lundi 9 avril 2012

Le mur de la nuit
(Roman) Aventures Fantasy
AUTEUR : Helen LOWE (Nouvelle-Zélande)
EDITEUR : Calmann-Lévy-Orbit, 3/2012 — 421 p.,21,90
SERIE : L'héritière de la nuit 1
TO : The heir of night 1.The wall of night, Eos, NY, 2010
TRADUCTION : Guillaume Fournier
COUVERTURE : Silas Manhood
CARTE : Peter Fitzpatrick
Si la nuit tombe... tout tombe, telle est la sinistre mise en garde qui court à travers les murs du Château des Vents la forteresse ancestrale de la Maison de la Nuit. Une prophétie aussi vieille que l'Alliance Deraï, une race venue des étoiles et dont les Neufs Maisons ont investi le monde Tairre afin de défendre le Mur-bouclier, immense chaîne de montagnes qui les protège de l'Essaim des Ténèbres qui, après une première défaite dûe au le sacrifice de l’héroïne Yorindesarinen, fourbi sournoisement ses armes afin de ressurgir pour tenter de conquérir le monde. Face à eux se dresse cependant la jeune Malian, l'héritière de la Nuit, fille du Comte de la Nuit, qui ne maîtrise pas encore toute l'étendue de ses pouvoirs, et qui pourtant devra combattre en première ligne lors de l'attaque menée contre le Château des Vents par des chasseurs-garous accompagnés d'un redoutable Rapace des ténèbres avide d'âmes humaines. Aidée par Kalan, le jeune prêtre, et par le retour du Feu Doré, la puissance magique que seuls les Deraïs que l'on appelle le Sang, c'est à dire les Comtes des neuf maisons et leur proche descendance, pouvaient invoquer, elle parvient à repousser l'ennemi, mais se retrouve perdue dans les ténèbres. Désormais une terrible course contre la montre s'engage entre les créatures de l'Essaim et les meilleurs guerriers de son père afin de la retrouver. Parmi eux, elle peut compter sur l'aide indéfectible d'Asantir, la capitaine de la Garde d'Honneur, d'Haimyr, le mystérieux ménestrel, de Nhairin l'intendante attentionnée auxquels sont venus se joindre deux visiteurs inattendus, Tarathan d'Ar et Jehane Mor, deux Hérauts d'une Guilde aux puissants et obscurs pouvoirs magiques venus apporter un message important au Comte de la Nuit et désormais étroitement impliqué dans la bataille contre les forces de l'Essaim de Ténèbres. Perdue dans les profondeurs du Vieux Château, Malian s'attardera un temps au près du feu de l'héroîne Yorindesarinen qui tracera les lignes de son destin fait d'embûches et de questionnements, mais qui l'entraînera à devenir l'ultime rempart contre le déferlement de l'Essaim, gigantesque nation constitué de créatures monstrueuses qui ne rêve que d'étendre leur démoniaque emprise à travers le monde de Tairre et le reste des étoiles. Forcée de quitter son pays et les abords du Mur de la Nuit, Malian, escortée par Kalan le novice et par une petite troupe de compagnons d'armes, devra se lancer dans une aventure trépidante afin d'approfondir ses connaissances des pouvoirs anciens et de mieux contrôler ceux que lui ont conféré son héritage et qui, en font une cible primordiale des créatures d'au-delà du Mur. Distillant peu à peu au fil des péripéties des détails sur l'histoire du peuple Deraî, des guerres civiles, des trahisons, et des massacres qui ont fragilisé l'Alliance des Neuf Maisons et créé un fossé presque infranchissable entre les Guerriers et les Prêtres, Helen Lowe construit un roman palpitant qui, bien que rappelant le background de la série du Trône de Fer de George R. R. Martin à travers la gigantesque murailles qui protège des forces du Mal, s'en détache rapidement pour plonger le lecteur au cœur d'un récit sans temps morts aux personnages bien campés qui donne un incontestable souffle à cette histoire épique que l'on quitte à regret en tournant la dernière page, tout en espérant que les éditions Orbit nous en offrent rapidement la suite, tout en les remerciant de nous avoir fait découvrir cette romancière venue de Nouvelle-Zélande, dont c'est ici le premier cycle adulte publié et qui a obtenue pour ce livre le Sir Julius Novel Awards, prix néo-zélandais le plus recherché dans le domaine de la Fantasy.
Vegas Mythos
(Roman) Science-Fiction
AUTEUR : Christophe LAMBERT (Fr)
EDITEUR : Pocket-Science-Fiction 7102, 3/2012 — 320 p.,7,60
COUVERTURE : Bruno Wagner
Précédente publication : Fleuve Noir, 2010
Les dieux existent et Thomas Harlson les a rencontré. Personnage à la Ellroy vivant dans le Greenwich Village de l'Amérique de l'année 1957, sa trajectoire d'écrivain désoeuvré l'amène à croiser celle de Sofia Stamatis, une jeune et riche héritière qui l'entraîne à Las Végas pour l'inauguration de l'Olympic Winner, le Casino dirigié par son auguste famille, qui cache en vérité des descendants de l'Olympe ayant quelque peu perdu de leur panache. Exilés sur Terre, ils y vivent incognito, tout en détenant encore quelques parcelles de pouvoir qui pourraient facilement les transformer en protagoniste de la série Heros chère aux adolescents. Cependant, ils n'ont rien perdu de leurs rivalités ancesterales, notamment celle qui opposent des mythologies différentes. Voilà pourquoi, les Nasrallah, famille formée par des divinités de l'ancien pantheon égyptien, n'accueillent pas avec enthousiasme l'inauguration de l'Olympic Winner construit juste en face leur propre Casino. Des agissements qui n'ont pas manqué d'attirer l'attention de la Mafio ainsi que du FBI de John Edgar Hoover. Dés lors Thomas Hanlon se trouve embarqué avec son entourage dans une suite de règlements de compte où les pouvoirs divins se mélangent allègrement aux bons vieux ravages de l'artillerie humaine s'en tirant à merveille pour effectuer le travail quotidien de la Dame Faucheuse. Harmonieuse hybridation de fantastique et de roman noir symbolisé par la création des personnages des dieux mafieux, ce roman, mis quelques temps en sommeil à la suite de la parution d'American Gods de Neil Gaiman, avec qui il entretient une lointaine parenté, déroule son intrigue avec la facilité d'une bobine cinématographique débordante d'action mettant en scène des dieux profondément humains qui n'hésitent pas à se mêler des affaires des hommes, même les plus louches, non pour les régenter, mais plutôt pour en tirer un substanciel profit. Copiant ainsi des préoccupation bien terre à terre dignes du plus commun des Mortels, ils finissent par remplir totalement le contrat de base voulu par Christophe Lambert, c'est à dire : « Raconter l'histoire du parrain, mais cette fois en y ajoutant l'ingrédient des super pouvoirs.
Autre couverture :

dimanche 1 avril 2012

La vie secrète et remarquable de Tink Puddah
(Roman) Science-Fiction
AUTEUR : Nick DiCHARIO (Usa)
EDITEUR : GALLIMARD6 Folio SF420, 3/2012 — 336 p.,7,50
TO. : A small and remarkable Life, 2006
TRADUCTION : Claudine Richetin
COUVERTURE : Bruno Wagner
Précédente publication : lémaque, 2010
Auteur d’une quarantaine de nouvelles aux Etats-Unis Nick DiChario avait déjà fait paraître La vie secrète et remarquable de Tink Pusha aux éditions Télémaque, trop confidentielles pour toucher vraiement l’ensemble des lecteurs dévolus au genre. Il est vrai que les afficionados des envolés lyriques de la SF, style space opera à la Star Wars ou techno-ecolo à la Avatar resteront sur leur faim. Par contre les fans de SF intimiste qui ont apprécié des films tels que L’homme venu d’Ailleurs avec David Bowie ne bouderont pas leur plaisir. En effet grâce à son écriture ciselée Nick DiChario nous invite à nous enfoncer dans une Amérique campagnarde et profonde capable de surpasser ses bons vieux préjugés lorsqu’elle se trouve en face d’un individu doué d’un remarquable don d’adaptation. Usant d’un procédé à la Colombo, on connait déjà la fin du livre (ou plutôt on croit la connaître) dés les premières pages, l’auteur sait habilement faire monter en puissance le point de vue de Jacob Persol, un pasteur de circonstance fier de sa paroisse et de ses ouailles, qui nous aide à découvrir la vie et les actions remarquables d’un extraterreste à la peau bleu qui n’a rien à voir avec le ET de Spielberg, si ce n’est sa capacité à gagner rapidement la confiance et les égards de son proche entourage. Livré à lui-même alors que ses parents sont morts en arrivant sur Terre, Tink Puddah, après un passage plutôt mouvementé au sein d'une famille adoptive au coeur des forêts de la Pensylvannie, devra apprendre à faire accepter aux autres sa difformité et la couleur bleue de son épiderme dans un pays où le simple fait d'être noir vout met en danger de mort. Conduit comme une enquête policière, le récit alterne habilement les flash back sur les premiers pas douloureux d’un Tink confronté à la brutalité de notre condition humaine face à laquelle il oppose une arme sans appel : son intelligence et sa gentillesse à toute épreuve. C’est donc sans retenue que nous nous joignons aux louanges de l’éditeur en quatrième de couverture, parlant pour ce roman d’un livre original et poignant qui aborde sous l’angle d’une densité émotionnelle plus qu’enrichissante le récit de contact extraterrestre, nous proposons ainsi une réflexion sur l’approche de la différence totalement imbriquée dans certaines de nos préoccupations contemporaines.
Autre couverture :