’hésite pas. Ce matin, il a cours de gym, et il déteste ce genre d’exercice. Qu’à cela ne tienne il échange son corps averc Barnabé, qui montera à sa place sur la poutre et les barres parallèles.

lundi 23 août 2010


CARROLL Lewis (Gb)
Pseudo de Charles Lutwidge Dodgson

Né le 27 janvier 1823 à Daresbury, dans le Lancashire, le fils de pasteur Lewis Carroll fut élevé au sein d’une famille de onze enfants. Remarquablement doué pour la création littéraire, il donnait d’austères cours de mathématiques dans sa redingote guindée, il entretenait parallèlement une véritable passion pour l’art photographique et la compagnie des petites filles à qui il racontait de merveilleuses histoires. L’une d’entre elles, inspirée par la jeune Alice Liddell, alors âgée de 10 ans, devint le fameux « Alice au pays des merveilles » chef d’œuvre la littérature mondiale et véritable perle dans une chapelet d’œuvre qui cultivait le merveilleux et le non-sens. Lewis Carroll est mort le 14 janvier 1898 à Guildford, laissant derrière lui tout une série de textes qui n’ont pas cessé depuis lors d’être réédités et adaptés en livres illustrés, bande dessinées, ou dessins animés
◊ Alice au pays des merveilles (Roman) Jeunesse / Merveilleux
Bayard Jeunesse-J’Aime Lire, 3/2010 — 46 p., 4.90 € — Adaptation : Tony Ross — Alice in wonderland — Tr. : Philippe Rouard — Couv. & ill. : Tony Ross
→ A l’occasion du lancement le 24 mars 2010 du film de Tim Burton, “Alice au Pays des Merveilles”, la rédaction de J’aime lire a choisi de faire découvrir cette drôle d'exploratrice à ses jeunes lecteurs. D’après l’œuvre originale créée il y a plus d’un siècle par Lewis Carroll, cet “Alice au Pays des Merveilles” de J’aime lire est raconté et illustré par Tony Ross. Outre le roman, l’ouvrage compred des articles (Alice, une héroïne indémodable, Alice au pays de Tim Burton), 6 pages de jeux merveilleux, le Fabrikamots, des BD (Rustine inventeuse, Ariol, Toto le Super Zéro, Anatole Latuile), tandis que l'illustrateur Tony Ross accompagne Alice dans ses aventures avec le Lapin blanc, les gâteaux et les potions qui font grandir ou rapetisser, la course à l’échalotte, le Laquais-poisson, l’étrange Chat qui sourit, le Lièvre de Mars, le Chapelier, le Griffon et le Loir dans la théière, la Duchesse et le drôle de bébé, la Reine dans son jardin et les Cartes étrangement vivantes, le Roi et son Bourreau…
◊ Alice au pays des merveilles (Roman) Jeunesse / Merveilleux
Bayard Jeunesse-Estampillette, 3/2010 — 138 p., 12.90 € — Adaptation : Tony Ross — Tr. : Philippe Rouard — Couv. & ill. : Tony Ross
→ Quand on est une fillette et que rien ne vous étonne plus comme d’entendre un lapin en gilet fonçant dans la prairie en gémissant « Oh là là ! Oh là là ! Je vais être en retard ! » et bien c’est que vous êtes dans le monde de Lewis Carrol, dans Alice au pays des Merveilles. Et une fois dans ce monde étrange saurez vous résister à la tentation d’une bouteille marquée : « bois moi » ou d’un petit gâteau marqué : « mange moi ». Une version d’Alice au pays des Merveilles superbement adaptée par Tony Ross auteur et illustrateur anglais depuis 1973 (notamment de l’œuvre de Roald Dahl). On y retrouve toute la magie de l’histoire, ses principaux personnages, les gaffes d’Alice, la folie des personnages. Un texte revivifié par Tony Ross tout en restant totalement fidèle à l’esprit de Lewis Carrol mais rendu plus accessible aux plus jeunes (la collection Estampillette est destinée aux plus jeunes à partir de 8 ans notamment) et puis des illustrations à découvrir avec des cœurs en relief sur la couverture et une folie douce régnant à l’intérieur.

dimanche 22 août 2010

PAOLINI Christopher (Usa)
Né en 1984, dans le Montana, Christopher Paolini est marqué par le signe de la persévérance. Ayant suivi ses études chez lui, il consacra beaucoup de temps à la lecture, puis, à l’écriture. Vouant une grande admiration à des auteurs tels que Anne McCaffrey, Raymond E. Feist, David Eddings, il s’en inspira pour créer son premier roman, « Eragon », à l’âge de 15 ans. Grâce à une promotion infernale encouragée par toute sa famille, le livre, autofinancé, se vend à 10 000 exemplaires. De quoi attirer l’attention de gros éditeurs alors que la fantasy à la vent en poupe, et c’est la publication par Knopf en 2003, suivie d’un succès mondial et d’une adaptation cinématographique d’une série que l’on n’hésita pas à comparer aux poids lourds du marché tels que J.R.R. Tolkien, et J.K. Rowling
◊ L’Aîné (Roman) Jeunesse / Aventures Fantasy / Dragons
Bayard Jeunesse-Poche, 3/2010 — 808 p., 9.90 € — Ser. : L’Héritage 2 — Inheritance Book 2. Eldest, Knopf Books for Young Readers, 8/2005 — Tr. : Marie-Hélène delval — Couv. : John Jude Palencar
Précédentes publications :
● Bayard Jeunesse-Hors Collection, 2/2006 — 804 p., 19,90 € — Couv. : John Jude Palencar
● France Loisirs, 2006 (même présentation)
Critiques :
www.actusf.com (Nathalie Ruas) ; Libération du 1/96/2006 (Frédérique Roussel-L’œuf du dragon) ; www.scifi-universe.com (Bastable)
→ C’est à, une triple narration que nous invite le jeune auteur de ce second opus d’une série dont le premier tome a connu un formidable succès de librairie, au point que les droits d’adaptation cinématographique aient déjà été acheté par la Fox (le film sortira sur les écrans cette fin d’année). Nous retrouvons donc tout d’abord Eragorn, le héros du premier volume du cycle qui, après son rôle fondamental dans la bataille de Farthen Dûr, doit plus amplement s’impliquer dans sa nouvelle condition. Le voilà donc invité à suivre l’enseignement d’un vieux dragonnier au cœur de la forêt elfique d’Ellesméra où son cœur ne tardera pas à pencher vers la belle Arya, la princesse elfe à laquelle il vouera un amour impossible. De son côté Saphira ira également au devant d’une amère désillusion en découvrant que Glaedr n’est pas le compagnon idéal qu’elle croyait enfin avoir trouvé. Enfin Roran, le cousin d’Eragorn, fera quant à lui l’apprentissage le plus dur de la réalité, en affrontant d’abord les impitoyables Ra’zacs, puis en prenant la tête de la communauté qu’il poussera à fuir le Carvahall pour trouver refuge auprès des rebelles du Surda, tout en essayant toujours de délivrer sa fiancée Katrina emmenée en captivité par les Ra’zacs. Des trajectoires familiales qui se croiseront à un moment crucial de l’existence du Carvahall, alors que les rebelles sont confrontés à l’Empire, et qu’un nouveau Dragonnier a fait son apparition parmi les troupes de l’infâme Galbatorix. Désormais, c’est en unissant leurs forces nouvellement mûries que les deux cousins pourront faire face à un ennemi commun qui menace de les anéantir. La suite d’une série de fantasy pour adolescents écrite par un jeune auteur qui a largement bénéficié du soutien familial pour promouvoir son œuvre faite de chagrin, d’extase et de persévérance, comme le précise lui-même l’auteur dans ses remerciements.
Les autres titres de la série
1.Eragon
2.L’Aîné
3.Brisingr
PAOLINI Christopher (Usa)
Né en 1984, dans le Montana, Christopher Paolini est marqué par le signe de la persévérance. Ayant suivi ses études chez lui, il consacra beaucoup de temps à la lecture, puis, à l’écriture. Vouant une grande admiration à des auteurs tels que Anne McCaffrey, Raymond E. Feist, David Eddings, il s’en inspira pour créer son premier roman, « Eragon », à l’âge de 15 ans. Grâce à une promotion infernale encouragée par toute sa famille, le livre, autofinancé, se vend à 10 000 exemplaires. De quoi attirer l’attention de gros éditeurs alors que la fantasy à la vent en poupe, et c’est la publication par Knopf en 2003, suivie d’un succès mondial et d’une adaptation cinématographique d’une série que l’on n’hésita pas à comparer aux poids lourds du marché tels que J.R.R. Tolkien, et J.K. Rowling
◊ L’Héritage (Roman) Jeunesse / Heroic Fantasy / Dragons
Bayard–Poche, 3/2010 — 808 p., 9.90 € — Ser. : Eragon 1 — Eragon, Random House Children’s Book, 2003 — Tr. : Bertrand Ferrier — Couv. : John Jude Palencar
Précédentes publications :
● Bayard-Hors Collection, 1/2004 — 316 p., 19,90 € — Couv. : John Jude Palencar
● France Loisirs, 11/2004 (même présentation)
● Bayard-Poche, 10/2006 — 700 p., 8,90 € — Couv. : John Jude Palencar
● Bayard-Poche, 11/2006 — 700 p., 8,90 € — Couv. : John Jude Palencar + jaquette inspirée de l’affiche du film
Adaptation cinématographique : Eragon de Stefen Fangmeir, 9/2006
Critiques : Livres de Frances 279 (Anonyme-Eragon, challenger d’Harry)
→ Un garcon, un dragon, une épopée… Celle d’Eragon, un jeune chasseur que la traque d’une biche conduit vers une magnifique Pierre bleue qu’il ramène dans son village de Carvahall situé dans l’Empire de l’Alagaësia placé depuis de nombreuses années sous l’emprise du mal. Quelques jours après un jeune dragon sort de cet œuf étrange, et voilà Eragon marqué du signe des Dragonniers, une confrérie en butte aux persécutions du roi Galbatorix, lui-même ancien dragonnier. Sans le vouloir le jeune garçon est devenu la pierre d’achoppement d’évènements dont dépend désormais le destin de l’Empire. Car très vite le roi a envoyé vers lui ses Ra’zacs, de redoutables émissaires qui éliminent sans pitié Garrow, l’oncle d’Eragon qui a assuré son éducation. Animé par un profond désir de vengeance le jeune dragonnier se lance à leur poursuite avec Zaphira, la dragonne avec qui désormais il est lié par un contact télépathique. Brom, le conteur du village, un vieil homme qui l’initie à la magie et au maniement des armes l’accompagne dans sa traque. Et ils prennent bientôt conscience qu’Eragon représente le dernier espoir des Vardens pour libérer un Empire parcouru par les troupes des Urgals qui mettent les cités à feu et à sang. Au cours de son périple il affronte de nombreux périls et se fait de nouveaux amis, tels que l’énigmatique Murtagh et une jeune elfe qu’il délivre des Urgals, tandis que l’on en apprend toujours un peu plus sur l’étrange communion qui unit les dragons à la nature nourricière. Le premier volume d’une trilogie écrite par un enfant précoce dont les parents ont encouragé les talents, au point de publier pour la première fois ce livre dans la maison d’édition qu’ils avaient fondé, avant qu’il soit remarqué par un éditeur traditionnel. Un ouvrage qui s’inscrit dans une héroic fantasy à la Tolkien, bien que Christopher Paolini reconnaît plutôt l’influence du Beowulf de Seamus Heaney, à laquelle l’auteur ajoute sa touche personnelle, riche de trouvailles apportant du piment à l’histoire, ainsi que d’un art consommé en ce qui concerne l’entretient du suspens. Assurément une découverte dans le domaine de la fantasy pour la jeunesse, qui a donné lieu à des suites et à une adaptation cinématographique réalisée par Stephen Fangmeir, en septembre 2006.
Les autres titres de la série :
1.Eragon
2.L’Aîné
3.Brisingr
BOUBAL Christophe (Fr)
Auteur français qui s’est intéressé au domaine pour y apporter sa contribution avec des histoires de dragons, de fées et autres métamorphoses regroupées dans le recueil « Le sanglier d’argent » publié en collaboration par Alain Baudy & Cie et Schena editore
◊ Le sanglier d’argent (Recueil) Merveilleux
Alain Baudry & Cie et Schena editore, 3/2010 — 221 p., 25 € — Couv. & ill. : Pascale Dubois

→ Les contes merveilleux du Sanglier d'argent n'ont pas été écrits sous Louis XIV, voici 300 ans, mais sous...François Mitterrand, cela fait quinze ans ! Ce n'est point par artifice qu'on n'y rencontre aucune des machines modernes qui ont envahi notre vie - pas un téléphone, pas un avion, ni un ordinateur -, mais des dragons, des fées et des métamorphoses. C'est que l'âme humaine, aujourd'hui comme toujours, a son propre système d'interprétation. Comme les rêves, dont les contes merveilleux sont ce qui est le plus proche. Ils ne connaissent que les symboles et ignorent à jamais les avancées ou les reculs de la technologie. L'âme a sa vie à elle, une indépendance royale vis-à-vis de l'actualité. Son temps propre n'est pas celui du monde, mais le développement de ses trésors, dans la majesté de son intemporel.
CRISTALINE (Fr)
Nom d'auteur d'une passionnée de poésie qui aboirde souvent les thématiques du légendaire dans ses oeuvres souvent dédiées à notre maison commune, la Terre
◊ La fête du grand univers, scandez, scandez la Terre (Recueil) Merveilleux
Editions Baudelaire, 3/2010 —225 p., 18,50 €

→ Un recueil de poèmes où l’on parle de fées, de licornes, de Grand Manitou, des étoiles, des dieux, des gnomes, de l’évolution humains rythmée par les aventures de ses héros, de ses légendes et de ses amours. Des poèmes accompagnés parfois de courts textes en prose qui, en partant de notre humble globe terrestre, se déploient à travers tout l’univers

samedi 21 août 2010

MARTY Sandy (Fr)
Jeune romancière de la région provençale. Passionnée par les récits de Louise Cooper, Robin Hobb, Terry Pratchett et Tolkien, mais aussi par les beaux livres de peinture et d’architecture, elle a décidé de créer son propre univers, celui de l’Etoile-Monde où se déroulent les aventures d’Ethan Blaike, le héros d’une première trilogie publiée par l’éditeur Autre Temps qui inaugure ainsi sa collection de Fantasy pour la jeunesse
◊ L’assaut des Saigneurs (Roman) Jeunesse / Aventures Fantasy / Univers parallèles
Autres Temps-Fantasy, 3/2010 — € — Ser. : Ethan Blaike 1 — Couv., carte & ill. : Mathieu Coudray

→ Ethan Blaike était un adolescent comme les autres avant cet accident malheureux qui le plongea dans un coma profond.Ce coma, très étrange, va l’envoyer, ou plutôt le renvoyer, dans un autre monde, son monde. Car il va découvrir qu'il n'appartient pas à la planète Terre comme il le pensait, mais à un autre territoire, au-delà de tout ce qu'il pouvait penser. C'est un Mémorien, issu du peuple de la mémoire. Mais en plus, il n'est pas n'importe qui : il est l'Elu. Choisi depuis des temps immémoriaux par les membres de l’Ultime Cercle afin de sauver tout le peuple de Mémoria, doté de dons exceptionnels et gardien de la Sphère où est renfermé toute la mémoire de l’Humanité. Pendant longtemps Ethan a été caché aux regards indiscrets au cœur de la famille des Blaike, qui vit dans le monde moderne. Mais, à présent le danger rôde aux portes de la Cité mémorienne, il est temps de le rappeler. Dés lors, le jeune garçon est projeté au sein de l’Etoile-Monde, un univers médiéval peuplé de créatures fabuleuses telles que licorne, hippogriffes, chatouilleurs, mandragores…. Là-bas, avec l’aide de Léna, sa meilleure amie, et de Gink, son protecteur, il devra repousser l’assaut des Saigneurs, les redoutables Mangeurs de Mémoire. Ces êtres hybrides animés par une grande cruauté veulent exterminer les Mémoriens en aspirant leur Mémoire dans le but de s’emparer de la fameuse Sphère. Et désormais Ethan devra tout faire pour les en empêcher, au risque d’y perdre la vie. Un roman qui déroule les thèmes habituels de la Fantasy, héros prédestiné embarqué dans une quête initiatique périlleuse au cours de laquelle il devra affronter toutes sortes de monstres, mais qui, en plus, y ajoute une thématique pour le moins originale, l’utilisation de la Mémoire comme axe central de l’intrigue. Dés lors on n’a plus qu’à s’embarquer dans un voyage mouvementé qui nous conduira jusqu’au centre de ce monde dont les secrets nous sont révélés peu à peu au fil des pérégrinations du héros. A noter la carte dessinée par Mathieu Coudray (l’auteur de la couverture) qui est également à l’origine des illustrations ornant le cahier final qui s’efforce d’aider le lecteur à mieux circuler dans les méandres de cette histoire et de ses personnages. Enfin, ceux qui veulent en savoir plus sur cette série peuvent se rendre sur le site qui lui est consacré, www.ethanblaike.fr , où ils auront notamment accès à une passionnante interview de l’auteur.
Les autres titres de la série :
1.L’Assaut des Saigneurs
2.La communauté de Destins
GACHE Delphine & JEZEQUEL Patrick (Fr)
Delphine GACHE

Née en 1983, Delphine Gache est une passionnée de dessins qui voue une grande admiration à certains auteurs de BD, tels que Rosinski et Van Hamme pour leur série « Thorgal ». Influencée également par le travail d’auteurs du passé tels que J.W. Waterhouse, mais aussi contemporains comme Alan Lee, John Howe, Brian Froud ou Jean-Baptise Monge, elle suit une école de dessins et s’efforce peu après de mettre son enseignement en pratique, ce qui débouche sur la publication d’un premier livre : « Les cahiers enchantés de Lily Rose Paddington » en collaboration avec Patrick Jézéquel. On peu se faire une idée sur son œuvre en visitant son site : http://www.delphinegache.com/
Patrick JEZEQUEL
Créateur de la maison d’édition Au bord des Continents, Patrick Jézéquel a aidé à faire découvrir l’univers de la féerie en France et est devenu un éditeur incontournable pour de talentueux dessinateurs tels que Jean-Baptiste Monge, Erlé Ferronière, Pascal Moguérou ou Sandrine Gestin, avec qui il collabore parfois en ce qui concerne les textes de leurs livres
◊ Les cahiers enchantés de Lily Rose Poddington (Livre illustré) Féerie
Au bord des Continents-Avis de Tempêtes, 3/2010 — 72p., 23 € — Couv. & ill. : Delphine Gache
Critiques :
http://peuplefeerique.com/ (Richard Ely)
→ Pour son premier livre publié Delphine Gache, qui avait déjà fait parler d’elle dans des expositions et à travers des illustrations parus dans divers magazines, nous propose de rencontrer Lily Rose Poddington, une jeune écolière rêveuse passionnée par l’univers de la Féerie. Un monde qu’elle transpose dans son journal intime en dessinant les créatures qu’elle y a croisées, juste à côté de quelques citations, dont celles d’Oscar Wilde, de quelques fleurs séchées, et de pensées qui expriment ses joies et ses peines. L’ensemble ressemble à s’y méprendre à un cahier d’écolier, véritable fouillis de dessins, avec ses taches d’encre et ses annotations enfantines, pleines de rêves et de naïveté, avec un penchant sensible pour le côté féminin à travers, notamment, l’histoire des différentes naissances des êtres féeriques. Un récit que Delphine Gache a concocté avec l’aide de Patrick Jézéquel, du côté du texte, tandis qu’elle en assurait seule les délicates illustrations.

vendredi 20 août 2010

HENRARD Valérie-Anne (Fr)
Née en 1964 en France, Valérie-Anne Henrard a longtemps séjourné dans les pays anglo-saxonne (Angleterre, Australie, Etats-Unis, Irlande) dont elle apprécie tout particulièrement la culture. Une source d’inspiration qui la conduite vers la Fantasy et vers un premier roman « Agathine et les Murmols » orienté vers l’univers des jeunes enfants
◊ Agathine et les Murmols (Roman) Jeunesse / Aventures Fantasy
Editions Atria, 2/2010 — 23 € — Couv. : Kevin Vanbelle

→ Agathine They est une adolescente comme les autres. Elle a un animal de compagnie, des amis et… sa mère… qui n’est pas normale du tout ! À la veille de Noël, celle-ci disparaît. Paniquée, la jeune fille part à sa recherche, accompagnée de ses amis : Irina, Fred, Alex et d’un vieil antiquaire qui prétend que sa mère essaie de sauver le monde, qu’elle possède des pouvoirs… des pouvoirs héréditaires ! Il ne manquait plus que ça ! Comment cacher cette tare à ses amis qui fourrent leur nez partout ? Mais une vouivre, une épée, un paon et un arbre millénaire ne l’entendent pas de cette oreille… la jeune rebelle non plus… Le premier roman de fantasy d’une passionnée de culture anglo-saxonne.

jeudi 19 août 2010

LE GUIN Ursula K(roeber) (Usa)
Née à Berkeley, en Californie, en 1929, d’un père anthropologue et d’une mère qui écrivait des livres pour enfants, Ursula K. Le Guin est une passionnée de cultures orientales et une experte en taoïsme. Ayant poursuivi des études en France, elle revint aux Etats-Unis en tant que professeur de français, avant de se marier et de publier son premier roman, Le monde de Rocannon, premier titre d’une trilogie. Centrant son approche de la littérature sur une sorte d’étude anthropologique des sociétés qu’elle imagine, elle se fit vite un nom dans l’univers de la SF avec son roman La main gauche de la nuit (faisant partie vaste cycle de La ligue de tous les mondes) , avant de boulerverser les codes de la Fantasy avec le célèbre cycle de Terremer
◊ Dons (Roman) Jeunesse / Magie
L’Atalante-La Dentelle du Signe, 3/2010 — 224 p., 14 € — Ser. : Chroniques des rivages des l’Ouest 1 — Gifst, Harcourt, 9/2004 — Tr. : Mikael Cabon — Couv. : Larry Rostant
● Critiques :
www.lecafardcosmique.com (Nebal) ; www.phenix-web.net (Miss Mopi)
→ Les amateurs de Fantasy n’ont sûrement pas oublié la Ursula le Guin du cycle de Terremer, qui avait su si admirablement rendre compte de l’approche de la magie sans toutes les fanfreluches dont la parent trop souvent dans l’univers de la Fantasy. C’est un peu elle qu’ils retrouvent dans ce court roman, premier d’une trilogie nous entraînant dans un monde des Rivages de l’Ouest régi par l’opposition entre les Basse-Terres, où l’on ne croit pas à l’existence de la magie, et des Hautes Terres et Entre-Terres, où vivent de puissants sorciers. Orrec est l’un d’eux. Fils de Canoc, descendant lui-même du redoutable Caddard l’Aveugle, et de Melle, une citadine kidnappée, il a hérité du terrible pouvoir de Destruction. Un talent qu’il répugne à utiliser, si bien qu’il a fini par se bander les yeux, car c’est de son Œil Sauvage qu’il peut répandre le malheur. Cependant, il devra aussi compter avec les rivalités entre les puissantes familles de sorciers qui cherchent sans cesse à étendre leur domination. Au fil des pages, nous suivrons le récit de sa jeunesse, accompagné de son ami Gry, et de son lent cheminement vers l’âge adulte à travers l’anarchie organisée qui règne chez ce peuple de fermiers sorciers où, pour accroître où conserver des domaines, les chefs de clans ou brantors négocient des alliances et des mariages de raison sans éviter cependant qu’éclatent parfois de cruels et sanguinaires conflits. A touches savamment dosées, prenant le temps de construire avec minutie son univers et la microsociété qui en est la principale composante, Ursula le Guin nous invite à partager les pensées de son jeune héros, Orrec, lancé dans une quête initiatique qui le dépasse et désireux d’échapper à un destin qui fera de lui un dirigeant, alors qu’il n’aspire qu’à écouter les histoires que lui raconte sa mère sur le pays Là-bas où la magie n’existe pas et dont les habitants ne sont peut-être pas plus malheureux pour autant. Le premier tome d’une trilogie plutôt destinée à la jeunesse, bien que pouvant se lire à tout âge, qui devrait être suivi par Vox à l’automne.
GRAD-POWERS Marcia
Marcia Grad-Powaers enseigne la psychologie et donne régulièrement des conférences aux entreprises et aux groupes professionnels, ainsi que dans les collèges et les universités. Elle est l’auteur de « La princesse qui croyait aux contes de fées » et, avec Albert Ellis, du Tueur de dragons au cœur lourd, deux ouvrages publiés par les éditions Ambre
◊ La princesse qui croyait aux contes de fées (Roman) Merveilleux Editions Ambre-Ambre et Lumière, 3/2010 — 253 p., 16 € — Tr. : Manuela Dumay
→ Elevée de façon très stricte par le roi et la reine qui se montrent des parents aussi sévères qu'affectueux, la douce princesse Victoria grandit en rêvant d'être un jour secourue par son Prince Charmant comme toutes les jeunes filles de ses contes de fées préférés. Et quand le prince arrive effectivement, tout semble aller pour le mieux dans le meilleur des mondes jusqu'au jour où elle découvre que son prince est loin d'être aussi charmant que dans ses contes. Sur les conseils d'une chouette délicieuse qui chante et joue du banjo, la princesse part sur le Chemin de la Vérité, un chemin parsemé d'embûches et de défis qui mène à la découverte de soi. Ce livre s'adresse à toutes celles qui, marquées par leurs blessures d'enfance, pensent qu'elles ne sont pas à la hauteur ou se sont soumises à un prince "désenchanteur". Il leur montre en effet que les nouveaux départs et une fin heureuse sont toujours possibles. Par l’auteur de Le tueur de dragons au cœur lourd, même collection.
FISHER Robert (Usa)
Robert Fisher est un écrivain américain qui a débuté sa carrière à 19 ans en rédigeant des histoires pour Groucho Marx. Puis il est devenu co-auteur de pièces de théâtre et de roman, dont le plus célèbre est « Le chevalier à l’armure rouillée », publié en France aux éditions Ambre
◊ Le chevalier à l’armure rouillée (Roman) Merveilleux
Editions Ambre-Ambre et Lumière, 3/2010 — 128 p., 13 € — Tr. : Béatrice Petit

→ Il y a fort longtemps, un vaillant chevalier combattait les méchants, tuait des dragons et sauvait les demoiselles en détresse. Il se croyait bon, gentil et plein d'amour. Il était très fier de sa magnifique armure qui brillait de mille feux, et ne la quittait jamais, même pour dormir. Seulement, un beau jour, en voulant l'enlever, il se retrouva coincé... Ainsi commença pour lui une quête initiatique, à la recherche de sa véritable identité, au gré de rencontres insolites et d'épreuves riches d'enseignement. En parvenant au "Sommet de la Vérité", il deviendra alors ce qu'il n'avait jamais cessé d'être, un homme au coeur pur, libre de toute illusion et de peur. Cette nouvelle quête du Graal, d'un humour délicieux, fait partie de ces "grands petits livres" comme Le Petit Prince et Jonathan Livingston le goéland. La limpidité, la profondeur du Chevalier à l'armure rouillée, qui parle au coeur et à l'âme, en font un conte d'une portée universelle.
STILTON Téa (Italie)
Team d’auteurs italiens à l’origine de la série pour la jeunesse « Téa Stiltion » dérivée d’un autre succès du genre, le cycle de « Geronimo Stilton », la souris rédacteur de l’Echo des Rongeurs
◊ La disparue du clan MacMouse (Roman) Jeunesse / Fantasy Animalière
Albin Michel-Jeunesse, 3/2010 — 181 p., 11.90 € — Ser. : Téa Sisters 9
→ Parties à la recherche de leur amie Mairi, les Téa Sisters se laissent envoûter par l'ambiance magique de l'Ecosse... La disparition de Mairi aurait-elle un lien avec le sort du château MacMouse, le château de son clan ? Pour le découvrir, les cinq courageuses souris vont se plonger dans les secrets ancestraux de ce lieu de légendes... qui n’est bien sûr pas avare de surprises. Le nouveau tome d’une série qui surfe sur le succès des Geronimo Stilton, dont Téa avait fait partie des principaux protagonistes aux côtés de son frère Geronimo, avant de voler de ses propres ailes dans une collection dédiée à ses exploits et à ceux de son équipe de copines.
Les autres titres de la série :
1.Le code du dragon
2.Le mystère de la montagne rouge
3.La cité secrète
4.Mystère à Paris
5.Le vaisseau fantôùe
6.New York ! New York !
7.Le trésor sous la glace
8.Destination étoiles
9.La disparue du clan MacMouse



DREAMWORKS (Usa)
Collectif d’auteurs spécialisés dans les livres dérivés basés sur des films à succès
◊ Dragons : Chasseurs de dragons (Livre jeux) Jeunesse / Dragons
Albin Michel-Jeunesse, 2/2010 — 30 p., 3.50 € — Couv. : Charles Grosvenor
→ Des jeux, coloriages et activités, pour découvrir l’univers fantastique des dragons et devenir un redoutable chasseur. Rien n'est plus fantastique que le monde des dragons ! Mais les combattre demande un grand courage et une parfaite maîtrise des techniques de combat. Heureusement, les Vikings connaissent toutes les contre-attaques pour les chasser. Deviens toi aussi un super chasseur
◊ Dragons : Harold le héros (Roman) Jeunesse / Dragons
Albin Michel-Jeunesse Audio, 2/2010 — 30 p., 3.50 € — Couv. : Charles Grosvenor
→ Ce n’est pas facile d’être le fils du puissant chef des Vikings. Harold voudrait que son père, Stoïk la Brute, soit fier de lui. Mais les autres rient souvent de lui, car il n’est pas doué pour combattre les dragons qui menacent le village. Or, un jour, alors qu’il se promène dans la forêt, il tombe sur un dragon blessé… et pas n’importe lequel, puisqu’il s’agit d’une Furie Nocturne, l’un des plus terribles de sa race. Et pourtant, il finira par s’en faire un ami. Un album qui accompagne la sortie du film.
◊ Dragons : Le secret d’Harold (Roman) Jeunesse / Dragons
Albin Michel-Jeunesse, 2/2010 — 29 p., 3.50 € — Couv. : Charles Grosvenor
→ Pour les Vikings, il n’y a pas pire que les dragons. On comprend dés lors leur surprise lorsque ils découvrent que Harold, le fils de leur chef, s’est lié d’amitié avec l’un d’entre eux.
GRIPARI Pierre (Fr)
Né en 1925, Pierre Gripari est mort des suites d’une intervention chirurgicale à l’hôpital Saint-Joseph, à Paris, en 1990. Ayant perdu ses deux parents lors de la Seconde Guerre Mondiale, il doit abandonner ses études littéraires pour exercer divers petits métiers. Réussissant enfin à publier ses œuvres, il en profite pour explorer divers genres, comme notamment le fantastique, la SF, les mythes et le folklore populaire. Mais il est surtout connu en tant qu’écrivain pour les enfants avec ces fameux « Contes de la rue Broca ». Se définissant comme « un Martien observant le monde des hommes avec une curiosité amusée, étranger au monde terrestre », Pierre Gripari détestait toute forme de fanatisme et mana une existence de bohême aux accents épicuriens parcourus par des appartenances politiques parfois diamétralement opposées qui le firent cataloguer comme un anarchiste de droite
◊ Patrouille du conte (Roman) Merveilleux
L’Age d’Homme-Revizord, 3/2010 — 187 p.,12 €
Précédentes publications : L’Age d’Homme, 1983, 2000 (couverture illustrée)
Adaptation Théâtrale : La patrouille, Théâtre dès 13 ans, mise en scène Marc Frémond, texte dit par Eric Dadelsen accompagné à l’accordéon par Laurence Legrix
Critiques :
www.actusf.com (Claire Nottola) ; Fiction 376 (André-François Ruaud) ; Valeurs Actuelles du 4/03/2010 (Bruno de Cesolle)
→ Préfacée par Alain Paucard, cette réédition d’un titre du catalogue de l’Age d’Homme nous présente un roman de Pierre Gripari écrit à une époque où il n’était pas encore coutumier de détourner les contes de fées de ce que l’on pense être leur vocation, à tors bien des fois, divertir les enfants. Ici, comme dans les derniers films mettant en scène les Toons, le Royaume des Contes est bien réel. Si réel qu’une patrouille est formée pour s’y rendre. Huit enfants la composent. Conduits par un lieutenant et manipulées par un capitaine, ils ont pour mission d’aller remettre de l’ordre dans le dit royaume. Car tout va très mal là-bas. Imaginez un peu, les loups y mangent les petites filles, les ogres les petits garçons, le diable s’y promène impunément, et on peut épouser sans problèmes un prince ou une princesse ! Rien de démocratique dans tout cela. Et le peuple, lors de la dernière élection à envoyé un message clair au gouvernement : sécurité avant tout ! Donc, l’ordre est de renverser le Roi afin d’instaurer une République digne de ce nom. Mais ce changement de régime n’est pas sans risque, car les mœurs de ce royaume viennent du plus profond du subconscient collectif. Dans l’optique de faire le Bien, notre patrouille pourrait fort bien fabriquer le pire. Car, si la démocratisation était une forme de défoulement, l’égalitarisme un sorte de bigoterie, le Mal éradiqué dans un coin pourrait alors repousser dans un autre sous un aspect encore plus violent. Ne serait-il pas préférable d’appliquer la fameuse loi de la jungle et de laisser les différentes espèces se dévorer joyeusement entre elles ? Une fable non dénuée d’arrières pensées qui pointe son petit doigt sur la plaie du « tout sécuritaire », une blessure qui ne demande qu’à se rouvrir, surtout en période préélectorale.

jeudi 12 août 2010

McFARREL Sean (Fr)
Pseudo de Jean-Luc Bizien
Né en 1963 à Phnom-Penh, au Cambodge, Jean-Luc Bizien a longtemps voyagé avec ses parents avant de s’installer en Normandie pour y devenir professeur durant 15 ans. A prés la publication de son premier jeu de rôle, « Hurlements », en 1989, il s’est tourné vers l’écriture pour la jeunesse et la Fantasy, devenant notamment le directeur littéraire de la collection Les Imaginaires aux éditions Bayard. Depuis, il a publié des livres chez la plupart des éditeurs spécialisés dans le domaine, comme Gründ, Flammarion, Casterman, Plon, Octobre, etc…
◊ Le château de l’ogre (Roman) Fantasy Médiévale / Dark Fantasy
Vauvenargues, 2/2010 — 183 p., 6.50 € — Ser. : Les Sanguinaires 7
→ Magnifique château que celui qui se dresse à quelques lieues du Puy-en-Velay, où Thibault et les siens, quatre hardis troubadours, attendent la fin de l'hiver. On dit que son seigneur est un tueur sans pitié, qu'il y attire les jeunes femmes pour les éventrer. On dit beaucoup de choses à la vérité, tant la légende est vivace. On raconte surtout qu'il possède un trésor, protégé par d'innombrables pièges. On ne compte plus les intrépides qui se sont risqués entre les murs... mais que l'on n'a plus jamais revus. Il n'en faut pas plus pour que les troubadours tentent leur chance. Au risque de voir s'allonger la liste des victimes, et de ne jamais trouver la sortie du château de l'ogre. La suite d’une série mélangeant horreur, gothique et médiéval-fantasy que nous devons par Sean McFarrel, pseudo de l’écrivain Jean-Luc Bizien qui s’est servi du jeu qu’il a créé, Hurlements, afin de bâtir l’intrigue de certains titres de la série tels que Le masque de la bête et La muraille des damnés, déjà publiés par les éditions du Masque dans une version plus courte et moins violente et qui s’apparentaient plus au thriller médiéval saupoudré d’une once de fantastique.
Les autres titres de la série :
1.Le masque de la Bête
2.Le souffle de la Bête
3.La muraille des damnés
4.Le labyrinthe des damnés
5.L’invitation du dragon
6.L’antre des écorcheurs
7.Le château de l’ogre
8.La légion des enfers
9.Le monastère des ténèbres
WINDLING Terri (Usa)
Née en 1958 aux Etats-Unis, Terri Windling y est reconnue pour son excellent travail en tant qu’anthologiste, éditrice et romancière. Fer de lance de la Fiction Mythique, c’est une passionnée de tout ce qui touche au folklore, aux mythes et aux contes de fées, et est en grande partie responsable, par son travail d’éditrice, à l’émergence du genre que l’on a qualifié de Fantasy Urbaine
◊ L’épouse de bois (Roman) Merveilleux
Les Moutons Electriques-La Bibliothèque Voltaïque, 2/2010 — 384 p., 26 € — The wood wife, Tor 1996 — Tr. : Stéphan Lambaradis — Couv. : Brian Froud
Critiques :
www.actusf.com (Jérôme Vincent) ; www.noosfere.com (Gaëtan Driessen) ; www.scifi-universe (Nicolas W.)
→ Maggie Black est un écrivain reconnu qui s’est spécialisée dans l’étude sur les poètes. Un jour, elle apprend que l’un des ses plus vieux correspondants, un certain David Cooper, est mort. Elle décide alors de s’installer dans la maison de ce dernier afin d’écrire sa biographie. Cependant, elle ne savait pas encore que David habitait prés de Tucson, en plein désert, dans les montagnes de l’Arizona. Un lieu où la vie n’a pas le même rythme qu’ailleurs et où cohabitent des créatures étranges farouchement liées par leur même respect de la faune et de la flore environnante. Peu à peu, Maggie entrera dans ces univers pas comme les autres et apprendra à en déchiffrer les codes liés à un fascinant folklore. Un lent apprentissage, tout en tendresse et en poésie, qui lui permettra également de mettre à jour le livre de son existence afin d’y ajouter de nouvelles pages qu’elle aurait elle-même était surprise de découvrir quelques temps auparavant. Connue aux Etats-Unis pour son travail d‘éditrice et d’anthologiste (Blanche neige, rouge sang en France, aux éditions Fleuve Noir) Terri Windling a aussi écrit sept romans, dont celui-ci, paru en 2003 aux USA où il a obtenu le très convoité Mythopoetic Award. Les Moutons Electriques nous donnent l’occasion de découvrir cette facette de son talent qui nous fait parfois penser à une Fantasy tout en délicatesse s’inscrivant dans la trace des ouvrages de Crowley tels que Le parlement des fées où le merveilleux vient s’insinuer dans la réel avec un sens de l’immuable et de l’inéluctable qui ramène la dimensions humaine à ce qu’elle est réellement, une toute petite parcelle de l’infini diversité du monde.
ALCIDE Dario (Fr)
Né en 1967 en région parisienne, Dario Alcide a d’abord été attiré par l’univers des mangas, avant d’obliquer vers celui du Fanzinat. C’est alors qu’il a commencé à écrire de petits scénarii pour des BD amateurs, puis des nouvelles, et enfin des romans avec la trilogie de « Farence » publiée aux éditions Farence Corp
◊ Farence : la légende (Roman) Space Fantasy
Farence Corp Editions, 2/2010 — 300 p., 13 € — Ser. : Farence 1 — Couv. : Thibaut Colon de Franciosi
→ Et si votre destin était de sauver une planète ? Une planète dont vous ne savez rien, située dans un coin de l univers où jamais vous n auriez pensé mettre les pieds. Un monde ravagé par la guerre depuis vingt ans et dont vous êtes originaire. Une jolie Elfide vient vous trouver un matin et, avec un sourire charmeur, vous fait comprendre que vous êtes son seul espoir. La seule chance de tout un peuple. Que feriez-vous ? Kamais et Yatsun ont décidé de répondre oui... « Il y a bien longtemps, un immense nuage noir apparut dans le ciel de Nimir et recouvrit plus des trois quarts de la planète. Toutes les communications avec l extérieur furent interrompues et il fut impossible de quitter la planète. Quelques jours après, un étranger nommé Cerk s autoproclama roi de la planète. Une armée gigantesque envahit la planète et les villages furent mis à feu et à sang. Le prince Farence, souverain unique et puissant guerrier se lança à la tête de son armée dans une guerre sauvage et sans merci contre l envahisseur. La légende dit que le prince Farence réussit à affronter Cerk mais celui-ci utilisa la sorcellerie contre la puissance du souverain. Après l avoir envoûté, il sépara l âme du prince en deux et la fusionna dans le corps de deux nouveaux nés qu il fit disparaître dans un vortex. Près de vingt ans plus tard Syriel apprend la légende selon laquelle les enfants pourraient être en vie quelque part sur une planète lointaine et qu ils garderaient en eux la puissance de Farence. Dès lors, la jeune Elfide n a plus qu'un but : retrouver les enfants et les ramener sur Nimir afin d éliminer Cerk...
Les autres titres de la série :
1.Farence: La légende
2.Farence : Le choix de Mira

lundi 2 août 2010

PSYCHE Dynah (Fr)
Née à la Martinique, Dynah Psyché vit au Canada depuis de nombreuses années. Tour à tour professeur de français et bibliothécaire dans plusieurs pays, sa passion des livres l’a tout droit conduite à l’écriture, et notamment à la Fantasy, pour elle un domaine clé de la littérature, où elle façonne son cycle pour la jeunesse de « Gaïg » publié aux éditions québécoises Michel Quintin
◊ L’archipel de Faïmano (Roman) Jeunesse / High Fantasy
Michel Quintin-Jeunesse, 2/2010 — 277 p., 5.95 € — Ser. : Gaïg 8 — Couv. : Boris Stoilov — Carte : Mathieu Girard
→ Orfie, Chimère, Faïmano… Quel que soit son nom, l’île où Gaïg a abouti en compagnie de Gilliatt s’avère être beaucoup plus vaste qu’elle ne le paraissait, vue de la mer. En fait, cette « île » est un archipel qui abrite une mer intérieure baignant une multitude d’îlots. En explorant ses eaux, Gaïg va-t-elle enfin découvrir les secrets qui s’y cachent et trouver l’explication de ses origines ? Les Floups repartent en mer. C’est pour Pilaf l’occasion d’essayer son bateau remis à neuf, tout en respectant la promesse faite à Dikélédi de l’emmener vers le sud. Tout converge pour que de grandes retrouvailles aient lieu à Faïmano… On retrouve les principaux personnages de cette histoire sur le site web de la série : www.gaig.qc.ca ;
Les autres titres de la série :
1.La prophétie des nains
2.La forêt de Nsaï
3.L’appel de la mer
4.L’île des disparus
5.La lignée sacrée
6.Les bandits des mers
7.La vague d’argent
8.L’archipel de Faïmano
TIREL Elodie (Fr)
Née en 1972 en Normandie, Elodie Thirel est professeur d’Espagnol à Saint-Malo. Fan de Tolkien et de littérature jeunesse, elle s’est lancée dans l’écriture avec succès avec la publication en 2007 des « Héritiers du Stiryx » puis à enchaîné avec la série de « L’elfe de la lune » éditée conjointement par Michel Quintin en France et au Québec
◊ La fleur de sang (Roman) Jeunesse / Féerie
Michel Quintin-Jeunesse, 2/2010 — 320 p., 8.95 $ canadiens — Ser. : Luna ou L’elfe de Lune 5 — Couv. : Boris Stoilov
→ Six mois ont passé et l'état de santé d'Hérildur, le roi des elfes de lune, s'est gravement détérioré. Désormais, seule la fleur de sang, une plante aux vertus miraculeuses, pourrait encore le sauver. Accompagnée de Darkhan, Assyléa et Elbion, Luna part à la recherche de cette plante rarissime. Toutefois, la traversée de la steppe de Naugolie se révélera bien plus périlleuse que prévu. Le destin de Luna s'en trouvera irrémédiablement bouleversé. Pendant ce temps, matrone Zélathori, toujours avide de vengeance, confie à Halfar une cruelle mission. La nouvelle grande prêtresse compte bien réussir là où sa mère a échoué. A noter que bien que bénéficiant d’un illustrateur identique les livresportent en couverture deux noms de cycles différents, Luna pour le Québec et l’Elfe de Lune pour la France. On consulte le site Web de la série à l’adresse suivante : www.elfedelune.com.
Les autres titres de la série :
1.La cité maudite
2.La vengeance des elfes noirs
3.Le combat des dieux
4.La dernière dragonne
5.La fleur de sang
6.Le maître des loups
PIKE Aprylinne (Usa)
Née en Utah, mais ayant grandi à Phénix, Arizona, Aprylinne Pike a fait des études en Création Littéraire où elle a rencontré son mari, Kenneth Pike. Après avoir exercé divers boulot, elle s’est consacrée à l’écriture, figurant pendant un long moment sur la liste des best sellers du New York Times avec son roman « Ailes »
◊ Ailes (Roman) Féerie / Bit-Lit
Ada, 2/2010 — 336 p., 22,50 € — Tr. : Linda Leith — Ser. : Laurel 1 — Wings, HarperCollins, 5/2009
→ Laurel se tourna de nouveau vers la glace, son regard sur les pétales voltigeant à côté de sa tête. Ils ressemblaient presque à des ailes. Tout commence pour elle quand, âgée de quinze ans, elle débarque dans une nouvelle ville et intègre un nouveau lycée. David, le gentik-beau-gosse du coin, ne tarde pas à s’intéresser à elle en dépit de son étrangeté. En effet Laurel ne supporte pas les endroits clos, se nourrit exclusivement de salades, et adore se lever à l’aube pour admirer la nature. De plus elle ne sait ce qu’est un médecin, sa mère la soignant uniquement à l’aide de remèdes à base de plantes . Cependant, ce qui inquiète vraiement la jeune fille, c’est l’étrange bosse qui est apparue dans son dos. Une bosse qui ne cesse de grandir et dont elle n’ose parler à personne, de peur qu’il s’agisse d’une tumeur. Dans ce récit extraordinaire de magie et d'intrigue, d'amour et de danger, toutes vos certitudes sur les fées seront transformées à jamais.« Ailes marque les débuts remarquables d'Aprilynne Pike ; l'ingéniosité de la mythologie de cette histoire n'est égalée que par la féérie étonnante de son déroulement. » — Stephanie Meyer, auteure de la saga Fascination. Aprilynne Pike inventait déjà des histoires de fées alors qu'elle était une enfant à l'imagination hyperactive. Elle a terminé sa licence en écriture créative à l'âge de vingt ans au Lewis-Clark State College à Lewiston en Idaho. Elle vit actuellement dans l'Utah avec son mari et leurs trois enfants. Le premier volet d’une tétratolgie.
VAUGHAN Elizabeth (Usa)
Pseudo = Beth Vaughan
Née en 1958 aux Etats-Unis, Elizabeth Vaughan a toujours aimé la Fantasy et la science-Fiction. Exerçant le pointilleux métier d’avocat dans le domaine des faillites et des questions financières, elle s’en évade en écrivant des romans qui la ramènent à sa passion de toujours, les territoires de l’imaginaire
◊ L’élue (Roman) Romantic Fantasy
J’Ai Lu-Pour Elle-Imaginaire 9156, 2/2010 — 412 p., 7,60 € — Ser. : L’époée de Xylara 3 — Warlands 3.Warlord, Tor, 3/2007 — Tr. : Lionel Evrard — Couv. : Claire Artman & Corbis

→ Lara, reine de Xy, a déjà fait face aux pires dangers, mais si, dans les bras de Keir du Tigre, Seigneur de guerre des Firelandais, elle a aussi trouvé l'amour, la plus terrible des épreuves reste à venir : le temps est venu pour Lara et Keir de rejoindre la Grande Prairie, patrie de ce dernier. Pour être acceptée, Lara va devoir convaincre l'hostile conseil des Aînés. Intrigues politiques, trahisons, complots... Séparée de Keir jusqu'à la cérémonie finale, Lara va devoir affronter seule ses ennemis. Ses pouvoirs de guérisseuse suffiront-ils pour lui permettre de triompher ? La fin d’une trilogie qui nous a permis de faire la connaissance des terribles guerriers Firelandais. Conduits par Tigre, leur chef redoutable, ces féroces cavaliers ont épargné Fort-Cascade, la cité du roi Xymund qui ne conserve sa couronne qu’en livrant aux assiégeant sa demi-sœur, la princesse Xylara (cf. Captive). Esclave du Keir Tigre la princesse guérisseuse finira par s’éprendre de son geôlier au point de l’accompagner dans ses autres campagnes guerrières où les cavaliers Firelandais seront confrontés à une redoutable menace : la Peste (cf. Vengeance). Un remarquable exemple d’une Romantic Fantasy qui ne sombre pas dans la mièvrerie de certains Harlequin.
Les autres titres de la série :
1.Captive
2.Vengeance
3.L’élue
CORMIER Andrée (Fr)
Née en 1945 à Paris, cette passionnée d’histoire et de théâtre partage sa vie entre son pays natal et Los Angeles où elle est correspondante d’un magazine de science-fiction français. En tant qu’écrivain et scénariste, elle a déjà reçu de nombreuses récompenses, et elle s’est fait connaître en France par la publication de la trilogie de Fantasy d’Ank’Garek & Le pays des deux lunes
◊ L’éveil (Roman) High Fantasy
Trafford Publishing, 2/2010 — 299 p., 17,75 € — Ser. : Ank’Garek & Le Pays des deux lunes 1 — Couv. : Steve Roberts
Critiques : Science-Fiction Magazine 66 (Emmanuel Collot)
→ Le Naranjasfa… Le Pays des deux lunes… Des millénaires auparavant les Dieux montés sur leurs animaux fabuleux, les drafoncornes, foulaient cette terre de leurs pas ! Lorsque les hordes démoniaques de Daoz ravagent la contrée, anéantissant tout sur leur passage l’horrible empereur ne sait pas que désormais ses années sont comptées… Stellita, sa jolie sorcière le lui a prédit : c’est un tout jeune prince, chevauchant l’un de ces animaux, qui en sera la cause à moins, bien sur, qu’il puisse se débarrasser du jeune homme… Impossible ! S’écrie-t-il les drafoncornes sont morts et la famille régnante a été décimée. Mais en est-il bien sûr ? Qu’est devenu le jeune Ank’Garek, l’enfant du Prince Ronfelde et de la Princesse Sélinga ? Qu’est devenu le dernier des seize chevaliers : le vieux Lord Sigmund ? Daoz et ses abominables démons les « Avaleurs d’âmes » frappent le pays de terreur, enlevant tous les enfants, victimes innocentes de ce combat éternel de la lumière contre les ténèbres. La résistance s’organise alors que, au sein de la forêt magique, sous la protection des elfes, des nains et du mage Mavinga, leur futur sauveur dort du sommeil du juste souriant aux anges, son petit pouce dans la bouche. Un roman écrit par une française qui partage son temps entre Los Angeles où elle est correspondante d’un magazine de science-fiction français et son pays natal où elle conserve ses racines. Le premier volume d’une trilogie épique où se croisent animaux mythiques, chevaliers et mages, écrite pour ses quatre petits enfants.

dimanche 1 août 2010

BONNET Carole (Belge)
Carole Bonnet est née en 1975 à Tournai, en Belgique. C’est de son envie de raconter des aventures à ses enfants qu’est né son premier roman « Les Aventurêves, l’union fait la force »
◊ Les Aventurêves, l’union fait la force (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Volpilière-Jeunesse, 2/2010 — 72 p., 11 € — Couv. : Mathieu Coudray

→ Une aventure hors du commun réunit trois frères. Un univers parallèle s’offre à eux, et c’est ainsi qu’ils découvrent : les Aventurêves. Charly, Éliot et Léo ont pour mission de retrouver une potion magique qui délivrera leur chat d’un sort maléfique. Au fur et à mesure de leur aventure nocturne ils vont devoir apprivoiser de véritables sensations de peur mais surtout prendre conscience de leur courage et de leur complicité. Car au cours de leurs rêves ils devront affronter de redoutables adversaires tels que le méchant sorcier Darmoun, de puissants dinosaures, de peu fréquentables morts-vivants et même des hommes préhistoriques. Des jeunes héros auxquels le lecteurs peut facilement s’identifier, car Carole Bonnet a pris ses enfants pour modèles, et que l’on peut retrouver sur le site www.lesaventureves.com .
YOUNG Ella (Irlande)
Poètesse irlandaise née dans le Comté d’Antrim en 1867. Activiste politique et son attirance pour le mystique ont marqué son adolescence où elle a poursuivi ses études à l’Université Royale de Dublin. Emigrée aux Etats-Unis, elle a enseigné la mythologie celtique pendant dix ans à Berkley, l’université de Californie, toute en continuant à écrire des poèmes et à publier des récits centrés sur les légendes irlandaises qui lui ont valu une renommée internationale. Elle est morte en 1956
◊ Les Dê Danaan, créateurs de la Terre : récits de la mythologie celtique (Roman) Jeunesse / Mythologie celtique
Editions Triades-Jeunesse, 11/2009 — 182 p., 17,75 € — Tr. : Henriette Bideau & Suzanne Hannedouche
Précédente publication : Triades, 1962 sous le titre Récits de mythologie celtique 1 — Couv. : Elsa Gaensburger
→ Un livre préfacé par S. Simone Rihouet-Coroze, qui nous propose de revenir à l’origine des récits irlandais mythiques recueillis à l’époque de l’Irlande gaélique. En comparant diverses versions, l’auteur s’est efforcé de s’approcher de ce qu’ils devaient être à l’origine. En effet, les celtes ne connaissaient que la tradition orale pour se transmettre ce genre de récits alors scandés et chantés. Lorsqu’ils furent mis par écrit dans les siècles chrétiens-carolingiens, ils furent altérés par chaque copiste qui y apportait ses propres variantes. Une première partie riche en péripéties où nous est raconté la venue en Irlande des Dieux et des Dê Danaan qui devront affronter les attaques des puissances des ténèbres. Dans la mythologie celtique les Dê Danaan sont les dieux qui entourent Dana, la grande Déesse, la mère des dieux, nommée aussi Brigitte. Leur existence n’est qu’une suite de combats perpétuels contres les Fomoré, les fils des ténèbres, qui ne cessent de les cerner comme l’ombre cerne la lumière. Chacun des deux camps l’emporte tour à tour, puis, les dieux cèdent la place aux hommes, les Milésiens, ou, tout au moins, ils se retirent en coulisse en devenant invisibles. L’occasion pour les jeunes lecteurs, mais aussi les adultes, d’assister en 15 chapitres qui sont autant de légendes à de formidables combats mêlant les dieux, les hommes et les éléments pour rendre compte de toute la richesse de la mythologie celtique. La réédition sous un nouvelle présentation d’un ouvrage déjà publié par les éditions Triades sous le titre : Récits de la mythologie celtique 1, en 1962.
VALLS de GOMIS Estelle (Fr)
Née en 1973, Estelle Valls de Gomis voue une dévorante passion au Fantastique. Elle l’exprime à travers ses écrits, essais, roman, nouvelles, anthologies, et aussi de nombreuses illustrations, tout en privilégiant le thème de la littérature vampirique. On la retrouve au catalogue de nombreux éditeurs tels que l’Oxymore, Le calepin Jaune, les éditions du Glyphe, etc…
◊ Lancelot le chevalier trouble (Roman) Légendaire arthurien
Terre de Brume-Bibliothèque Arthurienne, 2/2010 — 162 p., 14 €
→ La patine du temps a beau se déposer sur la mémoire collective, il est certaines légendes qu'elle ne parvient pas à ternir. C'est le cas de celle de Lancelot, ce chevalier de la cour d'Arthur dont on pourrait penser qu'il n'y a plus rien à en dire. Et pourtant, derrière son apparente simplicité, Lancelot a encore beaucoup à prouver, à lui-même comme aux amoureux des Chevaliers de la Table Ronde. Son enfance, son adolescence mouvementée régie par la Dame du Lac, ses aventures ténébreuses qui l'entraînent jusque dans les antres de vampires et de dragons, les épreuves périlleuses et méconnues qu'il doit passer, ses retrouvailles avec Gauvain, l'ami de toujours, la naissance de son fils Galaad, tout cela nécessitait qu'un éclairage nouveau passât par la voix d'un barde nouveau, qui nous entraînerait à la suite du Chevalier, peut-être jusqu'en Avalon, peut-être même jusqu'au Graal...
DIAMAND Emily (Gb)
Engagée depuis des années auprès de l’organisation Les Amis de la Terre, Emily Diamand concilie dans son écriture son engagement en faveur de l’écologie et son sens de l’aventure. Elle a entamé une brillante carrière d’écrivain pour la jeunesse avec la publication de son livre « La rançon des pirates » qui mêle avec bonheur la flibuste et l’imaginaire dans la plus pure tradition de la série des « Pirates des Caraïbes »
◊ La rançon des pirates (Roman) Jeunesse / Aventures Fantasy
Succès du Livre-Jeunesse, 2/2010 — 363 p., 12 € — Reavers’ ransom, Chricken House, 10/2008 — Tr. : Nathalie Gouyé-Guilbert
Précédente publication : Michel Lafon-Jeunesse, 4/2009 — 371 p., 14,95 €
Critiques : Carrefour Savoirs 118 (Laure buisson-Emily Diamand. Un conte d’auteur)
→ En 2216, le monde a été ravagé par une terrible catastrophe qui l’a privé de toute technologie. De l’orgueilleuse Angleterre presque totalement engloutis sous les eaux ne subsistent que quelques îles, dix contrées dont les habitants survivent tant bien que mal, tout en affrontant des hordes de pirates qui ravagent leurs côtes comme les vikings des temps jadis. La jeune. Lily Melkun est justement en train de pêcher avec son chat de mer quand des flibustiers sans pitié attaquent son village et enlèvent Alexandra, la fille du Premier Ministre. Ce dernier, aveuglé par la colère, accuse les villageois de complicité. Afin de prouver leur innocence Lily n’hésite pas à partir livrer aux pirates la rançon qu’ils demande : un étrange bijou qui parle. Et la voilà parti dans un périple plein de rebondissements digne des meilleurs romans d’aventure où elle fera la rencontre de Zeph, l’héritier d’une grande famille de pirates, tandis que le mystérieux pendentif qu’elle transporte lui réserve de nombreuses surprises. Armée de son courage et sa bonne volonté, elle va désormais tout mettre en œuvre pour délivrer Alexandra, tout en déjouant les plans de ses principaux rivaux et en s’efforçant de pénétrer dans un repaire des pirates difficilement accessibles, ne sachant pas encore qu’elle devra payer un prix important pour concrétiser sa quête. Un premier roman qui a permis à son auteur de recevoir le premier prix du concours nouvelle auteur jeunesse 2008 lancé par le magazine Times.
MACHALE Donald James (Usa)
Ecrivain, réalisateur et producteur, qui a grandi à Greenwich et qui fut diplômé de l’université de Greenwich High School ainsi que de l’universite de New York où il a passé un baccalauréat en production cinématographique. Des études qui ont logiquement orienté sa carrière vers le cinéma où il a travaillé comme pigiste, réalisateur de vidéos et d’émissions de télévision, notamment dans le divertissement. Metteur en scène du film La tour de la terreur, il est également connu pour sa production littéraire destinée à la jeunesse avec, en particulier, la série Bobby Pendragon
◊ La guerre qui n’existait pas (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Succès du Livre-Jeunesse, 2/2010 — 412 p., 12 € — Ser. : Bobby Pendragon 3 — Pendragon 3. The never war, Alladin Paperback, 5/2003 — Tr. : Thomas Bauduret

Précédente publication : Rocher-Jeunesse, 10/2004 — 296 p., 13,90 € — Couv. : Victor Lee

→ Pour sauver l’avenir Bobby va devoir récrire le passé… Depuis qu’il a découvert qu’il était un Voyageur, dont la mission est de rétablir l’équilibre entre les forces du Bien et celles du Mal, BOBBY PENDRAGON a visité le monde de Denduron, où il a mis fin à une guerre civile, et sauvé le territoire aquatique de Cloral d’une mort certaine. À l’aube de ses quinze ans, BOBBY se retrouve sur un Territoire à la fois familier et différent : celui de la Première Terre. Là, il retourne dans sa ville de New York… mais telle qu’elle était en 1937 ! Privé de l’aide précieuse de son oncle Press, mais accompagné de Spader, le Voyageur de Cloral, BOBBY affronte son plus grand défi. En effet, avant de pouvoir lutter contre Saint Dane, il doit d’abord découvrir quel est son plan pour plonger la Première Terre dans le chaos ! Parachutés dans un monde de gangsters où plane la menace nazie, mais aidés par un allié inattendu, Pendragon et Spader découvriront que le moment de vérité est imminent et qu’il aura des conséquences incalculables, puisque c’est la Seconde Guerre mondiale qui est en jeu ! Mais les deux Voyageurs peuvent-ils vraiment changer le cours de l’Histoire ? Après Le Marchand de peur (2003) et La Cité perdue de Faar (2004), La guerre qui n’existait pas est le troisième tome de la saga fantastique de Bobby Pendragon.
Les autres titres de la série :
1.Le marchand de peur
2.La cité perdue de Faar
3.La guerre qui n’existait pas
4.Cauchemar virtuel
5.La cité de l’eau noire
6.Les rivières de Zadaa
7.Les jeux de Quillian
8.Les pèlerins de Rayne
9.L’avènement du corbeau
MACHALE Donald James (Usa)
Ecrivain, réalisateur et producteur, qui a grandi à Greenwich et qui fut diplômé de l’université de Greenwich High School ainsi que de l’universite de New York où il a passé un baccalauréat en production cinématographique. Des études qui ont logiquement orienté sa carrière vers le cinéma où il a travaillé comme pigiste, réalisateur de vidéos et d’émissions de télévision, notamment dans le divertissement. Metteur en scène du film La tour de la terreur, il est également connu pour sa production littéraire destinée à la jeunesse avec, en particulier, la série Bobby Pendragon
◊ Le marchand de peur (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Succès du Livre-Jeunesse, 2/2010 — 349 p., 12 € — Ser. : Bobby Pendragon 1 — The merchant of fear, Baror 2002 — Tr. : Thomas Bauduret
Précédentes publications :
● Rocher-Jeunesse, 10/2003 — 349 p., 13,50 € — Couv. : Victor Lee
● Le Livre de poche jeunesse 4012, 3/2007 — 744 p., 7,90 € — Couv. : Victor Lee
Critiques :
www.actusf.com (Marc Alotton) ; Khimaira 11 (Mélanie Lafrenière)
→ Bobby est une adolescent américain bon teint uniquement préoccupé par son prochain matche de basket et le désir de plaire à la belle Courtney, jusqu’au jour où son oncle Press, un vieil original, débarque dans son salon, pour lui demander son aide. En acceptant Bobby se retrouve entraîné, via un mystérieux tunnel spatio-temporel dans l’univers médiéval de Denduron. Là il se voit catapulté à la tête d’un peuple de mineurs en révolte contre Kagan, une reine qui les exploite sans pitié. D’abord accaparé par sa propre survie, Bobby, devenu Bobby Pendragon en la circonstance, devra également s’activer pour sauver son oncle enlevé et condamné à mort par le mystérieux Saint Dane. Une première mission, qui devrait être suivie de beaucoup d’autres s’il décide de marcher sur les traces de l’oncle Press, en réalité un Voyageur chargé de passer d’un monde à l’autre afin de rétablir l’équilibre entre les forces du Bien et du Mal. Les amateurs de séries télévisées compareront immédiatement cette sorte de pilote aux épisodes de Sliders, entraînant un groupe de héros dans un multitude d’univers parallèles avec ici une différence de poids : alors que les acteurs de Sliders étaient perdus au sein de l’univers interdimensionnel, Bobby reste toujours maître de son destin par le fait qu’il peut à tout moment retourner chez lui. Autre originalité, chaque aventure de Bobby est narré par l’intermédiaire d’une sorte de journal qu’il expédie à deux de ses amis restés sur Terre qui peuvent également intervenir dans le fil de l’histoire. Le premier épisode d’un vaste cycle initiatique plébiscité par les teenagers américains, qui conduira Bobby de monde en monde et d’épreuves en épreuves et de mondes en mondes.
Les autres titres de la série :
1.Le marchand de peur
2.La cité perdue de Faar
3.La guerre qui n’existait pas
4.Cauchemar virtuel
5.La cité de l’eau noire
6.Les rivières de Zadaa
7.Les jeux de Quillian
8.Les pèlerins de Rayne
9.L’avènement du corbeau
MACHALE Donald James (Usa)
Ecrivain, réalisateur et producteur, qui a grandi à Greenwich et qui fut diplômé de l’université de Greenwich High School ainsi que de l’universite de New York où il a passé un baccalauréat en production cinématographique. Des études qui ont logiquement orienté sa carrière vers le cinéma où il a travaillé comme pigiste, réalisateur de vidéos et d’émissions de télévision, notamment dans le divertissement. Metteur en scène du film La tour de la terreur, il est également connu pour sa production littéraire destinée à la jeunesse avec, en particulier, la série Bobby Pendragon
◊ La Cité perdue de Faar (Roman) Jeunesse / Univers parallèles
Succès du livre-Jeunesse, 2/2010 — 349 p., 12 € — Ser. : Bobby Pendragon 2 — Pendragon 2. The lost city of Faar, Baror 2003 — Tr. : Thomas Bauduret — Couv. : Victor Lee
Précédentes publications :
Rocher-Jeunesse, 2/2004 — 345 p., 13,50 € — Couv. : Victor Lee
● Livre de poche Jeunesse-Fantasy 4026, 6/2007 — 538 p., 7,90 € — Couv. : Victor Lee
Critiques : Khimaira 12 (Mélanie Lafrenière)
→ Restant toujours en contact avec ses amis Courtney et Mark, Bobby Pendragon continue de se déplacer à travers les mondes parallèles. Pour cette seconde aventure il arrive sur Cloral, une planète entièrement recouverte d’eau, juste au moment où une terrible épidémie menace de détruire ce monde. Pour empêcher que cela n’arrive Bobby doit retrouver la cité perdue de Faar dont dépend la survie de la planète entière. Pour l’aider dans cette tache il peut compter sur d’autres Voyageurs, et surtout sur son oncle Press, qui le guide depuis ses premiers pas hésitants entre les mailles des pluri-dimensions. Mais il devra affronter des pirates sans scrupules, d’énormes requins affamés, et surtout le diabolique Saint Dane qui, en dépit de tous ses efforts, parviendra à s’enfuir en direction d’un autre territoire nommé Veelox. C’est là que Bobby devra se rendre, accompagné par Spader, un autre voyageur, afin de l’empêcher de faire sombrer cette planète dans le chaos, tandis que Loor, une Voyageuse, mais aussi une redoutable guerrière, était retournée sur Zadaa où la situation se dégradait, pouvant exploser de minutes en minutes. Quant à Courtney et Mark restés sur la Seconde Terre en 1937, il se contenterait de lire le manuscrit que Bobby leur avait laissé pour retracer sa dernière aventure. La suite d’un cycle de romans pur la jeunesse qui utilise avec brio la thématique des univers parallèles, permettant aux lecteur d’explorer à chaque roman des univers originaux où ils retrouvent leur héros ainsi que ses principaux ennemis.
Les autres livres de la série :
1.Le marchand de peur
2.La cité perdue de Faar
3.La guerre qui n’existait pas
4.Cauchemar virtuel
5.La cité de l’eau noire
6.Les rivières de Zadaa
7.Les jeux de Quillian
8.Les pèlerins de Rayne
9.L’avènement du corbeau