lundi 30 mars 2015

(Aventures Fantasy)
AUTEUR : KATZ Gabriel (France)
EDITEUR : POCKET-Fantasy 7163, 1/2015 ─ 384 p., 6,80 €
SERIE : Le puits de mémoire 1
COUVERTURE : Miguel Coimbra
Précédente publication : Scrinéo, 5/2012 ─ 415 p., 16,90 € ─ Couverture de Miguel Coimbra
Critiques : actusf.com (Jean-Luc Rivera)
Se réveiller totalement amnésique est déjà en soit une épreuve assez difficile à supporter, mais, de surcroit, lorsque cela arrive dans un monde hostile où la magie a encore pignon sur rue, l'affaire devient encore plus scabreuse. Voilà pourtant ce qui arrive à trois individus qui reprennent conscience dans les débris d'un chariot pénitentiaire en plein montagne. Leur première rencontre avec des soldats apparemment à leur poursuite leur permet de se faire une petit idée de leurs capacités réciproques qui se dévoilent au cours du combat très vite engagé. A priori, Karib, serait un magicien, plutôt tendance nécromancie, mais incapable de déterminer la qualité de ses talents. Olen semblerait quant à lui posséder toutes les aptitudes d'un guerrier expérimenté. Nils, enfin, démontrerait une certaine habilité dans l'art du lancer de couteau et autres projectiles plus ou moins meurtriers. Faisant contre mauvaise fortune bon cœur, ils décident de lier leur sort et de s'épauler réciproquement jusqu'à ce qu'ils parviennent à totalement intégrer les principales caractéristiques du monde dans lequel ils évoluent. La première étape de leur voyage les conduit dans le petit village d'Henig où ils résident quelques temps, avant que les hommes lancés sur leur trace ne finissent par les débusquer. En dépit de la présence d'Ena, la belle veuve, qui ne laisse pas Olen insensible, ils doivent à nouveau prendre la route et gagne bientôt Dreda, la ville la plus proche, où après diverses péripéties, ils finissent par se joindre à une petite troupe de mercenaire conduite par Sed Temon, vaillant guerrier des plaines de l'Est. Cependant, derrière eux, la menace se précise personnisée par les terribles Cavaliers de Cristal venus du royaume de Woltan et commandé par le redoutable Prince de la Lune. Enrôlés dans le corps des volontaires d'Helion, qui aura maille à partir avec les sinistres cavaliers, tandis qu'Olen se lie d'une délicate amitié avec Oranie, dame de compagnie de la reine d'Helion, le trio finit par découvrir que leur amnésie a été provoqué par un puissant sortilège et qu'une funeste odeur de régicide les suit à la trace tout en étant à l'origine de la traque impitoyable dont ils sont l'objet. Ainsi se conclut le premier tome de cette trilogie qui alter avec bonheur les intrigues entrecroisées et laisse planer de page en page un ombre de mystère qui ne demande qu'à s'éclaircir au fur et à mesure qu'avance l'intrigue. L'écriture agréable de l'auteur permet une identification rapide à ses trois personnalités contrastées un peu perdues au sein de cet univers décalé qui mélange à la fois les attributs de l'héroic-fantasy et des mondes du post-cataclysme tout en n'hésitant pas à nous régaler de violence et de magie noire, sans oublier l'approche psychologique de chacun des protagonistes conduite à la manière des meilleurs romans policiers. De quoi donner envie de lire les deux autres tomes de la série sortis chez Scrinéo, Le fils de la lune et Les Terres de cristal, ou, d'attendre leur réédition chez Pocket, qui ne saurait tarder. De l'héroic fantasy française qui n'a rien à envier à son homologue anglo-saxonne et qui nous permet de découvrir un auteur très à l'aise dans cette thématique de l'imaginaire et qui a déjà publié chez ce même éditeur La maîtresse de guerre, un roman situé dans le même univers mettant en scène une héroïne féminine qui, grâce à sa maîtrise des armes, parvient à se libérer de sa prison et Aeternia, le premier tome d'une nouvelle série intitulée La marche du prophète.
Autre couverture